Fire Emblem Warriors : Three Hopes

Fire Emblem Warriors: Three Hopes est un jeu de type hack’n’slash développé par Omega Force et Team Ninja  et édité par Nintendo et Koei Tecmo. Sorti le 24 juin, il est exclusif à la Switch.

Les  fans jubilent, la série Fire Emblem est de retour avec un nouveau titre et une histoire inédite ! Un test garanti sans spoil !

Retour à Fodlan

L’historie de ce nouvel opus se déroule à Fodlan, une terre où trois pays règnent fragilement alors qu’une guerre civile est sur le point d’éclater. Vous incarnez un ou une mercenaire et vous rencontrez et sauvez (sans le savoir) les trois dirigeants des trois pays : Claude (l’audacieux dirigeant de Leicester) ,Dimitri (l’honnête meneur de Faerghus) et Edelgard (l’impassible cheffe d’Adrestia). Ces derniers, impressionnés par votre courage, vous demandent d’intégrer la prestigieuse académie de Seiros.

Fire Emblem Warriors: Three Hopes se démarque de son prédécesseur Fire Emblem: Three Houses et nous propose un nouveau gameplay mixant hack’n’slash, gestion de camp et Tactical-RPG dans la veine de Fire Emblem Warriors et de Hyrule Warriors.

Retrouvez ici le test de Hyrule Warriors: L’ère du fléau.

Les combats

Fire Emblem Warriors: Three Hopes se joue en deux temps : une phase gestion de camp (je vous en parle plus loin) et une phase combat. Voici globalement comment cette dernière se déroule. Avant chaque bataille, vous devez d’abord sélectionner où vous souhaitez aller sur la carte de guerre.

fe warriors 3 hopes - carte

Ensuite, et c’est tout ce qui reste de l’aspect Tactical-RPG dans ce jeu, vous devez placer judicieusement vos unités sur la carte en zigzag.  À titre d’exemple, les archers sont très forts contre les unités aériennes et vous avez tout intérêt à ce que leurs routes se croisent.

Vous êtes prêts ? Vous pouvez alors lancer et croiser le fer dans un style hack’n’slash. Les affrontements ne sont pas linéaires dans Fire Emblem Warriors: Three Hopes. En effet, vous aurez dans chaque combat des quêtes secondaires à réaliser très rapidement (typiquement escorter une unité faible défensivement ou ouvrir un coffre avec une clé que vous lootez sur un bandit). Classique dans les jeux Fire Emblem, au terme de chaque lutte, un rang de bataille vous est octroyé. Il est notamment calculé en fonction du temps que vous avez mis et des dégâts que vous avez subis. Plus votre rang est élevé et plus vous remportez d’expérience et d’or.

Le système des statistiques de personnage est très complet dans ce nouvel opus et vous pouvez améliorer, entre autres, votre barre de PV, votre barre de force (qui affecte la puissance des attaques physiques), votre barre de magie (qui affecte la puissance des attaques magiques) ou encore votre barre de chance (qui affecte la fréquence d’apparition des objets de soin).

Si tu veux la paix, prépare la guerre

Comme je vous le disais plus haut, le gameplay de Fire Emblem Warriors: Three Hopes est divisé en deux parties distinctes mais qui ne vont pas l’une sans l’autre. Lorsque vous n’êtes pas sur le terrain, vous devez opérer sur le camp. Vous disposez de quartiers privés dans lesquels vous avez la possibilité de customiser vos unités avec des tenues très sophistiquées qui nous font un peu oublier les graphismes un peu désuets.

Il y a d’autres interactions possibles dans ces quartiers privés mais je vous laisse les découvrir par vous-même…

Hors de vos quartiers privés, au sein du camp, vous devez donc préparer la guerre. La renommée acquise sur le terrain peut être échangée contre des objets qui boostent vos stats, comme par exemple le fruit de la vie qui confère 200 PV de plus de façon durable.

Le menu convoi vous permet de gérer vos unités. Vous pourrez ainsi modifier votre équipement, assigner de nouvelles techniques spéciales et, point de gameplay très intéressant, gérer les classes de vos unités. Il en existe plusieurs qui se débloquent au fur et à mesure de votre progression dans le jeu. Vous devez en assigner une, et une seule, à chacune de vos unités. Si vous aimez frapper et esquiver, vous choisirez la classe épéiste. Si l’envie vous vient de manier une puissante lance, vous opterez pour la classe soldat. Si au contraire vous appréciez la précision, vous vous équiperez d’un arc et de flèches et deviendrez archer. Il existe de nombreuses classes et le joueur qui aura terminé le jeu pourra s’il le souhaite repartir à la conquête des terres de Fodlan dans une toute nouvelle configuration et pourquoi pas être rejoint par un deuxième joueur.

L’entraînement seul ou avec vos compagnons d’armes consiste à choisir la classe dans laquelle faire progresser vos unités et se déroule de façon automatique dans de petites cinématiques contextuelles.

N’oubliez pas de vous rendre chez l’armurière et au marché pour profiter des arrivages quotidiens; les objets se renouvellent en fonction des chapitres.

La phase gestion de camp ne doit pas être négligée mais vous n’êtes pas toujours obligés de fomenter des stratégies. Vous pouvez simplement interagir avec les différents protagonistes qui vous feront part de leurs « petits » tracas quotidiens.

Retrouvez aussi notre test de Fire Emblem: Three Houses ici.

Fire Emblem Warriors: Three  Hopes, un jeu pour tous

Team Ninja et Omega Force, les studios derrière Fire Emblem Warriors: Three Houses, vulgarisent le hack’n’slash et proposent trois niveaux de difficulté : facile (pour les joueurs qui veulent profiter de l’histoire), normal (pour les joueurs casual) et difficile pour les plus aguerris. Ils proposent également deux modes de jeu comme cela existait déjà dans le précédent opus de la série, Fire Emblem: Three Houses. Le choix de celui-ci est décisif puisque si vous jouez en mode classique, les unités tuées sont perdues définitivement. Qu’à cela ne tienne, le mode débutant, lui, vous permet de retrouver vos unités après la bataille. Dans ce nouveau Fire Emblem, tout est fait pour mettre à l’aise le joueur. Le choix du style de jeu, progressif ou rapide et efficace, permettra à ceux qui veulent prendre leur temps de s’attarder sur des informations comme les statistiques de changement de niveau, et aux autres de jouer avec le moins de menus contextuels possible.

Des bonus qui nous rendraient presque nostalgiques

Les extras contiennent de petites perles qui plairont à tous les fans de la série des Fire Emblem… mais aussi aux néophytes. Une galerie des personnages et une galerie de leurs répliques ainsi qu’une cinémathèque dans laquelle vous avez la possibilité de rejouer toutes les cinématiques. Mais le meilleur est sûrement le lecteur de musique, qui permettra au joueur de se s’immerger de la musique mystique et évocatrice de Fire Emblem Warriors: Three Hopes.

J’ai été surprise mais réjouie de recevoir un bonus de sauvegarde mutualisé avec ma partie de Fire Emblem: Three Houses. Nintendo récompense encore la fidélité de ses joueurs !

Pour conclure…

Fire Emblem Warriors: Three Hopes m’a enchantée ! On ne s’ennuie jamais et je ne vous ai pas tout dévoilé de ce nouvel épisode, loin de là. Je vous conseille de vous le procurer vite si vous aimez les jeux mêlant stratégie et baston dans univers fantastique.

La  note  de la  rédaction

5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Un jeu accessible à tous

Un gameplay intéressant mélangeant hack’n’slash, gestion de camp et Tactical-RPG

Une direction artistique très poétique

Une OST onirique

Les points négatifs

Des graphismes un peu surannés

Des transitions jeu / cinématiques peu naturelles et ponctuées par des mini-chargements

Dans le même genre

Laisser un commentaire