La gamme de périphériques manga de chez Akuma

C’est grâce à un partenariat avec le groupe Innov8, leader français de la distribution de produits technologiques au service de la transition écologique, que le 15 décembre dernier, la marque Akuma s’est lancée à l’assaut du marché français. Proposant une gamme de périphérique gaming inspiré de l’univers du manga, et judicieusement nommé Seinen, Shonen ou encore Otaku, la marque espère bien se faire une place dans le paysage des constructeurs de high-tech et surtout dans les gaming rooms des joueurs. C’est donc avec pas moins de quatre produits (la souris gaming OTAKU MO2, le casque gaming sans fil SEINEN HO1WL, le tapis de souris XXL CYBER PO2 et le clavier gaming TKL SHONEN TO2) que nous avons pu juger sur pièce de la qualité de ces produits déjà disponible à la vente.

Ce test a été réalisé avec des produits fournis par le Constructeur.

Présentation et design de la gamme Akuma

Tout d’abord, il faut bien garder à l’esprit que nous avons ici affaire à des produits d’entrée de gamme, Akuma misant plus sur l’originalité pour sortir son épingle du jeu dans un marché où la concurrence est sévère, surtout en matière de performances. En effet, la thématique manga ne se retrouve pas seulement dans les appellations des périphériques, mais également sur les packagings où les diverses spécificités du matériel sont mises en scène dans des cases associées à des trames assez typiques que tous les amateurs de manga connaissent bien.

L’essentiel des informations est présent sur les boîtes pour permettre à l’acheteur de faire son choix en toute connaissance de cause et il faut bien reconnaître que l’habillage jaune et noir des produits attire l’œil. Une fois l’emballage ouvert toutefois, on remarque qu’il n’y a que peu de protection dans le carton, notamment pour le clavier et le casque qui risquent de gros dommages en cas de chute de la boîte.

Évidemment, nous retrouvons, associé à chaque produit, un manuel d’utilisation assez succinct (trop dans certains cas, mais j’y reviendrais). Produits en main, leur esthétique globale est assez satisfaisante avec un RGB du plus bel effet, la souris arborant même deux faces striées éclairées du plus bel effet. L’utilisation de plastique PBT, bien qu’un peu désagréable au toucher, promet cependant une durée de vie accrue et une limitation des empreintes de doigts sur les périphériques. Mais voyons donc d’un peu plus près les spécificités de chaque produit.

La souris gaming Akuma OTAKU MO2

Avec la souris OTAKU MO2 nous avons le plus petit prix de la gamme, avec 14,99 € à la caisse. Pour ce prix-là, nous avons une souris gaming d’un design assez classique avec quatre boutons (Clic droit et gauche, molette et bouton DPI) sur le dessus et deux boutons de tranche à droite, le tout habillé d’un éclairage RGB assez joli. S’il est possible d’assigner des fonctions spécifiques à vos différents jeux aux deux boutons latéraux, sachez toutefois qu’en dehors du réglage des jeux en question, aucun logiciel n’est disponible chez le constructeur pour pouvoir personnaliser l’éclairage ou les fonctions des diverses touches. Quitte à ce qu’un logiciel soit disponible pour le clavier SHONEN TO2, il aurait été agréable d’y inclure un onglet spécifique à la souris.

Cela étant, le matériel est “plug and play” et ne nécessitera aucune installation d’aucune sorte avant de pouvoir être utilisé. Son cordon est assez long pour s’adapter à n’importe quelle installation de travail et, chose appréciable, le cordon est tressé, ce qui présage d’une bonne durée de vie et est assez rare pour un périphérique de ce prix pour être souligné. Si le design en lui-même est assez efficace pour contenter nombre d’utilisateurs, malgré une coque en PBT qui, si elle évite les traces de doigts inesthétiques, est un peu rêche au toucher, niveau performance par contre la OTAKU MO2 n’a vraiment rien d’extraordinaire.

Dotée du capteur optique INST A725F, vous pourrez atteindre les 7200 DPI avec un taux de rafraîchissement à 125 Hz et une accélération maximale supportée de 20G. Rien à voir avec les performances d’une souris plus haut de gamme comme la AORUS M6 par exemple, mais elle s’en sort tout de même avec les honneurs pour un périphérique à moins de 20 € et vous pourrez y trouver votre compte si vous n’avez pas besoin d’une sensibilité accrue et d’une vitesse d’accélération importante. Pour autant, la grande légèreté du périphérique permettant une utilisation longue sans inconfort et la discrétion des bruits de clic sont des atouts qui viennent contrebalancer sa performance assez moyenne.

Descriptif Technique

Poids 90 g

Capteur optique INST A725F

Sensibilité 800 – 7200 DPI réglables sur 6 paliers

Connectique Câble USB tressé de 1,5m

Éclairage RGB 16,8 millions de couleurs

Dimensions 12,5 x 6,8 x 4 cm

Mon avis sur la souris gaming OTAKU MO2

Si au fil de mes tests, j’ai pu découvrir des souris gaming avec de très bonnes performances, il faut tout de même reconnaître que j’ai bien apprécié utiliser la souris gaming OTAKU MO2, que ce soit pour de la bureautique ou même en jeux. Certes, j’en ai très vite vu les limites, notamment lors de mes déplacements assez rapides où la souris décrochait, mais son poids plume m’a séduite, ne m’occasionnant aucune douleur même après plusieurs heures de jeu.

Grâce à ses patins PTFE la sensation de glisse est correcte et même si pour mes sessions vidéoludiques, j’aurais tendance à aller chercher une souris plus performante, la OTAKU MO2 pourra remplir sans problème son rôle dans des jeux de réflexion ou même dans des point’n’click ayant un gameplay ne nécessitant pas une trop grande sensibilité. Si personnellement j’aime bien avoir un petit logiciel pour personnaliser mon matériel de gaming et des performances un peu plus grandes, si vous recherchez une souris gaming convenable dont le prix n’excède pas 15 €, foncez, la souris OTAKU MO2 est faite pour vous.

Le tapis de souris Akuma XXL CYBER PO2

Il est évident que pour bien exploiter les capacités de sa souris, il est indispensable de la combiner avec un tapis de qualité et ça tombe bien puisque Akuma nous propose un tapis sérigraphié XXL le CYBER PO2. D’ailleurs, la promesse est tenue, car XXL ce tapis l’est effectivement avec une longueur de 90 cm et une largeur de 40 cm. De quoi faire une surface de travail conséquente qui ne limitera pas votre amplitude de mouvement souris en main.

La base en caoutchouc est antidérapante et avec son épaisseur de 2 mm, elle donnera une légère sensation de moelleux sans pour autant ralentir la course de votre souris, aidée en cela par le tissu ultra-lisse qui recouvre tout le tapis. Cerise sur le gâteau, la sérigraphie ornant le tapis et représentant une jeune femme portant un casque audio et entourée de néon aux effets cyberpunk est vraiment très beau et complétera très bien votre setup gaming pour peu que celui-ci soit dans les tons bleus.

Descriptif Technique

Surface 900 mm x 400 mm x 2 mm

Tissus sérigraphié Lisse et étanche, nettoyable à l’éponge

Forme Rectangulaire

Base Caoutchouc naturel et polyester antidérapant

Mon avis sur le tapis de souris XXL CYBER PO2

Alors là, autant le dire tout de suite, je suis conquise par le tapis de souris XXL CYBER PO2 proposé par Akuma. Sa très grande taille est pour moi un gros atout puisque je possède une surface de travail assez large qui me permet de l’installer sans problème. Toutefois, si vous envisagez de l’acquérir, prenez en compte ses dimensions qui ne s’adapteront peut-être pas à tous les plans de travail. J’aime également beaucoup le dessin proposé, qui malgré ses couleurs reste assez sobre pour s’adapter à toutes les décorations ou presque.

D’un point de vue plus pratique, le fait que le tissu recouvrant le tapis soit waterproof et se laisse nettoyer facilement à l’éponge est un plus non négligeable, d’autant que les coutures en polyester semblent faites pour durer, malgré une utilisation intensive. Bon sur ce point-là j’extrapole un peu, mais avec un prix d’achat de 19,99 € avouez que ce serait vraiment dommage de passer à côté.

Le clavier Akuma SHONEN TO2

La première chose qui surprend au déballage du clavier SHONEN TO2, c’est sa légèreté qui fait très vite craindre pour sa solidité, d’autant que les touches sont surélevées par rapport au châssis ce qui renforce l’impression de fragilité de l’ensemble. Pour ce produit, le constructeur met gratuitement à disposition sur son site un logiciel qui, bien que succinct, permet d’optimiser simplement son clavier pour l’adapter à ses besoins. Ainsi, il sera possible de paramétrer les boutons, l’éclairage RGB et même de rentrer des macros, et ce, sur plusieurs profils différents.

À l’usage, et bien que la marque mentionne un clavier silencieux, dans les faits c’est très loin d’être le cas, et comme les touches ne sont pas parfaitement fixées, elles font encore plus de bruit, avec un effet ressort assez désagréable à la longue. Au niveau de l’éclairage cependant, l’effet est là et cela masque un peu le manque de finition global du clavier dont les boutons sont ornés d’une police quelconque et dont on a l’impression que la coque du clavier a été peinte avec les touches déjà montées, ce qui se remarque bien vu la hauteur de celles-ci par rapport à leur socle. Enfin, last but not least, ce clavier ne possède pas de pattes pour le rehausser, ce qui peut perturber si on a l’habitude de taper sur un clavier relevé. 

Descriptif Technique

Poids 430 g

Connectivité Filaire

Personnalisation Logiciel gratuit disponible sur le site

Éclairage LED RGB

Dimensions (L x l x H) 363 X 133 X 32 mm

Mon avis sur le clavier SHONEN TO2

Je dois avouer que le clavier SHONEN TO2 d’Akuma est le produit pour lequel j’ai le plus de réserve dans la gamme, n’étant de base pas une fan des claviers compacts dépourvu de pavé numérique. Cela étant, après le test du clavier 65% CK721 de Cooler Master j’ai un peu changé d’opinion et j’étais curieuse de découvrir ce que valait le clavier d’Akuma. Malgré un éclairage RGB assez sympathique et la présence d’un logiciel de personnalisation, le confort d’écriture a été rédhibitoire. En effet, vu que j’ai une manie de taper très fort sur les touches quand je rédige sur ordinateur, le bruit du clavier est vite devenu prise de tête.

Au-delà de ça, le fait de ne pas pouvoir relever mon clavier m’a beaucoup gênée, surtout que posé sur le tapis XXL CYBER PO2 il a une grosse tendance à glisser si je ne le calais pas avec mon ordinateur portable. J’ai également très peur de la solidité des touches dans le temps, car je dois avouer que le jeu dans la fixation des boutons couplé à ma manière de taper me rend inquiète quant à ce paramètre. Toutefois, un des avantages de ces touches surélevées est que pour le nettoyage, il n’y a même pas besoin de toutes les retirer puisqu’il est possible de les nettoyer par en dessous. Un gain de temps donc, mais qui n’efface pas les divers défauts de ce clavier. 

Le casque sans fil Akuma SEINEN HO1WL

Nous voici arrivés au dernier produit de cette gamme qui est par ailleurs le plus cher : le casque sans fil SEINEN HO1WL. Fourni avec un micro amovible, un dongle de connexion en 2,4 GHz, un câble de recharge USB-A vers USB-C et un câble de connexion avec prise Jack de 3,5 mm, ce casque se veut donc comme un produit plus milieu de gamme que ses pairs évoqués plus haut. Vendu à un prix de 49,99 €, le SEINEN HO1WL mise sur une triple connectivité, qu’elle soit filaire (via la prise jack), 2,4 GHz (via le dongle) ou encore Bluetooth.

Les trois connexions fonctionnent sans souci, même si la connexion 2,4 GHz est la plus recommandée en sans fil, car ayant le moins de temps de latence et il faut bien reconnaître que la qualité sonore, sans être somptueuse, est assez bonne, la spatialisation des sons donnant une bonne idée de la provenance des bruits entendus. Avec ses oreillettes supra-auriculaires à mémoire de forme, le casque s’adapte à toutes les morphologies ce qui les rend confortables même lors d’utilisations longues. En ce qui concerne le micro amovible, il transmet un son clair pour dialoguer avec son interlocuteur, même si la captation omnidirectionnelle du micro rend l’entente des bruits environnants pénibles à la longue.

Une fois le micro amovible débranché, un second micro, interne au casque, prend le relais avec des performances assez semblables à celles du premier. Tous les boutons de réglages sont réunis sur l’oreillette gauche, ce qui est assez pratique, même si la multiplicité des boutons fait que l’on est souvent obligé d’enlever le casque pour regarder où l’on appuie. Doté d’un look sobre rehaussé par deux LED de chaque côté, son bon rapport qualité / prix en fera un candidat sérieux à l’achat.

Descriptif Technique

Poids 210 g

Type de casque Coussinets supra-auriculaires à mémoire de forme

Microphone Amovible à captation omnidirectionnelle

Audio Écouteurs de 40 mm

Autonomie 15 h pour un temps de charge de 2 h 30

Connectivité Filaire avec câble mini-jack de 3.5mm, 2,4 GHz faible latence avec dongle USB et Bluetooth 5.2

Mon avis sur le casque sans fil SEINEN HO1WL

Je suis assez bluffé par les capacités de ce casque sans fil de chez Akuma, que ce soit au niveau écoute musicale qu’en cours de partie. Toutefois, avant d’arriver à l’allumer la première fois, j’ai eu beaucoup de mal et il m’a fallu m’y reprendre à plusieurs reprise, alternant entre la charge et les essais d’allumages avant de parvenir (je ne sais toujours pas comment) à le mettre en marche. Je dois avouer qu’une notice un peu plus détaillée aurait peut-être été salvatrice, mais bon ! J’ai réussi et c’est tout ce qui compte.

Si pour ses performances, il est conforme à ce que j’attends d’un casque dans cette fourchette de prix, niveau confort j’ai un gros souci à l’usage, tous mes casques finissant par me faire mal sur le dessus du crâne et me gênant au niveau de mes boucles d’oreilles et le SEINEN HO1WL ne fait malheureusement pas exception à la règle sur un long temps d’utilisation. Cela étant, la présence d’un deuxième micro, interne au casque, est une bonne surprise et c’est assez unique pour être souligné. Il s’agit donc d’un bon choix pour tous ceux dont le budget est limité à 50 €, ne serait-ce que par toutes les options qu’il propose comme les trois modes de connexion ou la présence des deux micros.

Pour conclure…

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les périphériques manga d’Akuma possèdent de solides atouts pour des produits d’entrée de gamme, à commencer par leur bon rapport qualité / prix. Certes, les performances ne sont pas le point fort de cette gamme et certains défauts évoqués dans le test pourront vous refroidir, mais elle sera idéale pour des débutants désireux de s’équiper à pas trop cher. De plus, son esthétique assez classe saura habiller le setup gaming des plus regardants. Akuma fait donc une arrivée dans nos contrées assez convaincante, mais pas sûre que cela suffise pour que le constructeur arrive à se démarquer des produits déjà bien installés sur le marché.

La  note  de la  rédaction

3/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Un bon rapport qualité / prix

Une esthétique rappelant les mangas assez classe

Un tapis de souris XXL qui tient toutes ses promesses

La compatibilité PC, PlayStation et Xbox

Les points négatifs

Des performances moyennes qui ne conviendront pas à tous

Un clavier assez bruyant à l’usage

Le plastique PBT utilisé est un peu désagréable au toucher

Vous devriez Lire aussi
Test - Clavier KC 4500 et souris MW 4500 Cherry

Dans le même genre

Laisser un commentaire