Articles a la une

Derniers commentaires
test

The Binding of Isaac : Afterbirth + (Switc…

Sorti le 17 septembre 2017, nous voilà enfin à tester « The Binding of Isaac : AfterBirth + » sur Switch, dernier DLC sorti du jeu. Le jeu est disponible soit en cartouche ou en téléchargement sur le Nintendo Store.

The Binding of Isaac : AfterBirth, quoi qu’est-ce ?

The Binding of Isaac : Afterbirth+ (Switch)

Grand succès vidéo ludique de ces dernières années, « Binding of Isaac » a trouvé sa place et son public. Sorti en septembre 2011 sur Steam, il s’agit d’un rogue like indépendant. Ses créateurs sont Edmond McMillen et Florian Himsl. Le jeu propose une identité visuelle forte dans un carac-design gore et écœurant fusionné à l’esprit fun des cartoons.

Il est à noter que la musique est composée par Danny Baranowsky qui a aussi composé la musique de Super Meat Boy.

Pour l’histoire, dans « Binding of Isaac », vous incarnez Issac, un jeune garçon qui a la chance d’avoir une mère complètement folle et qui à la suite d’avoir entendu la voix de Dieu, doit le tuer pour pouvoir allez au paradis. Votre but est de vous échapper par les sous-sols.

Avec ce résumé, on comprend que le jeu nous propose un monde tout à fait innovent, mais aussi complètement trash ! On apprécie beaucoup ce côté-là, décalé !  

Côté Gameplay

The Binding of Isaac : Afterbirth+ (Switch)

La prise en main du jeu est intuitive et facile. Vous pouvez soit utiliser les boutons ou les sticks pour vous déplacer et tirer dans le jeu.

Le but du jeu ? Progresser de niveau en niveau pour vous échapper, mais aussi de tuer votre mère. Vous allez explorer la totalité des sous-sols de la maison, mais aussi votre cerveau et votre âme. Vous allez être émotionnellement touché par le côté décalé ou encore par la difficulté des niveaux. En effet, plus vous avancez, plus la difficulté augmente. Au fur et à mesure de votre aventure, vous allez gagner des bonus et de l’équipement.

Question sur la durée de vie du titre, elle est exceptionnellement assez énorme. Vous allez pouvoir plusieurs fois tuer votre mère et ainsi débloquer des niveaux, mais vous avez à votre disposition plus de 20 boss, beaucoup d’ennemis gore et trash, ainsi que beaucoup d’équipement à récupérer. Pour le petit plus, sachez que vous allez traverser les niveaux totalement aléatoirement, donc chaque partie sera unique !

Vous avez la possibilité de jouer jusqu’à 4 personnes en local. Les mécanismes du jeu sont très faciles à prendre, mais attention, ce sont vos larmes qui vont détruire vos ennemis, mais vous aurez aussi à votre disposition des bombes et autres objets trouvés dans vos niveaux.

Côté visuel, nous nous retrouvons avec un jeu qui possède un chara design assez particulier, mais qui reste très fidèle aux anciennes versions, aucune surprise pour les fans de cette licence.

Mon bilan de Binding of Isaac : AfterBirth + Switch

The Binding of Isaac : Afterbirth+ (Switch)

Je n’avais jamais réellement accroché au concept quand je regardais des streams ou des critiques. Puis je l’ai pris suite à une promotion internet pour l’essayer. Que ce soit en mode portable ou sur la télévision, ce jeu devient très addictif. Vous n’êtes pas obligé de rester bloqué des heures sur la console, même si on se lasse difficilement du jeu.

Plein tarif, le jeu en lui-même n’est pas excessif. Malgré un design mignon et une ambiance glauque à souhait, il faut dire que ce titre nous permet de jouer des heures et de rendre chaque partie totalement nouvelle.

Si vous cherchez un jeu pas très onéreux et fun sur votre Switch, « The Binding of Isaac: AfterBirth + » fait largement le travail.

Les notes de la redaction
Les points positifs
  • Facile à prendre en main
  • Délirant et bizarre
  • Addictif
Les points negatifs
  • Très difficile
  • Glauque

Une réponse à “The Binding of Isaac : Afterbirth + (Switch)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *