Hasbro fête les 40 ans de Transformers !

17 septembre 1984, les enfants américains découvrent à la télévision des robots d’un genre nouveau, capables de se transformer à l’envi en divers véhicules. The Transformers a, le temps de quatre saisons (en comptant le pilote en trois épisodes), marqué toute une génération de fans dont l’engouement a permis à la licence de perdurer jusqu’à nos jours, notamment via de nouvelles déclinaisons animées et des jouets régulièrement commercialisés par Hasbro. Ayant connu un revival dans les années 2000 grâce aux films hollywoodiens, la saga est plus populaire que jamais et il était impensable de ne pas marquer le coup alors que les Autobots et les Decepticons s’apprêtent à souffler leurs 40 bougies. Pour l’occasion, Hasbro propose un week-end exceptionnel au cinéma à la gloire d’Optimus Prime et de ses compagnons. Nous avons eu la chance de faire partie des invités de l’avant-première qui avait lieu le 14 mai et il est temps de vous dresser les plans de ce qui vous attend au cinéma les 18 et 19 mai prochains.

Diaclones / Transformers, il y a comme un usinage !

Avant de revenir sur ce que Hasbro a prévu comme cadeau pour les aficionados des robots transformables, il semble qu’un petit retour aux origines s’impose. Nous ne remonterons pas jusqu’à il y a 4 millions d’années, rassurez-vous, mais tout de même jusqu’au début des années 80 où tout commence… Au pays du soleil levant. En effet, la gamme de jouets qui a servi de base aux aventures de nos héros est japonaise et provient du constructeur de jouets Takara (maintenant Takara Tomy) et plus exactement de sa collection appelée Diaclones.

Lancée sur le marché en 1980, la gamme de Diaclones propose aux enfants des robots capables de se transformer en objets divers et variés pilotés par des humains et c’est lors du Tokyo Toy Show de 1983 que la société américaine Hasbro, via Henry Orenstein, découvre ces jouets à l’originalité folle et y voit un potentiel énorme qui amène à la signature d’un contrat de partenariat. Les futurs Transformers viennent de poser un pied aux USA, mais avant de connaître la célébrité, ils vont devoir s’adapter aux goûts et aux habitudes des petits américains. Qu’à cela ne tienne, les chefs du marketing d’Hasbro décident de les renommer The Transformers et d’en faire des machines autonomes et intelligentes. 

Découvrez tous les produits Hasbro Transformers ici !

Robots in disguise

En 1984, il devient possible de placer du contenu promotionnel dans les programmes télévisés grâce aux nombreuses restrictions levées par les autorités de régulation du gouvernement Reagan. Tout est désormais prêt pour l’avènement des Transformers et c’est à Marvel que revient la délicate tâche de développer un univers cohérent et un scénario autour de la gamme de jouets. Jim Shooter, alors rédacteur en chef, conçoit donc une guerre entre les Autobots et les méchants Decepticons des robots extraterrestres et charge Bob Budiansky de leur trouver des noms et d’élaborer leur profil. Son travail est approuvé par Hasbro qui lance alors une mini-série bimestrielle de quatre numéros de comics et un pilote en trois épisodes pour le télévision.

Ce dernier raconte comment, victime d’une pénurie d’énergie sur leur planète Cybertron, les Autobots et leur leader Optimus Prime décident de venir sur Terre pour y puiser des ressources. Attaqué par les Decepticons avec lesquels ils sont en guerre, le vaisseau des Autobots s’écrase sur notre planète avec leurs ennemis. Ils restent ainsi en sommeil pendant 4 millions d’années et, réactivés par l’éruption du volcan dans lequel ils se sont crashés, vont reprendre leur conflit dans le monde des humains. Produite par Marvel qui s’occupe du scénario des épisode et par Sunbow Production en coproduction avec la studio d’animation japonais Toei Animation, la série va tout de suite rencontrer son public, malgré quelques erreurs de compréhensions et de cohérences dues à des incompréhensions entre les équipes des deux côtés du Pacifique.

Studio principal sur les deux premières saisons, la Toei va peu à peu céder la place à AKOM, un studio d’animation Sud-Coréen, à partir de la troisième saison. Un film, logiquement intitulé The Transformers: The Movie, faisant le lien entre la deuxième et la troisième saison, sortira même sur les écrans en 1986, traumatisant au passage tous les adorateurs des personnages de la G1 (contraction de Génération One) des Transformers.

Transformers, roll out !

Vous l’aurez compris, Transformers est une institution pour certains d’entre nous en âge d’avoir découvert les Transformers lors de leur première diffusion sur Canal+ à partir du 2 juin 1985 et Hasbro ne s’y est pas trompé en se préparant à fêter en grande pompe l’anniversaire de l’une de ses franchises phares. Les 18 et 19 mai 2024, et pour ces deux jours seulement, la marque vous propose de redécouvrir sur grand écran les quatre premiers épisodes de la série (le pilote en trois parties et le “vrai” premier épisode de la saison 1).

Mais ce n’est pas tout puisque les doubleurs américains originaux de la G1 et de la G2 de la saga ont répondu présent pour réaliser une lecture du script, en parallèle des images, du tout premier épisode du pilote. On y retrouve donc Frank Welker (Megatron), Peter Cullen (Optimus Prime), Gregg Berger (Grimlock) et Dan Gilvezan (Bumblebee) entre autres, avec en prime un petit making-of de ces retrouvailles et un mini bêtisier. C’est donc un programme d’environ deux heures qui sera diffusé dans tous les cinémas participants de France et de Navarre. Une occasion unique de (re)découvrir le point de départ de la saga des robots transformables avant de retrouver nos héros dans une toute nouvelle aventure cinématographique avec Transformers : Le Commencement prévu pour une sortie le 23 octobre 2024.

Retrouvez tous les cinémas partenaires ici !

Pour conclure…

40 ans ça se fête et encore plus quand il s’agit d’une licence aussi emblématique que celle de Transformers. C’est pourquoi Hasbro s’est associé à divers cinémas pour proposer au fans de communier ensemble le temps d’un week-end (les 18 et 19 mai 2024) autour de la diffusion sur grand écran des quatre premiers épisodes de la série TV de 1984. Cerise sur le gâteau, les doubleurs originaux ont rempilé le temps d’une lecture du script de l’un des épisodes. En bref, c’est un bien beau programme qui vous attend et que vous ne devez louper sous aucun prétexte si vous aimez un tant soit peu les aventures des habitants de Cybertron

Vous devriez Lire aussi
Miss Peregrine et les enfants particuliers

Dans le même genre

Laisser un commentaire