Monster Hunter Stories 2: Wings of Ruin

Monster Hunter Stories 2: Wings of Ruin est un JRPG développé par Marvelous et édité par Capcom. Il est sorti sur PC et Nintendo Switch le 9 Juillet 2021 partout dans le monde. Voyons ensemble ce que vaut cet épisode dérivé de la série principale Monster Hunter.

Une petite vidéo de gameplay tirée de la démo sur PC

Histoire

L’histoire de Monster Hunter Stories 2 commence au village Mahana. Une cérémonie rassemblant les habitants de l’île Hakolo, des Riders, et les chasseurs. Pendant les célébrations, un groupe de ces derniers traque un dangereux Rathalos. Lorsqu’ils le trouvent, le monstre fuit avec tous les autres membres de son espèce. La mer se teint alors temporairement de rouge, annonçant une catastrophe à venir : l’apparition d’un Rathalos doté des ailes de la destruction. La légende dit qu’il peut détruire le monde d’un battement d’ailes. Avant de disparaître, le monstre laisse un œuf à une wyverienne…

Vous incarnez un personnage masculin ou féminin, selon votre choix. Dans tous les cas, vous êtes le descendant de Red, un très grand Rider. Vous commencez votre initiation pour suivre les traces de votre grand-père tout en enquêtant sur des événements mystérieux pouvant être liés à la disparition des Rathalos. Vous ferez ainsi la connaissance d’Ena, une wyverienne du village Rutoh. Celle-ci vous remet la gemme de l’amitié de votre grand-père ainsi que l’œuf provenant du Ratha Gardien…

Monster Hunter Stories

Monster Hunter Stories est un spin-off de la célèbre licence d’Action RPG de Capcom où le but est de chasser d’énormes monstres. Cette série est plus accès sur l’histoire et aborde les combats non plus en temps réel mais avec un plus classique tour par tour, du JRPG.

Le premier MH Stories a vu le jour sur Nintendo 3DS, iOS et Android le 6 Octobre 2016 au Japon. Il est esnsuite paru aux États-Unis et en Europe le 8 Septembre 2017. Ce jeu met en avant un protagoniste qui devra découvrir les secrets d’un pouvoir maléfique s’abattant sur le monde : le fléau noir. Le second épisode est une séquelle du premier volet et se déroule après les événements de celui-ci.

Gameplay

Monster Hunter Stories 2 est donc un JRPG. On aura droit à de l’exploration de zones plus ou moins grandes et à des combats au tour par tour. Mais le jeu met aussi l’accent sur la collection et la gestion de monstres à intégrer dans votre équipe. Par certains aspects, on peut le rapprocher de titres tels que Pokémon.

Exploration

On pourra se déplacer dans des environnements en trois dimensions à l’aide du stick gauche et gérer la caméra avec le droit. Un marqueur orange indique sur la minimap où aller pour faire avancer la quête principale. Le bouton A sert à interagir avec les PNJ ayant une bulle au-dessus de leur tête. Il permettra également d’ouvrir des coffres et de récolter des objets sur votre chemin (une icône apparaîtra lorsque vous pouvez faire cette action). Le bouton X vous donne accès au menu du jeu, avec les objets, les monstres (appelés Monsties ici), l’équipement, etc. Y vous permettra de monter / descendre de votre monstie principal mais également de l’appeler si vous vous en éloignez trop.

Le bouton B sert pour des actions spécifiques comme par exemple franchir un fossé en sautant, briser un rocher, nager… Ces actions ne sont réalisables que par un monstie ayant la capacité de le faire. Si vous en avez un qui peut le faire dans l’équipe, il vous sera proposé de changer de monstre afin de la réaliser.

Combat

Les monstres sont visibles lors des phases d’exploration. Libre à vous de les ignorer ou de déclencher un combat. Vous aurez la possibilité de les surprendre afin de commencer avec un avantage, et inversement s’ ils nous attaquent en premier. Même si vous disposez de plusieurs monstres dans votre équipe, et même aussi d’alliés, vous ne pouvez choisir les actions que de votre personnage.

Lors du premier tour, vous n’aurez pas accès à toutes les possibilités. Vous pourrez lancer une attaque basique, changer d’arme, changer de monstie ou utiliser un objet. À noter qu’en plus du menu, vous aurez des raccourcis avec les boutons X et Y pour respectivement changer d’arme ou de monstie. Chaque attaque remplira une jauge d’amitié. Celle-ci permettra ensuite d’utiliser un talent (soit une attaque plus puissante) ou de choisir l’attaque que devra faire notre monstie (sans toutefois pouvoir choisir une attaque basique). Une fois la jauge pleine, vous pourrez aussi monter en selle. En faisant cela, votre monstre récupère autant de points de vie que vous en disposez et votre personnage sera lui entièrement soigné. Cela donne aussi accès aux talents d’amitié, une attaque très puissante.

Stratégie

Les commandes sont simples mais cela ne s’arrête pas là. En effet, la première chose à savoir est qu’il existe trois types d’attaques : force, vitesse et technique. Chacune d’elle est supérieure à un type et faible face à un autre, sur le principe du pierre / feuille / ciseau. Si un adversaire vous cible (ce qui sera visible via un lien entre lui et votre personnage), cela déclenchera un duel. Si vous choisissez une attaque plus forte que l’ennemi, vous gagnez, sinon vous perdez ou alors il y a égalité si le même type est choisi des deux côtés. Il faudra donc bien connaître les monstres pour savoir ce qu’ils s’apprêtent à faire. Gagner un duel augmente beaucoup la jauge d’amitié.

Si vous ciblez le même ennemi qu’un de vos alliés et avec le même type d’attaque lors d’un duel et que vous le gagnez, cela lancera automatiquement une double attaque, qui provoquera de lourds dégâts tout en remplissant énormément votre jauge d’amitié. Enfin, si vous chevauchez votre monstie et que votre allié fait de même, vous pourrez lancer un double talent d’amitié, qui se traduira par une attaque à la fois très puissante et touchant tous vos opposants.

Il existe trois types d’armes (tranchantes, contondantes ou perforantes) et chaque monstre ne sera pas sensible à la même. Cela va même plus loin. En effet, un ennemi peut être composé de plusieurs parties de corps (tête, corps, ailes, queue, estomac…). Là aussi, l’arme la plus efficace ne sera pas forcément la même. Il faudra donc jongler entre les types d’attaques mais également les types d’armes pour maximiser nos dégâts. En brisant une partie du corps de l’adversaire, vous avez une chance qu’il soit mis à terre. C’est alors l’occasion que toutes les attaques soient des coups critiques. Cela permet aussi de l’empêcher d’utiliser certaines attaques (comme un coup de queue, l’envoi de boule de feu ou de poison…).

Changer d’arme et de monstie

Chaque monstie a un type d’attaque de prédilection. Il faudra donc changer d’allié en fonction de votre adversaire pour qu’il gagne ses duels. Ai-je précisé que gagner un duel permet de ne subir aucun dégâts ? À l’inverse, le perdre nous en inflige et l’adversaire n’en recevra pas. À vous de bien choisir quoi faire au bon moment !

Contrairement à Pokémon, changer de monstre ne consommera pas un tour, vous pourrez toujours choisir l’attaque à effectuer. Il en va de même pour les armes, vous pourrez passer de l’une à l’autre et effectuer une action après. Attention toutefois, vous ne pourrez le faire qu’une seule fois par tour. Veillez donc à ne pas vous tromper !

Les œufs et l’écurie

Des tanières de montres apparaîtront sur la carte à des positions aléatoires. En vous y rendant, vous êtes susceptibles de tomber sur un monstre plus puissant mais surtout sur un nid. Dans celui-ci se trouve des œufs et vous pourrez en prendre un et partir avec. C’est ainsi que l’on obtient nos nouveaux alliés. Vous pourrez ensuite les faire éclore à l’écurie.

Cette dernière vous permet de choisir les monstres qui vous accompagneront dans vos aventures (cinq en tout) mais aussi de les relâcher. Attention avant de faire ceci car vous pourrez plus tard effectuer un rite de transmission. Chaque monstre dispose de “gènes” qu’il est possible de transmettre à un autre, sous réserve qu’il lui reste des emplacements disponibles. Ces emplacements se débloquent avec la montée en niveau ou à l’aide dobjets. Veillez à ne pas vous tromper, le monstre donneur disparaîssant à la fin de l’opération. Le receveur deviendra lui plus puissant. Les gènes disposent de types. En en alignant plusieurs du même (horizontalement, verticalement ou en diagonale), vous pouvez déclencher un (ou plusieurs) bingo, renforçant encore plus votre monstie.

Objets et craft

Vous trouverez de nombreux objets sur votre chemin mais aussi sur les monstres que vous aurez battus. Vous pourrez les utiliser pour fabriquer des potions par exemple, ou bien chez le forgeron pour créer de nouvelles armes / armures ou renforcer celles que vous possédez déjà. Chaque arme / armure dispose de trois niveaux (1, 2 et max).

Le reste

Il y a encore beaucoup de choses à dire sur MH Stories 2. Vous aurez un panneau de quêtes secondaires, permettant de gagner de l’argent, des objets mais surtout de l’expérience pour vos monstres et vous. Vous avez les charavanes, ni plus ni moins des points de téléportation, permettant également de sauvegarder votre progression, des épreuves…

Charavane

Lire aussi notre article sur Monster Hunter Rise.

Technique

Monster Hunter Stories 2 est entièrement en 3D. Le jeu est très beau et dispose d’une direction artistique typée animé, façon Zelda: Breath of the Wild. Le rendu est très plaisant et orienté pour les plus jeunes. Sur Switch, la qualité visuelle est évidemment moins bonne que sur PC. Ceci dit, la console de Nintendo s’en sort tout de même très bien. Globalement, la fluidité est au rendez-vous. On notera tout de même parfois quelques ralentissements, mais rien de constant donc cela n’entache pas le gameplay général.

Audio et texte

Côté audio, la bande son est vraiment très belle, on ne se lasse pas d’entendre les musiques du jeu. Nous aurons également droit à un doublage japonais ou anglais, au choix selon vos préférences. Il est principalement utilisé lors des scènes cinématiques ou importantes du jeu. À noter que, comme dans la série Zelda, le protagoniste principal de l’histoire n’est pas doublé et ne parle pas.

Côté textes, MH Stories 2 vous laisse le choix entre 10 langues dont le français.  Le tout est parfaitement lisible sur la TV et en mode portable, on ne forcera donc pas en essayant de lire des pattes de mouche lors d’’explications. Le jeu dispose d’ailleurs de beaucoup d’écrans tutoriel, idéal pour bien saisir toutes les subtilités du gameplay. Ils sont distillés progressivement au cours de l’aventure pour ne pas vous assommer avec une trop grande quantité d’informations d’un coup.

Multijoueurs

MH Stories propose du jeu en multijoueurs. Vous aurez la possibilité d’explorer des zones exclusives à ce mode avec vos amis (ou d’autres joueurs) en local ou en ligne. Vous pourrez également les défier dans des combats versus jusqu’à quatre joueurs.

Amiibo, mises à jour et autre

Calendrier des mises à jour à venir

Le jeu est compatible avec les amiibo, il dispose d’ailleurs des siens. Ils vous permettront de débloquer des armures spéciales et d’autres objets.

Capcom a également prévu des mises à jour régulières afin d’ajouter des monsties et des monstres pour les quêtes en coopération, le planning actuel allant jusqu’à octobre 2021. Attendez-vous donc à des ajouts au fil du temps !

Même si la Switch ne dispose pas de fonctionnalité de trophées / succès, vous les débloquerez tout de même dans MH Stories, un petit popup vous l’indiquant. Cela n’apporte rien au jeu en lui-même mais cela fera plaisir aux chasseurs de trophées.

Mon avis

Je ne suis pas un grand fan de la série Monster Hunter, la chasse ne me passionnant pas plus que cela. Cependant, j’ai beaucoup apprécié Monster Hunter Stories 2, qui met plus l’accent sur l’histoire, et je trouve le gameplay ici très sympathique. En effet, devoir gérer les types d’attaques et d’armes est assez intéressant. Le fait d’avoir des duels, de pouvoir déclencher des attaques avec les alliés… Cela donne beaucoup de possibilités malgré le fait que l’on ne dirige vraiment que notre personnage. Le scénario n’est pas trop sombre, rendant le titre accessible à la cible voulue par Capcom, c’est-à-dire 7 ans et plus.

Cinématique 12
Pour conclure…

Monster Hunter Stories 2: Wings of Ruin est un très bon titre, disposant d’un gameplay intéressant, à la fois simple à prendre en main mais tout de même demandant un peu de réflexion pour la stratégie à appliquer. Il est aussi accessible aux plus jeunes du moment qu’ils savent lire. Il vous permettra de passer un bon moment seul ou avec vos enfants et dispose d’une très bonne durée de vie, augmentée par la présence de missions en coopération et d’ajout régulier de contenu pour ce mode-là.

Le jeu est disponible sur PC et Nintendo Switch pour 59,99€. La version eshop vous demandera 13,5 Go d’espace disponible (en mise à jour 1.1.0).

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Une très belle direction artistique

Une histoire adaptée aux enfants

Un gameplay riche et intéressant

Les points négatifs

Quelques ralentissements

La connexion permanente en ligne, donnant des messages d’erreur de perte de réseau lors d’une sortie de veille de la console.

Dans le même genre

Laisser un commentaire