Un dernier Été au Cimetière

Camping Paradis, Camping des Flots bleus, et si cette année nous passions notre été au cimetière ? Et oui, chez Ankama ça se fait. Ce roman graphique de SantaMatita nous plonge dans un départ en vacances très spécial. Ici les vacances commencent le 24 mai 2024 avec la sortie d’un dernier été au cimetière chez vos libraires préférés et chez Amazon pour 21€90.

Cette critique a été réalisée avec un exemplaire fourni par l’Éditeur.

Jours de départs !

Chaque été, tel un camping improbable, le cimetière se peuple d’une foule variée et hétéroclite. Chacun passe ses vacances dans les cryptes et les tombeaux familiaux, créant ainsi une communauté insolite qui partage joies et chagrins.​

Mais cette année, une annonce vient bouleverser les vacanciers : le cimetière doit fermer ses portes…​

Ankama

Avec un dernier été au cimetière partez, vous aussi en vacances dans ce roman graphique aux allures poétiques. Un univers haut en couleur dans un cimetière qui prend vie pour l’été avec toutes sortes de vacanciers.

Une histoire surprenante

Lorsque j’ai eu ce livre en main, j’ai été surprise. Pas de résumé au dos, juste un dialogue qui d’ailleurs est, à mon sens, très beau.

-« Et pourquoi tu viens alors ?

-Pour apprendre à accepter la mort. L’accepter comme une part de ma vie.

-Et ça marche ?

-Pour moi oui… Pour d’autres non. »

Ankama

En lisant ce dialogue on reste assez confus. En quoi un cimetière peut-il être estival ? Pourquoi y aller ? Et en quoi cela est autorisé ? J’ai donc rapidement ouvert le livre et là je suis retombée en enfance. Comme beaucoup d’enfants, je ne partais pas beaucoup en vacances. Ici, l’été c’était le départ en Corrèze. On chargeait le coffre, on prenait la route si tôt le matin qu’il faisait nuit, bref tout comme Piero le père de famille, je quittais mon chez moi pour les vacances.

Piero affiche alors un message d’absence sur son magasin « Fermé pour Deuil » Deux semaines d’absence et sa femme qui râle pour son humour stupide. Au final, quand on voit où ils partent on comprend mieux le trait d’humour.

Et oui le lieu de vacances est un cimetière et devinez quoi ? En ce jour d’arrivée, il y a un enterrement donc il faut attendre pour s’installer.

Des clins d’œil Estivaux

Et oui, on a tous des souvenirs plus ou moins drôles de nos départs en vacances. Ici c’est Marco qui sort de la voiture pour retrouver ses copains, le couple de retraités qui est déjà installé et qui prend le soleil sur des transats, la voiture à décharger, bref tous les clichés du camping sont là mais… sauf que nous ne sommes pas dans un camping.

C’est sûrement ce qui fait le charme de ce livre, le fait de voir des vacanciers profiter de leurs vacances dans un lieu fait pour le repos éternel.

Ici pas d’irrespect ou de saccage, non juste un lieu de vacances insolite en fait. À aucun moment dans le livre on ne parle d’illégalité ou de manquement à l’ordre bien au contraire. C’est comme si ce lieu de repos était fait pour ça en fait.

Des cryptes sont transformées en vrai petit appartement, certains ont même un bassin. On peut voir des gens dîner sur des tombes et se reposer. Tout est pensé pour que ce soit reposant.

Une triste nouvelle pour les vacanciers

Et oui c’est aussi la grande nouvelle de l’année. Le cimetière va fermer définitivement. Ce qui veut dire que c’est la dernière année pour les habitués de ce camping atypique.

Les familles vont donc en profiter et nous allons découvrir leur histoire. Car oui la famille de Marco et Piero n’est pas le seul sujet traité. Nous allons rencontrer une mère de famille qui cherche à faire son deuil. Un jeune homme qui semble attendre sa moitié qui est à distance et c’est à travers une lettre et quelques caresses en solitaire que nous allons découvrir à quel point la personne lui manque.

Bref vous l’aurez compris, un dernier été au cimetière est en fait une Ode aux vacances. Peu importe où vous partez en voyage, vous vous retrouverez sûrement dans un de ces vacanciers. SantaMatita a voulu nous montrer que peu importe les soucis dans la vie, dès qu’on est en vacances on les laisse de côté et on profite à fond. C’est ce qui se passe ici, c’est la dernière fois qu’ils pourront se reposer dans ce cimetière alors ils profitent. Ce sont les derniers souvenirs qu’ils auront. Certains vont aussi en profiter pour faire leur deuil de certaines choses dans leur vie : la perte de quelqu’un, une rupture et bien d’autres choses encore.

Graphiquement très beau

Des dessins justes splendides. Il n’y a pas plus de détails que ça sur les visages et sur les personnages. Mais le jeu de couleurs embellit les traits fins du roman graphique. Personnellement, j’ai beaucoup aimé et j’ai trouvé ma lecture très reposante. L’ayant lu sur mon balcon en plein soleil avec un thé frais, je peux vous garantir que je me suis crue en vacances.

Mon avis sur Un dernier Été au Cimetière

Déjà, il faut savoir que je ne suis pas une grande fan des bandes dessinées. C’est bête mais j’aime avoir un bon gros livre entre les mains alors les bandes dessinées en format géant et fin je ne suis pas accro. Ankama nous fait profiter d’une bande dessinée sous le format roman graphique. Un gros livre de 190 pages, relié et avec une couverture rigide et vraiment très jolie. Ajoutez à ça un petit ruban marque-page et on peut parler d’un beau livre et pas d’une simple bande dessinée.

Passons au côté graphique. Les dessins sont fins et on part sur un graphisme  coloré mais simpliste totalement assumé. Personnellement, ça ne m’a pas dérangée plus que ça et je me suis même laissé transporter.

Quant à l’histoire. Je suis assez mitigée. Le concept du camping, maison, appartement dans un cimetière est très original et juste pour ça je valide. Mais je ne me suis pas plus attaché que ça aux personnages. Il y en avait peut-être trop à mon goût et je les ai trouvés sans saveur. Si leurs histoires sont touchantes, elles n’ont pas été assez explorées à mon goût. Du moins, pas assez pour me faire réagir émotionnellement, ce qui est dommage. Malgré tout, Un dernier été au cimetière est une petite pépite qui ravira les lecteurs si le sujet les intrigue. Une jolie surprise mais qui aurait pu être encore mieux.

Pour conclure…

Venez profitez d’un dernier séjour au cimetière. L’année prochaine ce lieu de recueillement sera fermé alors c’est votre dernière chance de rencontrer les vacanciers de SantaMatita chez Ankama. Une aventure douce et poétique dans un camping atypique.

Vous devriez Lire aussi
I hate U love me tome 1

Dans le même genre

Laisser un commentaire