Choujin X – Tome 6

Choujin X vient d’atteindre son tome 6 et l’action ne faiblit pas un seul instant puisque nous retrouvons nos héros toujours aux prises avec la prophétesse Sora. Cette dernière compte bien à ce que Tokio accepte son pouvoir de gré ou de force, prête à plonger les alentours dans un bain de sang si nécessaire. Un combat qui a commencé le 20 mars 2024 en librairie, l’éditeur Glénat ayant encore pris les armes pour nous offrir ce dernier volume de la série de Sui Ishida.

Cette critique a été réalisée avec un exemplaire fourni par l’Éditeur.

Keeper cool and be a choujin

 Le grand retour de Sui Ishida !

En 1998, suite à la multiplication de surhumains appelés “choujin”, le monde a été divisé en provinces autonomes.

Cinquante ans après, un crash aérien va changer à tout jamais le destin de la jeune Ely, cultivatrice de “tomeïto”, et impacter le paisible quotidien des lycéens Tokio Kurohara et Azuma Higashi qui jouent aux justiciers face aux petits malfrats de quartier…

Glénat

Le théâtre de Choujin X est un monde divisé, peuplé de surhomme dotés de pouvoirs et nommés des choujins. Après une guerre opposant deux factions de ces êtres surpuissants, le monde a été morcelé en provinces et c’est dans la province de Yamato que nous faisons la connaissance d’Ely, jeune cultivatrice de “Tomeïtos” qui suite au crash de son avion va se retrouver dotée du pouvoir de contrôle de la fumée du choujin responsable de l’accident. Poursuivie par le tueur, la petite campagnarde va être sauvée par Sundark Hoshi et intégrer Yamatomori, une organisation qui forme des Keeper et dont Sundark est à la tête.

Les keepers sont des choujins chargés de veiller sur la paix et le maintien de l’ordre dans les provinces et Ely décide alors de rejoindre leurs rangs. Dans le même temps, Tokio Kurohara et Azuma Higashi sont deux lycéens dont le passe-temps est de faire régner la justice dans leur quartier, Azuma étant le bras armé et Tokio le soutien aussi peureux que passif. Quand une intervention face à un criminel, transformé en choujin par une drogue mystérieuse, dégénère, les deux adolescents n’ont plus d’autres choix que de s’injecter eux-mêmes la substance. C’est ainsi que Tokio devient un choujin zoomorphe, quand Azuma lui devient un choujin de fer.

Après avoir fait la connaissance d’Ely et intégrés Yamatomori, les deux amis partent en camp d’entraînement avec leurs condisciples choujin pour apprendre à maîtriser leurs facultés. Mais le séjour tourne court et, au terme d’un combat violent, les trois ados sont capturés et emmenés dans la Tour du Deuil ou les attendent Zora une choujin immense qui leur révèle être Sora Shiruha, fondatrice de Yamatomori. Ayant eu une vision concernant la destruction du monde, elle souhaite transmettre son pouvoir à Tokio qu’elle a identifié comme le sauveur de sa prophétie. Mais les jeunes, sceptiques, refusent et tentent de s’enfuir…

La Tour Sombre

La choujin Sora Shiruha, qui a fondé Yamatomori et réside dans la Tour du Deuil, a vu l’avenir de Yamato… Elle nomme cet oracle “le fléau noir” et prédit la destruction de la province. Afin d’éviter ce désastre, elle somme Tokio d’accepter le pouvoir qu’elle veut lui léguer. Tokio, Ely et Azuma cherchent à s’échapper de la tour !

Dans son oracle, elle vit une bête.

Glénat

Après avoir demandé un sursis à Sora, à la fin du tome 5 de Choujin X, afin de réfléchir à sa proposition de récupérer son pouvoir, Tokio et ses amis sont attaqués par la choujin qui n’accepte pas qu’on puisse douter d’elle. Lancés dans une fuite éperdue pour sortir de la Tour du Deuil, ils sont poursuivis par Sora et son acolyte Batista et ne doivent leur salut qu’à l’intervention de Sundark et de plusieurs contingents de choujins appartenant à Yamatomori. Cependant, malgré les moyens déployés, le pouvoir de la prophétesse est tel que la lutte est rude.

Malgré une victoire de Sundark et de ses alliés, ce succès à un goût amer au vu des nombreux blessés et morts à déplorer dans le camp des Keepers. Une fois la bataille terminée, et à la surprise générale, surtout celle d’Ely et d’Azuma, Tokio annonce son intention de quitter le lycée et de se rendre dans l’endroit le plus dangereux de la province, afin de devenir plus fort. Après accord de sa famille, c’est donc en compagnie d’Ichiro, qui se propose de lui servir d’instructeur, que le choujin s’envole pour Iwato. De leur côté, Azuma et Ely, mis au courant du départ de leur ami par Sundark, continuent leur entraînement et leur scolarité. Puis, un an passe…

Lisez un extrait de Choujin X – Tome 6 ici !

Ça se Sora que la fin du monde arrive !

C’est donc avec la première grande confrontation initiée dans le tome 5 de Choujin X que s’ouvre ce dernier tome de la série de Sui Ishida. Comme le mangaka nous en avait donné l’habitude, celle-ci a donné lieu à une prise de conscience de la part du héros, qui semble pour la première fois de sa vie avoir enfin enfin de réaliser quelque chose par lui-même et pour lui-même. Je dois avouer que je n’ai pas réellement compris ni ce qui a causé cette envie subite de devenir fort, ni les raisons qui ont stoppé toute hésitation chez Tokio. Cependant, je ne m’inquiète pas, ses motivations me deviendront plus claires au fil du temps et de la découverte de sa personnalité.

C’est donc seul que le héros part se mettre à l’épreuve, laissant ses amis sans même leur dire au revoir, craignant que leur présence n’ébranle ses résolutions. C’est d’ailleurs par leur prisme que l’on se rend compte du temps qui passe, Tokio n’apparaissant plus que par brève évocation dans le récit. J’ai adoré suivre l’évolution d’Azuma et d’Ely qui au final ne se séparent vraiment jamais, maintenant qu’ils ont été réunis par leur ami commun. Je suis également curieuse de savoir pourquoi la fondatrice de Yamatomori se retrouve dans la position de lutter contre l’organisation qu’elle a elle-même fondée et je suppose que les raisons sont loin d’en être aussi simples que ce qu’elle explique à notre trio de choujin.

Maintenant que Tokio est de retour après une longue absence, j’ai hâte de découvrir son évolution aussi bien mentale que physique. De ce que j’ai pu en apercevoir en fin de volume, il semble que sa transformation soit moins drastique que celle de Kaneki dans Tokyo Ghoul, mais je reste certaine que, bien que plus subtile, cette dernière est néanmoins bien présente. Je me demande d’ailleurs comment vont se passer les retrouvailles avec Azuma qui n’a pas apprécié d’être laissé derrière sans un mot de son meilleur ami et rival de toujours. Autant de questions qui trouveront sans doute une réponse dans le prochain volume de Choujin X qui est d’ores et déjà prévu pour le 3 juillet 2024.

Pour conclure…

À présent que les divers protagonistes sont présentés et que les bases de son univers sont établies, Sui Ishida peut enfin commencer à faire évoluer son héros dans Choujin X tome 6. Après un premier combat épique face à une Zora persuadée de détenir la vérité quant au destin de la province de Yamato, Tokio s’émancipe enfin d’Azuma et part de son propre chef pour devenir plus fort, laissant ses amis seuls et découvrant la nouvelle via une annonce de Sundark. Avec une première ellipse de temps assez typique du mangaka dans ses œuvres, Choujin X voit son introduction prendre fin pour enfin entrer dans le vif du sujet. De quoi nous rendre très impatients d’assister au retour de Tokio dans le prochain tome de Choujin X, qui s’annonce d’ores et déjà épique !

Vous devriez Lire aussi
Dofus - Tome 29 : Armaguedin

Dans le même genre

Laisser un commentaire