South Park : Snow Day !

Salut le nouveau ! Un hiver sans fin vient d’engloutir South Park et nous avec. Après avoir traversé le bâton de la vérité et l’annale du destin, ce n’est pas une ridicule tempête de neige qui nous empêchera de jouer avec les enfants de cette charmante bourgade du Colorado. Parce que qui dit neige abondante, dit école fermée ! Adieu Mlle Crockelpaf, Mr Garrison et Mr Mackey, et salut à vous Stan, Kyle, Kenny et le gros lard. THQ Nordic nous a réunis pour jouer à un nouveau jeu d’action/RPG intitulé South Park : Snow Day!

Ce test a été réalisé sur une version PS5 fournie par l’Éditeur.

Dans South Park : Snow Day, vous incarnez le nouveau, qui ne se verra pas attribuer le doux nom de connard cette fois-ci. Cartman le Grand Sorcier vous invite à jouer à leur jeu de rôle et à ne pas tout foutre en l’air cette fois-ci ! Vous traverserez l’histoire sur cinq chapitres, chacun vous confrontant à un boss de fin. Pour ne pas spoiler le peu d’histoire que propose South Park : Snow Day!, je n’en dirai pas plus. 

Mais le jeu des enfants est plus complexe qu’il n’y paraît. Ainsi, pour vous éviter de faire n’importe quoi comme la dernière fois, des règles ont été établies. Butters veillera d’ailleurs à leur bonne application en jouant le rôle de maître du jeu. Dans ces règles, South Park a instauré la possibilité de gérer les pouvoirs et capacités à l’aide de cartes.  

Une nouvelle règle

South Park : Snow Day! s’éloigne de ses prédécesseurs et innove sur bien des points. La découpe en chapitres rejouables est un des premiers points qui distingue cet opus des autres. Durant en moyenne 45 minutes à une heure, les chapitres se réalisent très rapidement. On regrette cependant l’absence de sauvegarde durant ces derniers et notamment de sauvegarde manuelle. Chaque mort nous renvoie d’ailleurs à Kupa Keep, soit dans la zone principale. South Park : Snow Day! se définit avec ce mécanisme comme un rogue-like. Pas de monde ouvert donc, mais de simples chapitres ultra linéaires.

Kupa Keep est donc la première zone où nous arrivons après le tutoriel. Nous pouvons améliorer notre cerveau avec de la matière sombre, c’est-à-dire augmenter nos compétences. C’est aussi ici que nous avons accès (ou non!) au DLC. Et avant de partir à la bataille, nous pouvons aussi y customiser le style de notre personnage et choisir nos armes et pouvoirs. Une fois prêt, direction la table de Cartman pour continuer l’histoire ou rejouer l’un des 5 chapitres. Si vous avez bien suivi, vous avez donc compris que South Park : Snow Day! se termine en 5 heures. Ouais. “Pourquoi tu n’irais pas jusqu’à la pharmacie acheter des capotes comme ça au moins je serai protégé puisque tu as décidé de me baiser South Park!” 

Bref, la très courte durée de vie du jeu, digne d’un DLC, est clairement le point noir de South Park : Snow Day!. Mais le jeu se plante sur d’autres aspects. En effet, son innovation en 3D n’est pas optimisée et nous offre un rendu grossier donnant un effet “petit boudins” qui ne passe bien que sur Cartman. Fort heureusement, la direction artistique de la série sert toujours de base aux graphismes, nous offrant un jeu toujours agréable à regarder. 

Plus de larmes, seulement des rêves

Là où South Park : Snow Day! gagne des points chez les amateurs de la série, c’est avec son doublage français. Nous retrouvons dans ce volet les doublages du dessin animé pour le plus grand bonheur de nos oreilles ! Notre aventure face à l’hiver sans fin est rythmée par une musique d’ambiance discrète mais entraînante. Les bruitages sont aussi très bons, mais les répliques des ennemis sont très redondantes. 

Avec une durée de vie aussi courte, South Park : Snow Day! ne nous offre pas un contenu exhaustif et par conséquent, le lore de la série est un peu laissé de côté. Si les deux derniers opus avaient réussi à inclure un maximum de lieux et de personnages, cet épisode est assez pauvre à ce sujet. De même que le faible nombre d’armes proposées nous offre peu de diversité. Mais avec des pouvoirs diversifiés et l’ajout du système de carte, South Park : Snow Day nous offre un gameplay varié, diversifié et surtout inédit. C’est bien là le gros ajout de cet opus : le système de cartes. 

À chaque début de chapitre, nous pouvons sélectionner une carte qui augmentera ou modifiera les compétences de nos pouvoirs ou de nos armes parmi 3 cartes proposées aléatoirement. Nous pourrons ensuite choisir, toujours sur le modèle de 3 cartes aléatoires, une carte à la con. Cette dernière nous permettra de faire une action spécifique dans le chapitre. Mais cette action est limitée et, selon la carte, réalisable 2 ou 3 fois. Mais si nous avons la possibilité de jouer de ces cartes, l’adversaire du chapitre pourra aussi les jouer. 

Trahison inévitable

South Park : Snow Day! est un jeu coopératif. En solo avec 3 bots ou en multijoueur avec 1 à 3 alliés. Si l’aspect coopératif permet d’offrir une expérience bien plus intéressante notamment dans les difficultés moyenne et difficile, les bots peuvent au contraire être un frein. Mourant parfois fréquemment et pire encore : empêchant la réalisation d’actions nécessaires à l’obtention de certains trophées !

À l’inverse des bots, l’IA des ennemis est bien développée. Les adversaires ne se concentrent pas uniquement sur notre personnage, mais bien sûr le joueur/bot allié le plus près de lui. Leurs réactions en fonction de la distance entre le joueur/bot et eux sont bien adaptées et il y a un très bon ratio attaques ratées/réussies. Les IA nous donnent l’impression de jouer face à de réels adversaires, pas très coriaces car avec peu de vie, mais très nombreux. Les ennemis sont d’ailleurs très variés. Que ce soit dans leurs attaques, leurs compétences, leur résistance ou dans leurs pouvoirs, les développeurs ont réussi à rendre les combats uniques, malgré leur omniprésence. 

Résident officiel de South Park

J’ai personnellement apprécié South Park : Snow Day!. Si on met de côté sa courte durée de vie et par extension, le peu de références, le jeu reste sympathique à faire, sans être un réel coup de cœur. Ce qui m’a le plus marqué, c’est très certainement le peu d’humour grossier et vulgaire qui fait pourtant la signature de la saga. Est-ce pour garder un PEGI 16 ou pour rester tout public ? Le fait est qu’en dehors de quelques grossièretés et d’une vague histoire de merde, nous perdons cette ambiance décalée qui a largement fait la renommée de South Park. Encore un coup du principal PC.

Petit plus qui vaut tout de même le coup d’être mis en avant, South Park : Snow Day! est plus que correct concernant sa jouabilité. Le jeu ne présente aucun bug et reste fluide malgré l’avalanche d’attaques et d’éléments qui peuvent surgir. South Park : Snow Day ne nous assomme pas non plus sous une montagne d’objets et d’informations, ce qui en fait un jeu facile à prendre en main.

Pour conclure…

South Park : Snow Day! nous déçoit sur bien des points. Si l’attente était grande avec un dernier opus sorti il y a 6 ans, la déception l’est tout autant. Face à un jeu qui, s’il ne semble pas bâclé, reste tout de même assez pauvre, les adeptes de la série et des opus précédents risquent d’être bien déçus. On peut tout de même souligner le courage des développeurs pour avoir proposé des innovations inédites, même si elles ne sont pas toujours optimisées.

La  note  de la  rédaction

2-5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Le système de carte

Les ennemis

L’IA

Les points négatifs

La durée de vie

Le manque d’humour à la South Park

La 3D

Vous devriez Lire aussi
CATS : Crash Arena Turbo Stars

Dans le même genre

Laisser un commentaire