Articles a la une

Derniers commentaires
high-tech

Test de la Razer Naga Trinity

Voici la Naga Trinity, une souris qui a toutes ces chances pour plaire à l’ensemble des joueurs. Tout simplement grâce à sa tranche gauche interchangeable, lui permettant de s’adapter à tous les types de joueurs, mais aussi au changement d’activité. Une très bonne idée de la part de Razer.

Test de la Razer Naga Trinity

La Naga Trinity en détail :

La Naga Trinity nous propose trois tranches gauches :

  • 12 boutons sous le pouce
  • 2 boutons sous le pouce surplombant un grip caoutchouté
  • 7 boutons disposés en arc de cercle

La Naga Trinity est donc une trois en une. Le changement de tranche se fait sans outil, grâce à un système de maintien aimanté. Il est rapide et peut même se faire lorsqu’elle est connectée à votre ordinateur.

Spécification :

Sensibilité de 16 000 ppp
accélérations jusqu’à 50 g

Modèle optique 5G

vitesse de reconnaissance maximale de 11,4 m/s

Équipée d’un câble USB tressé de 2,1

119 x 74 x 43 mm

120 g avec son câble

L’emballage

On découvre une large boite cartonnée aux couleurs de la marque. À l’intérieur, on découvre la souris ainsi que les deux autres faces interchangeables. Il y a toujours le manuel d’utilisation et d’un petit mot du CEO de Razer. Ici, rien de nouveau pour la marque, la qualité est là. Toujours dans le même état d’esprit, cela ne nous change pas des habitudes.

Naga Trinity

Test de la Razer Naga Trinity

La Naga Trinity se positionne comme un modèle qui est capable de s’adapter. Elle se décline en 12, 7 ou 2 boutons en façade. Voici de quoi redonner envie à l’ensemble des joueurs de s’offrir une souris au lieu d’une ou deux. Effectivement, la Naga propose juste 12 boutons sur le côté, ce qui parfois n’était pas le plus performant pour tous les jeux.

Naga Trinity

Première impression

J’ai en ma possession une Naga et une Naga chroma (Oui, je suis assez fan de Razer en souris). Pour moi, aucune différence avec la chroma question taille et design. Elle garde aussi les mêmes zones d’éclairement que l’on règle via le logiciel Razer Synapse. La molette à cran est très agréable au toucher ainsi qu’au maniement.

On passe maintenant à la spécificité de cette souris, à savoir les façades gauches interchangeables. Les façades se positionnent grâce à un système magnétique parfaitement construit et l’on alterne entre les différentes configurations en un clin d’œil.

Les façades en détail

Naga Trinity

Lorsqu’on prend la souris pour la première fois, nous avons la configuration 12 boutons qui est déjà présente. Cette configuration se destine évidemment aux amateurs de MMORPG, puisqu’il devient possible de gérer ses nombreuses compétences directement depuis le pouce. Je m’en sers régulièrement sur WOW ou FFXIV, où je gère énormément de sorts et pour obtenir une rotation quasi parfaite, il est obligatoire de les enchainer très rapidement. Si vous n’êtes pas habitué à poser votre pouce et cliquer sur les boutons, il vous faudra un temps d’adaptation. Pour ma part, étant une femme, j’ai beaucoup de mal à atteindre les 3 trois derniers boutons (à savoir 10 11 et 12), je ne les utilise presque jamais.

La seconde façade est basique avec seulement 2 boutons. Là on est sur une configuration classique, mais très confortable. Les boutons sont très réactifs. Je n’avais plus cette configuration depuis un moment. J’ai beaucoup apprécié le grip pour le repos du pouce.

Pour la dernière façade. On nous propose 7 boutons en rond. La souris se transforme alors en une souris adaptée aux MOBA. Les 7 boutons se positionnent autour du pouce. On va pouvoir gérer les sorts et les compétences très facilement. Enfin, quand on aura bien pris en main la souris, car pour moi cela a été une vraie catastrophe. Après plus de 6 ans avec une Naga à 12 boutons, la difficulté a été assez galère. Mais cela reste un bon moment de rigolade avec mon mari en donjon.

Naga Trinity

Conclusion

La Naga Trinity a tout pour vous satisfaire, même si ce n’est pas la première souris modulaire. Des concurrents comme Logitech ou Roccat se sont déjà lancés sur le marché. Pour moi, la Naga Trinity reste quand même au-dessus du lot. Le changement de façades se fait très rapidement et facilement.

Elle nous permet de pouvoir jouer à plusieurs jeux sans avoir à changer complément de souris. Une alternative qui me satisfait. Mon seul point noir reste sa taille. Pour une petite main comme moi, j’apprécie vraiment la taille de l’ancien modèle. Ici on est un peu plus gros, c’est pour moi difficile d’atteindre les derniers boutons ou des fois de bouger plus rapidement.

La Razer Naga Trinity est disponible dès maintenant aux prix de 109.99€ sur Amazon.

Les notes de la redaction
Les points positifs
  • Facilite de changement des façades
  • Trois façades bien pensées
Les points negatifs
  • L’absence d’un boitier de transport
  • Taille de la souris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *