Testament : The Order of High Humans

Testament : The Order of High Humans est un RPG d’action au niveau de base assez difficile. Il a été développé et édité par le studio américain indépendant Fairyship Games. Le jeu est disponible depuis le 13 juillet 2022 sur PC.

Ce test a été réalisé sur une version PC en avance et en anglais. Des patchs seront très certainement appliqués. De plus, il est prévu d’y avoir une version sous-titrée en français.

Présentation de Testament : The Order of High Humans

Testament est un jeu d’action-aventure avec des éléments RPG et metroidvania se déroulant dans le monde fantastique de Tessara.

Après la trahison de votre frère Arva, la folie s’est abattue sur le royaume. En incarnant le roi immortel des High Humans, vous devez tracer un chemin de survie pour le royaume.

Dans un voyage fou à travers les terres d’une ancienne civilisation, face aux partisans dérangés d’un dictateur fou, luttant contre les adorateurs d’un dieu du sang et les dangers à venir, vous devez récupérer votre pouvoir perdu et bien plus encore pour affronter votre frère Arva.

Serez-vous le gardien du royaume en tant qu’élu de l’ordre ?

Petite introduction sur Fairyship Games

Testament : The Order of High Humans est un RPG développé par un studio indépendant de 15 personnes ! Sans rentrer de suite dans les détails, je peux vous dire que ce qu’ils ont réalisé est colossal.

L’histoire principale se joue en 18-21h. Et si vous souhaitez pousser un peu plus, préparez-vous à y passer entre 23 et 25 heures.

Et maintenant, cette petite équipe est prête à mettre Testament entre nos mains, après cinq ans de développement ! En voilà une équipe passionnée. Sortir son premier jeu avec une nouvelle team n’est jamais une partie plaisir. Mais la passion triomphe toujours !

Aran, King of High Humans

L’intrigue de Testament se situe dans un monde fantastique où la magie et les êtres mystiques occupent une grande place. Notre protagoniste, Aran, est l’ancien roi des High Humans. Trahi par son frère Arva, il se retrouve sur Tessara, exilé et démuni de ses pouvoirs divins.

Aran n’en restera pas là. Il fera tout son possible pour protéger Tessara de la fin que lui prépare le malicieux et ténébreux Arva.

cinématique où l'on découvre Arva le Frère de Aran

Un lore fantasy post-apocalyptique

Les développeurs de Testament : The Order of High Humans ont choisi d’écrire une histoire simple. Aran, le super-humain se lance dans une quête qu’il suit sans répit. Son frère, devenu son ennemi juré, est poussé par le dessein maléfique de détruire le Royaume de Tessara.

Dans sa quête de protecteur de Tessara, Aran devra retrouver l’essence de ses pouvoirs et réapprendre à les utiliser.

La direction artistique est complètement alignée à ce thème. Les paysages transpirent une présence mystique et on y trouve également des êtres fantastiques comme des divinités, des trolls ( halfling) ou encore des dragons.

D’ailleurs, on ressent une profonde inspiration venue des Souls. Et la DA n’est pas le seul aspect qui en a bénéficié.

Gameplay souls-like

Testament est un jeu difficile. Il propose néanmoins 3 niveaux de difficulté différents : Facile, Normale et Difficile.

J’ai testé cette version du jeu en mode Normal. Et même avec ce mode, j’ai pu constater sa complexité.

Am, stram, gram : quelle arme choisir ?

Tout dépend de la situation dans laquelle on se trouve. Il y aura peu de moments où notre ennemi sera singulier. La plupart du temps, lorsque l’on met un pas dans une arène de combat (je vais appeler cela comme ça), les assaillants nous repèrent et nous submergent rapidement.

Surtout ces satanés chiens squelettes !

Bref. Dans le but de mener au mieux vos combats, il ne faut pas hésiter à changer d’arme en fonction de la distance à laquelle vous serez et qui vous aurez en face.

Aran dispose d’un arc, d’une épée et de magie. Notez bien que cette dernière ne sera pas disponible avant d’avoir passé un niveau spécifique du jeu. Car rappelez-vous, Aran s’est retrouvé exilé sur Tessara, sans ses pouvoirs divins.

Une IA troublante

Ce que j’ai apprécié avec Testament, c’est que nous pouvons avancer sans avoir à nous battre non stop. Même si la transition entre deux parties d’une map est courte, au moins il est possible de souffler pendant quelques minutes avant d’entrer dans une zone de combat.

En suivant le tutoriel, on apprend à utiliser son arc et son épée. Aran peut également s’approcher de ses ennemis accroupis pour devenir quasiment invisible, et les éliminer en un seul coup par derrière. Si la discrétion est une compétence sympa à jouer, ici c’est plutôt étrangement réalisé. Dans certains cas, j’ai pu passer droit devant un adversaire sans qu’il me voie. Pourtant, il était bien face à moi. Et dans d’autre cas, il me voyait parfaitement comme tout être doté de la vision. Je ne sais pas si le petit millimètre de distance a joué ou si tout simplement l’IA fait des siennes. Je vous laisse faire vos tests !

Entrez dans l’arène

Après avoir marché dans de longs couloirs ou tout en haut d’un escalier, il est temps de se préparer pour un combat. Des zones d’affrontement rythment le jeu et nous permettent de tester toujours un peu plus loin nos armes et nos compétences. Comme indiqué plus tôt, il est très rare de se retrouver face à un seul ennemi. Alors, il faut être prêt. Et pour ça, Testament nous offre plusieurs options.

Améliorer ses armes par le crafting

Grâce au loot ou en tuant les mobs, Aran collecte des objets qui l’aideront à crafter des items dans le but d’améliorer ses armes ou sa magie. Il faut passer par la roue de consommables pour utiliser ces derniers. Au fil de notre avancement différents types d’items se trouveront sur notre chemin et apporteront chacun leurs spécificités propres. Il est même conseillé de tester diverses combinaisons pour créer des effets plus impressionnants.

De plus, à chaque niveau gagné, un point de compétence est acquis. Ce dernier est utilisable dans le menu personnage pour compléter l’arbre de compétence de notre cher Aran.

Se la jouer tactique et profiter de l’environnement

Certains lieux auront plusieurs niveaux. Et certains mobs seront incapables de monter sur une caisse par exemple. Et c’est là qu’il faut se la jouer malin. Étant donné que l’on est assailli par les adversaires, le mieux est donc de pouvoir s’isoler ou de se placer à distance pour en éliminer un maximum sans se faire toucher.

Ensuite, lorsque l’on est sur du combat rapproché, il faut faire preuve d’une coordination sans faille. Ma Nemesis ! Quel cauchemar pour moi qui n’ai aucun degré de patience et qui me crois dans un hack’n’slash dans n’importe quel jeu….

Donc voilà je vous préviens. Il faut absolument garder un bon rythme d’attaque, s’adapter à l’ennemi et apprendre ses patterns pour mieux le dérouiller !

Courir !

Eh oui. Des fois, la fuite est la meilleure des solutions. Néanmoins, attention, ayez toujours les yeux derrière la tête. Les chiens squelettes sont vicieux et attendent justement que vous ne les regardiez pas pour vous sauter dessus ! Saletés !

combat contre un chien squelette prêt à bondir
Regardez le, prêt à bondir !

En somme, quand on joue a Testament : The Order of High Humans, on ne joue pas à Zelda : Tears of the Kingdom. Logique. Eh ben du coup, ayez de bons réflexes ou une très bonne maîtrise de vos raccourcis et de la roue de consommables car le jeu ne se mettra absolument pas en pause pendant que vous faites vos emplettes !

Mon avis sur Testament : The Order of High Humans

Le niveau de difficulté étant élevé de base, ce n’est pas un jeu sur lequel j’excelle. En revanche, j’aime beaucoup son histoire, même si ses créateurs l’ont voulue simple. Aran qui a perdu tous ses pouvoirs, les retrouve au fur et à mesure de l’aventure et nous permet d’apprendre à les utiliser petit à petit.

Les moments calmes du jeu ont été très appréciés. D’ailleurs, le fait d’avoir ajouté des puzzles dans le Gameplay est surprenant pour un RPG mais pas du tout malvenu sur Testament. Je n’ai pas encore terminé le jeu, donc je ne peux pas confirmer leur difficulté sur toute la longueur. Cependant, ceux que j’ai pu réaliser se sont avérés simples à résoudre. En tout cas, j’ai bien aimé les mécaniques utilisées.

À mon humble avis, les adorateurs des Souls et Souls-like trouveront clairement du plaisir à jouer à Testament: The Order of High Humans. Il a été développé par des passionnés qui y ont intégré des mécaniques de jeu complexes qui demandent clairement à try harder ! Bien qu’il puisse encore avoir des aspects à travailler, Fairyship Games a fait un travail colossal et peut être fier de son jeu.

Pour conclure…

Testament : The Order of High Humans est une superbe découverte. Son équipe Fairyship Games nous permet d’incarner Aran le Roi déchu des High Humans, après cinq ans de passion et de travail acharné !

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Lore simple mais intéressant

Fil rouge agrémenté par des quêtes

Système de crafting / améliorations

Hybride RPG / Metroidvania / Puzzles

Les points négatifs

Un dodge difficile à jouer

Sensation d’être souvent submergé en combat

Vous devriez Lire aussi
Resident Evil Village - Gold Edition

Dans le même genre

Laisser un commentaire