Le meilleur de la Switch en 2021

Le lancement de la Switch OLED le 8 octobre a permis de relancer l’intérêt pour la console hybride de Nintendo. Mais au niveau du catalogue, quels sont les titres intéressants déjà disponibles ? Rien de tel qu’un petit retour sur l’année écoulée pour être sûr de n’avoir rien raté des meilleurs titres sortis sur la plateforme.

Metroid Dread

Niveau de "Metroid Dread" Switch

Commençons avec une exclusivité Switch, Metroid Dread. Dix-neuf ans après la sortie de Metroid Fusion, retrouvez Samus Aran pendant son enquête sur la planète ZDR où des E.M.M.I. transformés vont la traquer et tout faire pour la détruire. Pour ce cinquième volet (hors spin-off) de la saga Metroid, les fondamentaux restent les mêmes avec un jeu d’action-aventure 2D en scrolling horizontal. Revisitez encore et encore les niveaux tout en débloquant de nouvelles zones et des raccourcis au fur et à mesure que vous découvrez de nouvelles capacités. Vous voudriez vous y mettre mais vous avez peur d’être perdu dans l’histoire ? Pas de soucis, les développeurs du studio Mercury Steam vous font un petit résumé des épisodes précédents en intro. Avec un gameplay réglé au cordeau, voilà un excellent opus à ne pas rater, que vous soyez un néophyte ou un fan de la première heure.

Découvrez notre test de Metroid Dread ici

Super Mario 3D World + Bowser’s Fury

Co-opération à 4 joueurs dans "World + Bowser's Fury" sur Switch

Que serait une console Nintendo sans un jeu estampillé Mario ? Rien, assurément, et cette année nous avons eu droit à du très lourd avec ce Super Mario 3D World + Bowser’s Fury. C’est un portage de l’épisode déjà sorti sur Wii U mais qui apporte son lot d’améliorations, comme la possibilité de jouer en coopération jusqu’à 4 en ligne (contre 2 en local sur Wii U), un mode photo ou encore un nouveau mouvement réalisable par nos héros. Surtout, le titre se trouve enrichi d’un mode supplémentaire : Bowser’s Fury. Loin d’être anecdotique, il s’agit là d’un jeu à part entière, et ce même si sa durée de vie est un peu courte (comptez 3-4 heures pour le finir). Un très bon jeu de plateformes qui ravira toute la famille.

Découvrez notre test de Super Mario 3D World + Bowser’s Fury ici

Pokémon Diamant Étincelant/Perle scintillante

Un remake de jeux DS pour "Pokémon Diamant Étincelant/Perle scintillante" sur Switch

Incontournable également sur toute console Nintendo qui se respecte, la licence Pokémon nous a gratifié non pas d’un, mais de deux remakes : Pokémon Diamant Étincelant et Pokémon Perle Scintillante. Sortis initialement en 2007 sur Nintendo DS sous l’appellation Pokémon Diamant et Pokémon Perle, ces nouvelles versions reprennent des mécaniques de gameplay déjà éprouvées tout au long de la série, tout en leur apportant une touche de modernité visuelle. Si certains lui ont reproché un manque de prises de risque au niveau des améliorations proposées et une trop grande facilité, ce dyptique demeure incontournable pour ceux qui veulent découvrir ou redécouvrir l’univers des célèbres monstres de poche.

Découvrez notre test de Pokémon Perle Scintillante ici

Persona 5 Strikers

Passage de relais dans "Persona 5 Strikers" sur Switch

Suite de Persona 5, Persona 5 Strikers change de formule sur Switch en proposant non plus un RPG mais un hack’n’slash. Cependant, la partie histoire reste incontournable et c’est avec un plaisir non dissimulé que nous incarnons de nouveau Joker à travers cette aventure. Occupés à planifier leurs vacances d’été ensembles, nos héros se retrouvent propulsés dans une nouvelle version du métavers. Pour comprendre le pourquoi du comment, les voleurs fantômes décident de se reformer et se lancent sur les routes à la poursuite de l’instigateur de toute cette pagaille. Si vous avez adoré Persona 5, Strikers est fait pour vous. Malgré des graphismes un peu en dessous de l’original et un système de combat qui en déroutera certains, le scénario reste toujours aussi passionnant. Attention toutefois, avoir fini Persona 5 est indispensable pour bien comprendre toutes les subtilités et les références de l’intrigue.

Découvrez notre test de Persona 5 Strikers ici

No More Heroes 3

Une technique un peu à la ramasse pour "No More Heroes 3" sur Switch

Dix ans après No More Heroes 2, Travis Touchdown reprend du service pour devenir l’assassin numéro 1… de la galaxie, excusez du peu ! Sur fond d’invasion extraterrestre, le jeu est toujours aussi friand de situations complètement barrées. Grâce à un gameplay efficace et l’ajout de 4 capacités spéciales permettant de diversifier un peu les techniques lors des combats, on se laisse embarquer dans la folle ascension de Travis. Pardonnant au passage les nombreux soucis de bugs, les textures assez sommaires et le manque de variété dans les missions annexes aux combats de boss. Mention spéciale aux débuts et fins de chapitres sous la forme de génériques d’animés qui méritent le coup d’œil. 

Monster Hunter Rise

Des monstres toujours impressionnants dans "Monster Hunter Rise" sur Switch

Si l’appel de la nature se fait sentir, Monster Hunter Rise est fait pour vous. Le jeu de chasse aux monstres de Capcom est de retour en déroulant un gameplay résolument similaire à celui de ses prédécesseurs mais avec un poil de nervosité supplémentaire. Avec un titre aussi plaisant en solo qu’en multi (jusqu’à 4 joueurs en ligne), l’aspect redondant du jeu ainsi que son histoire pour le moins anecdotique s’en trouvent très vite oubliés. Pour peu que l’on s’y investisse un minimum, les différentes améliorations qu’il apporte (grâce à un grappin appelé le Filoptère notamment) ont de quoi vous occuper des heures durant sans la moindre lassitude. Accessible aux nouveaux venus, le jeu vous demandera tout de même une bonne dose de patience pour appréhender au mieux ses différentes mécaniques.

Découvrez notre test de Monster Hunter Rise ici

Shin Megami Tensei V

Du J-RPG classique avec "Shin Megami Tensei V" sur Switch

Envie d’un grand JRPG à l’ancienne ? La série dont est issue le spin-off Persona nous offre un nouvel épisode canonique. Avec Shin Megami Tensei V, Atlus nous conte les aventures d’un lycéen tokyoïte propulsé dans un monde post-apocalyptique. Pour survivre, il va devoir faire alliance avec une entité qui va le transformer en Nahobino. Il devra alors explorer cette terre dévastée tout en cherchant quel est le rôle qui lui est désormais dévolu. Si vous êtes un joueur de Persona ou de Shin Megami Tensei, vous ne devriez pas être trop perdu, lors des combats au tour par tour car il convient, à nouveau, de recruter des démons dans votre équipe. Le bestiaire est commun aux deux sagas et il est agréable de retrouver des têtes connues, croisées au détour d’un autre jeu. Les options d’accessibilité, comme la possibilité de passer en mode facile à n’importe quel moment, en fait un excellent point de départ pour ceux qui sont curieux de se lancer dans un Shin Megami Tensei.   

Découvrez notre test de Shin Megami Tensei V ici

Bravely Default II

Des graphismes mignon et colorés dans "Bravely Default II" sur Switch

Restons dans le JRPG avec Bravely Default II. Avec ce titre, la Team Asano souhaitait lancer un cri d’amour aux RPG japonais old-school et réussit sa mission avec brio. Le pitch est le suivant : un jeune marin est recueilli après un naufrage par une princesse sans royaume et son mentor de chevalier, auquel viendront s’ajouter un magicien et une mercenaire. L’équipe au complet s’apercevra alors qu’ils sont les héros de la lumière et qu’ils vont devoir lutter contre une entité maléfique pour sauver le monde. Mais derrière cette intrigue faussement classique se cache de nombreuses surprises et une narration très dense. Ajoutez à cela un excellent système de combat au tour par tour, un rythme soutenu évitant la lassitude et des quêtes secondaires aussi passionnantes que la trame principale et vous obtenez l’une des références du JRPG. A faire absolument si vous aimez le genre.

Découvrez notre preview de Bravely Default 2 ici

The Great Ace Attorney Chronicles

La présence d'un jury est une nouveauté dans "The Great Ace Attorney Chronicles"

Après les aventures judiciaires de ce bon vieux Phoenix Wright, Capcom nous propose de remonter le temps pour suivre les pérégrinations d’un autre avocat japonais : Ryunosuke Naruhodo, ancêtre de Phoenix. Tout ce qui fait le sel de la saga est de nouveau présent. On alterne ainsi les phases au tribunal et les phases d’enquêtes en point’n’click et l’humour est toujours omniprésent. Pour autant il ne s’agit pas de bêtement transposer la formule et quelques nouveautés sont de la partie comme des témoins faisant leur déposition en même temps (ce qui vous permettra de scruter leurs réactions et d’en tirer des conclusions) et la présence d’un jury qu’il va falloir convaincre. Un excellent cru si vous aimez le genre, mais qui n’est malheureusement disponible qu’en anglais. A ne réserver qu’à ceux maîtrisant la langue tant la compréhension des textes est importante pour progresser.

Découvrez notre test de The Great Ace Attorney Chronicles ici

Voice of Cards : The Isle Dragon Roars

Tout est à base de carte dans "Voice of Cards : The Isle Dragon Roars"


Dernier jeu en date de Yoko Taro, le créateur de NieR Automata et de NieR Replicant, Voice of Cards se veut comme un ovni vidéoludique. Le principe est simple, tout le jeu est constitué de cartes, des décors aux personnages en passant par les dialogues (hormis la voix de narrateur qui vous guide tout au long de la partie). Le système de combat au tour par tour est également basé sur des cartes. Le pitch est somme toute assez basique : vous êtes un mercenaire et vous partez à la chasse au dragon, constituant votre équipe en cours de route. Ce qui fait sortir Voice of Cards du lot c’est son gameplay, son ambiance et surtout sa bande-son, qui vous permettra d’enchainer les heures d’aventures sans voir vraiment le temps passer. Sans être un chef-d’œuvre absolu, Voice of Cards offre un concept original et poétique, accessible à tous et qui plaira à ceux ne disposant pas d’un temps de jeu conséquent.

Découvrez notre test de Voice of Cards: The Isle Dragon Roars ici

Pour conclure…

Nous voilà arrivés au terme de cette petite liste, non exhaustive, des jeux Nintendo Switch de 2021 dont il me paraissait important de vous parler. Certes j’aurais pu citer Ni No Kuni II, NEO : The World Ends With You, World’s End Club ou encore le remaster HD de Shin Megami Tensei III : Nocturne, mais il fallait faire un choix et celui-ci n’a pas été facile tant le catalogue de la Switch s’est étoffé au cours de l’année. Je vous laisse donc, en espérant que vous trouverez votre bonheur et de quoi vous occuper pour les prochaines semaines, même s’ il y a fort à parier que la petite console de Nintendo nous réserve encore quelques belles surprises pour l’année à venir.

Dans le même genre

Laisser un commentaire