Écouteurs sans fil Nothing Ear de chez Nothing

Créée en 2020 par Carl Pei, le cofondateur du fabricant de smartphones chinois OnePlus, la société NOTHING basée à Londres est arrivée sur le marché du matériel high-tech avec les écouteurs “Ear (1)”, lancés le 27 juillet 2021. Deux ans et deux smartphones plus tard, le 22 mars 2023, c’est une version améliorée de son produit de lancement que nous a proposé le fabricant anglais. Sobrement nommé Nothing Ear, ces écouteurs sans fils intra-auriculaire promettent d’être aussi à l’aise pour écouter de la musique et jouer aux jeux vidéo, que ce soit en intérieur ou en extérieur. S’ils ont l’air parfaits, on connaît la chanson et on a donc traqué les fausses notes pendant ce test. Musique maestro !

Ce test a été réalisé avec un produit fourni par le Constructeur.

Présentation et design

C’est dans un emballage aussi mini que les écouteurs qu’il propose que les écouteurs sans fil Nothing Ear de chez Nothing ont trouvé le chemin de mon domicile. Contenus dans une boîte blanche, juste frappé de la photo de l’écouteur gauche sur le recto, et d’un descriptif technique très succinct au dos, c’est un étui carré transparent, laissant apparaître des oreillettes blanches et noires, qui se dévoile en premier à nos yeux. Il faut l’avouer, le design du boîtier de recharge fait son petit effet, même si je comprendrais que l’apparence des écouteurs ne plaise pas à tous. Moi, je l’ai beaucoup aimé, tant il reste original sans pour autant être trop extravagant.

Dans l’emballage, l’essentiel et rien que l’essentiel, pour pousser encore plus loin le côté épuré et simple de l’appareil. On y retrouve donc une notice (guide de l’utilisateur et informations de sécurité), un câble USB type C, l’étui de charge contenant les oreillettes et deux paires d’embouts de taille S et L en plus. S’il est désormais assez commun d’avoir des tailles d’embouts différents pour s’adapter à la morphologie de chaque oreille, comme avec les écouteurs sans fil Melomania 1+ qui avaient vraiment poussé le concept assez loin, il est inédit (du moins à ma connaissance) d’avoir une application dédiée qui permet de tester si l’on porte réellement la taille d’embout idéale pour s’adapter à la forme de ses oreilles, mais nous y reviendrons plus loin. Une fois installées, les oreillettes savent se faire oublier tant elles sont légères et surtout même en mouvement, elles ne bougent absolument pas.

Certes, ce ne sont pas les plus légères que nous avons eu en test à la rédaction (les écouteurs Gaming Nacon RIG 200HS le sont encore plus), mais ce sont les seuls à combiner confort, poids minime et performances. Conformes à la norme IP55, ils sont étanches à l’eau et à la poussière et vous pourrez sortir avec vos Nothing Ear même en cas de pluie, sans crainte de les abimer. Un bouton sur chaque oreillette permet de les contrôler, mais il vous faudra sans doute tâtonner un peu au début afin de les trouver. De plus, chaque commande est paramétrable, les deux écouteurs étant indépendants, via l’application Nothing X, mais cela aussi, nous y reviendrons en détail plus tard.

Descriptif Technique

Poids 4,62 g par écouteur et 51,9 g pour l’étui

Connexion Bluetooth v5.3 Profils

Haut-parleurs Céramiques de 11 mm

Temps de recharge 10 min de charge pour 10 h d’autonomie

Codecs AAC, SBC, LDAC et LHDC 5.0

Autonomie 42,5 heures avec l’étui et 9,5 heures avec les écouteurs sans réduction de bruit active

Performance des Nothing Ear

Prenant en charge pas moins de trois codecs audio, les Nothing Ear n’ont vraiment pas à rougir face à leurs concurrents, et ce d’autant plus qu’ils ont une certification haute résolution pour les débits allant jusqu’à 1 Mbps et les fréquences jusqu’à 24 bits/192 kHz. Prenant en charge les formats LDHC 5.0 (son de haute qualité, mais non pris en charge par tous les appareils), SBC et AAC (les plus communs) et LDAC (avec une plus faible latence), il est aussi à l’aise que ce soit pour écouter de la musique, jouer ou pour communiquer avec vos proches dans de longues conversations téléphoniques. En tout état de cause, même en utilisant le mode AAC, les sons sont clairs et profonds.

Les voix (même aiguës) sont cristallines, les lignes de basses sont riches et c’est un régal pour les oreilles que l’on écoute les morceaux de Devil May Cry 5 ou ceux beaucoup plus oniriques de La Jeune fille de l’eau. En ce qui concerne le mode de faible latence, si le son est également excellent, j’ai des doutes quant au fait qu’il puisse rivaliser avec les performances d’un appareillage gaming comme les écouteurs Korp Krypton de G-Lab, mais comme ils sont beaucoup plus polyvalents que ces derniers, pour moi il n’y a pas photo. Autre point à prendre en compte, l’utilisation avec un smartphone. Lorsque vous décrochez votre téléphone avec vos Nothing Ear dans les oreilles, on pourrait redouter une déperdition de qualité, mais ce n’est absolument pas le cas puisque vous entendrez votre interlocuteur très clairement, les sons environnants étant atténués.

De son côté, lui vous entendra parfaitement, sans aucune dégradation de votre voix, grâce aux trois micros intégrés dans les Ear. Toutefois, le plus bluffant restant encore l’option de réduction de bruit active incluse. Les sons environnants sont réduits au maximum, vous permettant de vous isoler dans une bulle de calme, les sons les plus forts n’étant pas totalement éradiqués pour ne pas vous couper totalement du monde non plus. Ce n’est pas vraiment un mal si vous souhaitez l’utiliser dans la rue, ce que je déconseille cependant tant il est difficile de rester vigilant à ce qui nous entoure, privé de certains bruits. Mais pas de panique, l’activation et le réglage de cette option se font via appui sur les boutons des oreillettes ou à l’aide de l’application Nothing X que je vais désormais vous présenter. 

L’application Nothing X

Le gros point fort de ces Nothing Ear est sans nul doute l’application gratuite qui les accompagne et qui est compatible avec tous les smartphones IOS et Android : l’application Nothing X. Très facile d’utilisation, grâce à une interface au design soigné et élégant, Nothing X vous offrira une utilisation, entièrement personnalisée et adapté à votre audition. Ainsi, vous pourrez réaliser un test afin de savoir si les embouts que vous avez choisis sont bien à la bonne taille pour votre morphologie (à titre d’exemple, j’ai une taille M dans l’oreille gauche et S dans la droite). Bien entendu, il sera également possible de personnaliser les commandes des deux oreillettes indépendamment l’une de l’autre, mais cela devient vite compliqué de se rappeler des manipulations quand il y en a trop et surtout de se remémorer de quel côté il faut appuyer.

En ce qui me concerne, j’ai laissé les commandes de base assignant juste l’augmentation du son au dispositif de gauche et la baisse de volume au dispositif droit. C’est aussi via l’application que vous pourrez contrôler la réduction de bruit active et la paramétrer à votre convenance, idem pour les paramètres audios comme les basses et l’égaliseur. Cependant, si vous n’êtes pas comme moi un technicien audio professionnel, sachez que l’application vous propose un test sonore de 4 minutes environ, ce qui lui permettra d’adapter le son des Nothing Ear à votre ouïe. Une option que je n’avais jamais vue ailleurs et qui m’a ravie.

Mais ce n’est pas tout, puisque Nothing X vous donne le choix des codecs audio que vous souhaitez utiliser, d’activer le mode de faible latence pour une meilleure immersion lors d’une utilisation en jeu et même de retrouver (grâce à un bip sonore) vos écouteurs si jamais vous les avez égarés (qu’ils soient ensemble ou pas !). Enfin, la double connexion Bluetooth dispense une gestion simultanée de votre musique sur votre PC et de vos appels, sur votre smartphone par exemple. Une bénédiction pour les gens qui font toujours plusieurs activités en parallèle les unes des autres. 

Mon avis sur les écouteurs sans fil Nothing Ear

Après deux bonnes semaines d’utilisation quotidienne, je ne peux conclure ce test qu’avec un unique verdict : je suis absolument bluffée par les Nothing Ear. Jusqu’à présent, aucun dispositif audio intra-auriculaire n’avait réussi à supplanter dans mon cœur les écouteurs Epos GTW270 Hybrid, c’est désormais chose faite et ce pour plusieurs raisons. La première tient au poids des oreillettes, bien plus conséquentes pour les Epos et qui font que les écouteurs ont parfois tendance à se déloger lors d’une utilisation prolongée.

La deuxième étant la réduction active du bruit qui me permet de travailler dans n’importe quelle condition en me concentrant de façon optimale. Bon, il reste bien un ou deux points de détails sur lesquels pinailler. Ainsi, j’aurais bien aimé un petit peu plus d’indications sur les diverses options dans l’application Nothing X, notamment en ce qui concerne les choix de réglages du contrôle du bruit. En tout état de cause, j’ai fini par la régler en “Adaptatif” pour laisser les écouteurs s’adapter d’eux-mêmes en fonction des circonstances.

L’autonomie, dès lors que l’on utilise le contrôle du bruit, est aussi un peu limitée (5,5 h en utilisation et 24,5 h dans l’étui), mais la charge hyper rapide qui en 10 min permet de récupérer 10 h d’autonomie compense largement ce problème. Enfin, j’avoue avoir encore un peu de mal à trouver les boutons de commande lorsque les oreillettes sont en place, ou même à réaliser les bons enchaînements d’appuis pour certaines commandes. Mais je ne doute pas que cela viendra avec la pratique et l’expérience et ce n’est de toute façon absolument pas suffisant pour doucher mon enthousiasme face à ces Nothing Ear qui justifient parfaitement leur prix d’achat de 129,00 €.

Pour conclure…

C’est donc une partition quasi parfaite que nous ont déroulé les écouteurs sans fil Nothing Ear ! Entre leur confort d’utilisation optimal et leur design simple, mais d’une efficacité indéniable, les écouteurs de Nothing avaient déjà tout pour plaire. Mais avec l’ajout de la réduction active du bruit adaptative, de l’application Nothing X (qui permet une personnalisation totale du son et de l’expérience nomade des écouteurs), on oublie très vite la petite discordance des boutons de commande pas toujours très pratiques à manipuler. Indéniablement, ça devient alors un incontournable pour tous les amateurs de musique et de gros sons. Notre choix est fait et c’est un grand “bis” pour ce produit qui est aussi à l’aise dans notre intérieur qu’en balade à l’extérieur. Certes, son prix d’achat est un peu élevé et ne conviendra peut-être pas à toutes les bourses, mais pour ceux qui se laisseront tenter, il est quasi certain que vous ne serez pas déçus.

La  note  de la  rédaction

5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Leur légèreté et leur confort à l’utilisation ainsi que leur design classieux et épuré

L’application mobile qui permet une personnalisation ultra-poussée de l’expérience

Fonctionne avec une double connexion Bluetooth simultanée

La réduction active du bruit qui fait vraiment des merveilles sans pour autant vous isoler totalement

Une charge véritablement rapide : 10 min pour 10 h d’autonomie

Les points négatifs

Les boutons des écouteurs qui sont parfois difficiles à trouver une fois en place sur les oreilles

L’utilisation de Chat GPT qui n’est, pour l’instant, réservée qu’à une utilisation sur les téléphones de la marque Nothing

Vous devriez Lire aussi
Le cadeau gaming de dernière minute : Le Kaliento

Dans le même genre

Laisser un commentaire

En savoir plus sur GeeksByGirls

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading