Ready Player Two

Après le succès de son premier roman (Player One, publié en 2011) et son adaptation au cinéma en 2018 par Monsieur Steven Spielberg, Ernest Cline, après une incursion dans la SF pure et dure avec Armada, a décidé de donner une suite au roman qui l’a fait connaître. Il revient avec Ready Player Two, qui reprend l’histoire de Parzival et des membres du Top 5 quasiment au moment où nous les avions quittés. Disponible depuis le 9 juin 2022 aux éditions Pocket, le roman partait déjà avec une bonne base de fans qui l’attendait de pied ferme. Same players shoot again !

Couverture de "Ready Player Two"

I’ll be back !

Une nouvelle quête.

Deux mondes en jeu.

Êtes-vous prêts ?

Le concours de James Halliday enfin terminé, Wade Watts pense pouvoir retrouver une vie plus paisible. Mais c’est compter sans la découverte inattendue de l’ONI, un casque permettant de se connecter à l’OASIS directement relié au cortex cérébral de l’utilisateur. Une technologie révolutionnaire capable de changer le monde et de rendre l’OASIS encore plus merveilleux et addictif. Avec cette invention viennent une nouvelle énigme, l’ultime quête créée par Halliday, et un adversaire aussi puissant que dangereux, prêt à tout pour atteindre son objectif. Cette fois, ce n’est plus le destin de l’OASIS qui repose entre les mains de Wade, mais celui de toute l’humanité.

Pocket

Ready Player Two commence exactement neuf jours après la fin du premier récit. Alors que la chasse à l’easter egg d’Halliday vient de se terminer, Wade Watts (dont le pseudonyme est Parzival dans l’OASIS), nouveau propriétaire de la société GSS avec ses amis du Top 5 (Art3mis / Samantha, Shoto / Akihide et Aech / Helen), commence une vie à l’abri du besoin et libérée de la menace de Nolan Sorrento, qui croupi en prison après ses crimes lors du concours. Toutefois, en se reconnectant à l’OASIS après cette petite pause, il remarque un changement sur l’œuf dont la chasse l’a obnubilé tant d’années. Une petite phrase désormais gravée sur la récompense qui va amener Wade à découvrir une autre des inventions du génial James Halliday : l’ONI.

Ce nouveau casque de réalité virtuelle permet à son utilisateur, par stimulation directe du cerveau, de ressentir totalement les sensations de son avatar, de même que l’odeur et le goût des aliments, et ce sans gants haptiques ou combinaison onéreuse. Il va également découvrir un nouvel indice indiquant une nouvelle chasse pour récupérer sept fragments de cristaux afin de reconstituer l’âme de la sirène. Après un essai de l’ONI qui le galvanise, Wade fait part de sa découverte à ses associés qui décident de le commercialiser à une grande majorité. Car une voix discordante se fait entendre en la personne de Samantha, qui n’accorde aucune confiance au casque neuronal, craignant des effets néfastes sur le cortex à long terme.

La connexion est rompue entre Wade et son ex-petite amie et alors que le gagnant du concours s’isole de plus en plus dans l’OASIS, addict au casque ONI et obsédé par la recherche des fragments. La vie sans problèmes qu’il espérait en remportant le concours s’éloigne de plus en plus. C’est lorsqu’il arrive à s’emparer du premier cristal que les choses vont s’accélérer avec l’apparition d’un ennemi tout puissant et bien décidé à obtenir ce qu’il veut. Devant cette menace qui ne concerne pas seulement son sort ou celui de ses amis, mais bien celui du monde entier, Parzival va devoir se confronter à lui-même, à ses croyances et se battre pour enfin trouver qui il est vraiment au fond de lui, pour le meilleur ou pour le pire…

Découvrez un extrait de Ready Player Two ici !

Nom de Z’œuf

Ernest Cline est de religion geek. Après une carrière de cuistot dans un fast-food et d’employé de vidéoclub, il est retourné à ses premières amours et a écrit le scénario de Fan Boys et son premier roman : Ready Player One. Le récit hommage à la culture pop des années 1980 est adapté par Steven Spielberg au cinéma. Le succès est planétaire. Son deuxième roman, Armada, est un hommage appuyés aux films et romans de science-fiction comme La Stratégie Ender ou Starfighter. Il revient dans l’univers de son premier roman avec Ready Player Two.

Pocket
Ernest Cline l'auteur de "Ready Player Two"

Né le 29 mars 1972 à Ashland dans l’Ohio, Ernest Cline est un geek pure souche biberonné aux références de la pop-culture depuis les années 80, avec lesquelles il grandit et qu’il connaît sur le bout des doigts. Pour qui se plonge dans l’univers créé par l’écrivain, cela devient très vite une évidence tant les références y sont nombreuses et surtout très documentées. Il n’est pas rare au détour d’un indice d’avoir un historique complet d’une œuvre phare, d’un créateur ou d’une star de la pop-culture et les infos contenues dans le roman sont véridiques de bout en bout.

Pour autant, cette profusion d’informations ne nuit pas au suivi de l’intrigue et l’enrichit même considérablement. Le style de Cline reste accessible à tous et il y a fort à parier que vous apprendrez pleins de choses durant votre incursion dans le monde de Ready Player Two, comme c’était déjà le cas dans Ready Player One. Les lecteurs du premier roman ne seront pas déstabilisés, la formule reste identique, la chasse aux clés s’étant transformée en chasse aux fragments de cristaux, voilà tout.

Découvrez notre avis sur Player One ici !

Oublie pas ton Anorak, on a le vent en poupe

Si, en 2018, j’avais vu Ready Player One au cinéma, je ne m’étais jamais penchée sur le roman jusqu’à ce que j’ai l’opportunité de donner mon avis sur sa suite. J’avais bien aimé le film à l’époque, notamment pour les nombreuses références qu’il incluait, appartenant également à ma sphère de références personnelles. J’étais loin de me douter en me procurant le premier opus que le roman d’Ernest Cline était en fait bien plus que ça et que le film était très loin de l’égaler.

Affiche du film "Ready Player One"

À mon sens, afin de pouvoir véritablement profiter du génie de ce récit, il est presque indispensable de lire les deux romans, Ready Player Two faisant de très nombreux rappels aux événements de Player One. Le mieux étant, comme je l’ai fait, d’enchaîner les deux tomes l’un après l’autre. Vous commencez à me connaître, si j’adore lire, j’aime autant apprendre de nouvelles choses et avec Ready Player Two j’ai été gâtée. L’histoire, passionnante de base, nous donne quelques cours magistraux sur les références dont elle se sert et je dois avouer que, bien qu’ayant (en toute modestie) une culture geek assez solide, il est arrivé au cours du livre que je ne connaisse pas ou très peu les références mentionnées.

Couverture de "Player One"

Pas de soucis pour autant, même si elles vous passent toutes au-dessus de la tête et que votre savoir sur le monde geek est proche de zéro, le récit est suffisamment prenant et bien écrit pour que vous passiez un excellent moment lors de votre visite dans la création d’Ernest Cline. De plus, l’ouvrage aborde beaucoup de questions éthiques sur l’intelligence artificielle ou les droits et responsabilités conférés par l’utilisation d’un appareillage tel que l’ONI, avec une grande intelligence, pour ne pas dire une grande lucidité. Un must have incontournable pour tout lecteur aimant l’anticipation et la science-fiction.

Retrouvez notre article sur Ready Player One (film) ici !

Pour conclure…

Ready Player Two est un excellent roman qui met un point final parfait à l’intrigue initiée dans Player One. Étant moi-même une geek, férue de la plupart des références contenues dans le livre, je ne peux que vous inciter à  l’achat des deux œuvres d’Ernest Cline. Je pense d’ailleurs que pour bien appréhender Ready Player Two il est nécessaire d’avoir lu le premier volume (ou tout au moins d’avoir vu le film, même si celui-ci s’éloigne considérablement de l’intrigue du roman). Alors push start et lancez-vous dans le game !

Dans le même genre

Laisser un commentaire