Événement de rentrée 2023 chez Bandai Namco

Le 7 septembre dernier avait lieu l’événement de rentrée de Bandai Namco à Paris au Studio Cyclone dans le 13ᵉ. Au cœur d’un jardin paysager niché dans une cour d’immeuble, nous avons pu découvrir les prochains jeux de l’éditeur comme Sword Art Online Last Recollection, Jumanji : Aventures Sauvages, PAW Patrol World – La Pat’Patrouille, mais surtout les très attendus Tekken 8, Sand Land et NARUTO X BORUTO Ultimate Ninja STORM CONNECTIONS que nous avons pu essayer en avant-première. Débrief !

Jardin japonais

Le "cyclone studio" ou avait lieu l'événement

C’est par une belle après-midi de septembre que j’arrive dans le 13ᵉ arrondissement de Paris. Après avoir cherché quelques minutes l’accès (assez bien caché) au Studio Cyclone, me voilà dans la place dont l’entrée avait été redécorée avec les affiches des jeux que nous allions pouvoir découvrir lors de l’événement. Et il faut bien le dire, Namco Bandai a vu les choses en grand en privatisant les 600 m² du studio dont chaque aile était associée à l’un de leurs grands jeux à venir. Une fois passé la végétation luxuriante du jardin, nous voilà accueillis avec diverses bornes sur lesquelles nous pouvions nous essayer à Sword Art Online Last Recollection, Park Beyond, Jumanji : Aventures Sauvages, PAW Patrol World – La Pat’Patrouille et Armored Core VI.

Affiche de "Park Beyond"
Affiche de "Jumanji"
Affiche de "Pat Patrouille"

Après avoir échangé quelques mots avec les membres de Handi’chiens, présents via un stand pour l’occasion, et avoir fait un petit détour par la salle d’enregistrement où il était possible de s’essayer au doublage sur le jeu NARUTO X BORUTO avec les voix officielles françaises (excusez du peu), je suis rentrée dans le vif du sujet. Trois salles, trois ambiances puisque chaque partie du studio était décorée dans le thème de l’un des jeux phares de Bandai Namco et proposant aux visiteurs quelques douceurs associées.

Les cocktails sont bons chez "Bandai Namco"
des Onigiris tout frais étaient proposé ches "Bandai Namco"

Ainsi, nous avions la salle au décor japonais où il était possible de se repaître d’onigiris (NARUTO X BORUTO), l’avant-poste du désert et ses cocktails rafraîchissants (Sand Land) et la mezzanine urbaine proposant du popcorn et de la pizza (Tekken 8). C’est donc repu et parfaitement hydratée que je me suis dirigé vers les bornes d’essai disponibles, en commençant par…

Découvrez le site de Bandai Namco pour être au courant de toute leur actu ici !

Sand Land

Pour cette adaptation du one shot d’Akira Toriyama, publié dans les années 2000 dans les pages du Weekly Shonen Jump, les développeurs du studio ILCA Inc sont partis sur un action-RPG dans un monde désertique où l’eau est devenue une ressource rare et très précieuse, obligeant même les humains et les démons à s’allier. Dans la version de travail, assez courte au demeurant (environs 20 minutes de jeu), qui nous a été présentée, j’ai pu avoir un assez bon aperçu de ce qui nous attend pour ce titre prévu pour 2024, sans plus de précision, sur PS4, PS5, Xbox Series et PC. Me voilà donc aux commandes de Beelzébub, le petit démon héros de l’histoire, à déambuler dans des décors de sable, peuplés de monstres tel que sait si bien les dessiner le maître Toriyama.

La couverture du one shot original "Sand Land"

Premier ressenti, l’habillage en cell-shading est superbe et l’univers du créateur de Dragon Ball est parfaitement retranscrit, ce qui est déjà un très bon point. Une fois la cinématique passée je me suis retrouvée lâchée dans cet environnement hostile où j’ai pu à ma guise changer de moyen de locomotion pour combattre les diverses créatures peuplant les environs tout en me rendant à la destination indiquée. Je dois avouer que la maniabilité du char sur lequel j’avais jeté mon dévolu n’était pas des plus folle, notamment contre des dragons bien plus rapides que mon véhicule. Toutefois, celui-ci étant équipé de deux armes, l’une lourde et l’autre légère, rechargeables à l’infini (moyennant un temps d’attente plus ou moins long) il y avait de quoi switcher pour venir à bout des adversaires les plus coriaces.

"Beelzébub" est le héros de cet action-RPG

Je suis nettement plus emballée par les affrontements au corps à corps, qui s’avèrent assez jouissifs, Beelzébub possédant un arsenal de coups plutôt fun. Je suis curieuse de voir en quoi consistera la partie amélioration des véhicules que m’a évoqué la cheffe de projet de chez Bandai Namco, mais auquel nous n’avons pas eu accès dans cette démo. En tout état de cause, je suis exaltée par ce que j’ai vu et j’ai hâte de vous en proposer le test. Et si le film animé (déjà sorti au Japon) débarque en France en parallèle de la sortie du titre d’ILCA, ce n’en sera que mieux.

Pour ne rater aucune info, retrouvez le site officiel de Sand Land ici !

Tekken 8

Quelques marches plus loin me voilà devant le nouveau Tekken, mettant à l’honneur le combat parricide entre Jin et Kazuya Mishima qui prendra place sur PS5, Xbox Series et PC. Après avoir trouvé un adversaire de taille (en la personne du chef de projet français du jeu) pour tâter du gameplay de cet opus, c’est avec Hwoarang contre Kazuya que nous avons ouvert les hostilités. Il n’y a pas à dire, j’adore la direction artistique qu’ont donné les développeurs de Bandai Namco à cet épisode que ce soit pour les 16 personnages auxquels j’avais accès (32 étant prévus pour la version finale) ou pour les décors dans lesquels prennent place les combats.

Cet épisode de Tekken est centré sur le combat entre "Jin et Kazuya"

Niveau ressenti, les systèmes de Heat et de Rage rendent le jeu bien plus nerveux et misent sur des tactiques plus agressives de la part du joueur (ce qui n’est pas pour me déplaire loin de là). S’il m’a fallu un peu de temps et l’aide de mon adversaire pour prendre mes marques et comprendre le Gameplay, il est plus que certain que ce Tekken 8 a misé sur la fluidité et le punch des coups portés.

Les graphismes de "Tekken 8" sont superbes

Je suis déçue de ne pas avoir pu tester le fameux mode Arcade Quest, rappelant un peu (beaucoup?) le Battle Hub de Street Fighter 6, mais au bout de plusieurs combats, je suis enchantée par ce que j’ai pu expérimenter et je me procurerai donc Tekken 8 le 24 janvier prochain, ne serait-ce que pour finir en beauté cette période dingue pour les amateurs de jeux de combats qui ont vu sortir en quelques mois Street 6, Mortal Kombat 1 et Tekken 8. M’est avis que la lutte entre les partisans de ces différentes licences ne fait que commencer !

Pour ne rater aucune info, retrouvez le site officiel de Tekken 8 ici !

NARUTO X BORUTO Ultimate Ninja STORM CONNECTIONS

N’étant pas une très grande amatrice de Naruto, que ce soit en manga, animé ou jeux vidéo, c’est donc tout naturellement que j’ai fini mon petit tour par le test de NARUTO X BORUTO Ultimate Ninja STORM CONNECTIONS développé par les Japonais du studio CyberConnect2. Ceux-ci possèdent déjà un certain savoir-faire en la matière puisqu’ils sont responsables de nombreux titres estampillés de la licence dessinée par Masashi Kishimoto et cela se ressent dès les premières minutes passées manette en main. Proposant un nombre plus que conséquent de personnages jouables (nous en avions 24 à disposition sur les 130 que comptera la version finale), il y avait de quoi faire et n’ayant jamais touché à un jeu de la série NARUTO X BORUTO, je dois bien avouer que la présence de commandes simplifiées a été une bénédiction.

"Naruto" version Hokage est dispo parmis les 130 personnages jouables

Si l’on ajoute la possibilité de mettre en automatique les esquives de chakra, le soutien du combo de ninjutsu et le soutien de technique secrète le titre de Bandai Namco s’avère une excellente porte d’entrée pour les novices comme moi et tous ceux désireux de se lancer dans l’univers des ninjas de Konoha. Toutefois, si vous optez pour un Gameplay dépourvu d’aide, ce dernier vous demandera de l’investissement et de l’entraînement pour être pris en main de manière optimale. Si les graphismes sont comme toujours très fidèles au matériel d’origine, je dois avouer que les mouvements de caméra lors des combats (qui font parfois le focus sur l’adversaire quand notre avatar est loin en arrière-plan) rendent la compréhension de l’action un peu brouillonne par moments, surtout quand le héros que l’on incarne est caché par l’ennemi.

"Boruto" lance son attaque

Bien que n’étant absolument pas la cible de NARUTO X BORUTO Ultimate Ninja STORM CONNECTIONS, je suis tout de même persuadée qu’il séduira aussi bien ceux qui sont déjà des joueurs invétérés des opus précédents, que ceux qui aiment la saga papier et/ou animée. Et ce d’autant plus que le jeu possède deux modes histoires (que je n’ai malheureusement pas pu tester) l’un permettant de revivre les grands moments de l’intrigue de Naruto et de Boruto et l’autre mettant en scène un récit inédit à découvrir donc à la sortie du jeu le 17 novembre 2023 sur PS4, PS5, Xbox Series, Xbox One, Switch et PC.

Pour ne rater aucune info, retrouvez le site officiel de NARUTO X BORUTO Ultimate Ninja STORM CONNECTIONS ici !

Pour conclure…

S’il est encore un peu tôt pour émettre un avis définitif, il est indéniable que Bandai Namco nous réserve du bon pour ses prochaines sorties et que tout le monde pourra y trouver son compte, que ce soit les aficionados de baston pure et dure avec Tekken 8, les amateurs de Naruto avec NARUTO X BORUTO Ultimate Ninja STORM CONNECTIONS ou encore les fanas d’action RPG avec Sand Land. Si à titre personnel j’attends énormément de Sand Land et de Tekken 8, Naruto possède de bons arguments pour contenter les fans dont je ne fais pas partie. Rendez-vous dans quelque mois donc, pour les tests de ces titres et un avis beaucoup plus développé de la team Geeks By Girls.

Un énorme merci à l’équipe de Bandai Namco sur place pour leur gentillesse et leur disponibilité, ainsi qu’à l’équipe de LU6.1 pour l’invitation.

Vous devriez Lire aussi
Geek Contest n°11 : Énigmes, mystères et détectives

Dans le même genre

Laisser un commentaire