Articles a la une

Derniers commentaires
test

Skullgirls

Skullgirls est un jeu de combat sorti le 22 Août 2013 sur PC, PlayStation Network et Xbox Live Arcade. Le titre est développé par Reverge Labs et édité par Autumn Games.

Un style clairement fait pour les hommes

Lorsque l’on regarde les tenues des combattantes de Skullgirls, on comprend clairement que le jeu est destiné à un public masculin, car le titre met clairement en avant de jolies combattantes portant des tenues pas toujours très adaptées pour le combat. Jupes, robes courtes, haut trop petit, poitrine énorme et culottes voyantes seront de la partie pour affrioler les joueurs.

Un contenu moindre

Skullgirls n’est pas un gros blockbuster, il est donc difficile de le comparer à la licence Street Fighter ou bien encore King of Fighter. Le titre est plutôt modeste et offre aux joueurs le minimum syndical, on retrouve donc le mode histoire, le mode entrainement, un mode versus en ligne et local ainsi qu’un mode arcade. Autant dire que Skullgirls ne part pas avec de bonnes critiques, mais ne nous arrêtons pas à la surface du jeu, creusons un peu plus.

Des personnages charismatiques

Skullgirls comprend 8 combattantes et 6 en DLC. Chacune de ces combattantes est unique, a ses propres coups et sa propre personnalité et donc un gameplay bien spécifique. Filia par exemple est un personnage agressif au corps à corps, elle utilisera sa chevelure pour attaquer son adversaire, Ms.Fortune est une combattante qui laissera traîner sa tête sur le sol afin de placer des attaques sur deux fronts. Parasoul utilisera son parapluie pour lancer des boules ou bien posé des pièges afin de gardé l’adversaire à distance. Comme dit précédemment chaque combattante est unique et il faudra apprendre à maîtriser les différents personnages.

Un gameplay riche

Vous aurez le choix concernant la façon de jouer, vous pourrez prendre entre 1 à 3 combattantes, bien sûr les personnages seront plus faibles si vous choisissez une équipe. L’avantage de l’équipe est de pouvoir switch de personnage afin que celui mis en réserve regagne sa santé petit à petit, mais aussi la capacité de lancer des attaques groupées destructrices. Il vous faudra un bon temps d’adaptation pour maîtriser les 8 personnages qui constitue le roster de Skullgirls, mais de simples combos sont au rendez-vous pour vous permettre de vous amuser, sauf si vous tombez sur un adversaire qui les maîtrise également. Mais n’ayez crainte, les Infinity Breakers sont là pour vous sauver. Si votre adversaire « spam » le même combo, vous aurez la possibilité de le repousser, c’est une sorte de combo breaker afin de vous donner la possibilité de contre-attaquer.

En conclusion, Skullgirl est un jeu en demi-teinte. Il est nerveux, original et la bande-son est superbe, mais il est complexe à prendre en main et à maîtrise, ce qui peut décourager les joueurs occasionnels. Si vous aimez les jeux de baston, je vous recommande Skullgirls, mais de longues d’heures d’entrainement vous attendent.

Les notes de la redaction
Les points positifs
  • La bande son Jazzy
  • 8 personnages très différents
Les points negatifs
  • Difficile à prendre en main et à maîtriser
  • Mode entrainement peu efficace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *