Unholy

Unholy est un survival-horror développé par le studio polonais Duality Games et édité par HOOK. Il est disponible depuis le 20 Juillet 2023 sur PC via Steam, PlayStation 5 et Xbox Series X/S.

Après avoir testé une version démo en avant-première, voici notre avis sur le jeu complet !

Ce test a été réalisé sur une version PC.

Présentation d’Unholy

Où est votre enfant ? Ouvrez les portes qui séparent votre réalité ordinaire d’un monde funeste pour percer le mystère. Explorez les deux mondes pour trouver des indices et résoudre des énigmes. Infiltrez-vous ou affrontez des ennemis cruels et tenez tête à une institution aberrante.

chambre de Dorothea au sein de la secte. La statut du prophète devant la fenêtre.

Tout de suite, ça a plus de sens !

En testant la version démo de Unholy (à retrouver ici), j’ai apprécié découvrir son Gameplay particulier. Même si je dois l’avouer, certaines parties n’étaient pas très claires car le découpage des chapitres pour la démo offrait différents moments du jeu. Tout en essayant de nous protéger du spoil, certaines parties nécessaires à la compréhension des capacités de notre héroïne, ont donc été coupées.

Néanmoins, la découverte fut intéressante et c’est pour cela que j’ai attendu la sortie de la version complète pour me replonger dedans.

Dorothea et Gabriel

Unholy nous offre des cinématiques très sympas ! Dès le début, on découvre que l’enfant et sa mère ont vécu au sein d’une secte qui vénère un prophète diabolique. On apprend également la raison de la disparition de Gabriel.

Troublée par la perte de son fils, Dorothea rencontre une vieille dame qui lui fera découvrir l’existence de la Cité Éternelle. Cette femme sera d’ailleurs comme son guide dans sa quête pour retrouver son fils.

Entre-deux et Cité Éternelle

L’histoire de Unholy est scindée en plusieurs chapitres. Plus ou moins longs selon l’objectif que l’on doit atteindre. Le découpage est donc simple : un objectif = un chapitre.

Si Dorothea se lance sans préparation dans sa quête pour retrouver son fils, elle ne sera pas en mesure de la mener à bien. La vieille dame mystérieuse sera là tout au long du parcours, pour l’accompagner à découvrir ses nouvelles capacités et compétences. Et surtout, elle lui apprendra l’existence des masques et comment les améliorer.

cinématique discussion entre dorothea et la vieille dame

Rituels

Dans le but de passer d’un monde à l’autre (du monde réel à la Cité Éternelle), Dorothea doit réaliser un rituel spécifique à l’aide d’objets à collecter dans son environnement. Coincée dans l’entre-deux, elle devra parcourir le niveau et trouver ces objets avant de pouvoir passer de l’autre côté.

Émotions

Le Grand Prêtre de la secte d’Unholy a réussi à asservir toute une population en instaurant une atmosphère de terreur. Il a poussé ses serviteurs à porter des masques aux pouvoirs magiques qui, selon ses dires, annihileraient leur peur. C’était en fait un stratagème pour tous les contrôler.

On en vient à une des parties du Gameplay intéressante. Dans le monde de la Cité Éternelle, les émotions ont un pouvoir puissant qui va au-delà de la sensation car elles deviennent palpables. Ces émotions se transforment en cristaux de couleurs différentes et permettent à Dorothea d’en utiliser l’essence. Chaque émotion offre à Dorothea un pouvoir unique en tirant les cristaux avec son lance-pierre. La peur lui permet de court-circuiter des appareils électroniques. La tristesse l’aide à se camoufler dans un nuage de fumée. La colère détruit les obstacles sur son chemin. Et enfin, le désir attire les ennemis et lui permet de s’enfuir sans se faire attraper.

Ces mécaniques de Gameplay sont vraiment pas mal car on ne reste pas juste spectateur de ce qu’il se passe comme dans la plupart des survival horror. On peut faire plus que looter et résoudre des puzzles.

En revanche, les capacités de défense et d’attaque de Dorothea dans Unholy restent limitées car il est impossible de se battre directement. Il faut donc réussir à utiliser son lance-pierre et les bons cristaux dans les bonnes situations et surtout ne pas se faire prendre !

Masques

Oui, n’oublions pas les masques ! Dorothea est en possession d’un masque spécial qui la protège contre le contrôle du Prophète. Elle peut l’améliorer pour lui attribuer des compétences supplémentaires. Par exemple, dès le début, grâce à la peur, le masque lui permet de voir les objets avec lesquels elle peut interagir. Plus tard, elle pourra lui ajouter d’autres pouvoirs, je vous laisse les découvrir !

machine pour améliorer le masque

Apprentissage de nouvelles compétences

Dans Unholy, l’apprentissage de nouvelles compétences est basé sur une mécanique classique. Il suffit de disposer de “points” et de les dépenser pour débloquer une nouvelle aptitude. Ces “points” prennent la forme de souvenirs collectés en chemin. Et pour acquérir une nouvelle compétence, il faudra utiliser ce souvenir à un autel (disposé à des endroits stratégiques à travers les niveaux).

Il n’y en a pas énormément à débloquer, puis leur utilisation est plutôt rare mais indispensable pour certaines quêtes.

menu des améliorations de compétences

Une mère et un fils pour les sauver tous

Alors en fait, dans Unholy, on ne se lance pas uniquement au secours de Gabriel. Bien que l’image d’une mère étant prête à tout pour sauver son fils aurait pu être suffisante, Duality Games ne s’est pas arrêté là. Il s’avère que Dorothea et Gabriel sont perçus comme les sauveurs par les serviteurs de la secte. C’est eux qui délivreront les habitants de la Cité Éternelle de leur torpeur et du dessein diabolique du Grand Prêtre.

L’intrigue de l’histoire d’Unholy se développe alors au fur et à mesure de l’avancée du jeu. Notre vieille guide-acolyte reste très mystérieuse et est plutôt douée pour ne pas nous spoiler sur la suite. Il est donc indispensable d’aller plus loin pour enfin découvrir ce qui se trame dans cette ville cachée rongée par la peste.

Le chaos de la cité éternelle. La ville de Unholy est baignée par les flammes.

Mon avis sur Unholy

J’avais hâte de pouvoir jouer à la version complète d’Unholy. Les mécaniques derrière les émotions, les masques et la quête de Dorothea m’intriguaient. Unholy est un survival-horror où l’on ne s’ennuie pas. Son Gameplay atypique et son intrigue nous permettent de rester éveillés.

Ce n’est pas un jeu extrêmement dur. Au début, je faisais très attention à ne pas me faire voir, j’attendais patiemment de voir le parcours du mob pour réussir à l’éviter. Mais en fait, on se rend compte que l’IA des mobs n’est pas ultra agressive. Il suffit de courir vers une autre salle et dans la plupart des cas, ils nous laissent tranquille. Ce fut un côté que j’ai plutôt apprécié car la discrétion ce n’est pas mon fort. Mais peut-être que ceux qui adorent cet aspect seront ici un peu déçus.

Il n’y a que quatre émotions certes, mais leur usage est assez diversifié et doit même être combiné pour mieux vaincre les ennemis.

De plus, Unholy est assez court car il est possible de le terminer en environ trois heures. Ce qui fait une bonne session de jeu sans avoir à y passer des jours.

Aussi, les cinématiques sont vraiment pas mal avec des plans qui font penser à de vraies scènes de films. Enfin, il comporte quelques petits bugs, mais qui sont mineurs car ils n’empêchent pas de finir le jeu.

Pour conclure…

Il est temps de mettre fin à cette hérésie ! Dorothea entre dans la Cité Éternelle et ne recule devant rien pour sauver son fils de l’emprise d’un gourou et de sa secte maléfique. Unholy est un survival-horror mêlant exploration, résolution de puzzle, combat et furtivité à travers l’utilisation d’artefacts magiques.

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Un Gameplay diversifié pour un survival-horror

L’intrigue bien construite

L’univers dark/post-apocalyptique

Les points négatifs

Des petits bugs frustrants dans les déplacements

L’utilisation de la diversité des pouvoirs du masque est épisodique

Vous devriez Lire aussi
Tales of Symphonia Remastered

Dans le même genre

Laisser un commentaire