Summer in mara

Summer in Mara est un jeu vidéo d’aventure/ gestion de vie. Développé par Chibig, il est sorti le 16 juin 2020 sur PS4, Nintendo Switch, XboxOne et PC. Il a été financé par un Kickstarter en février 2019. Voyons de plus près s’il remplit toutes les attentes !

Plongeons dans l’histoire de Summer in Mara

On débute Summer in Mara avec un prologue qui permet de mettre en place l’histoire du jeu. On incarne Koa, une enfant trouvée par une femme lors d’une exploration en bateau. Koa est devenue sa petite-fille, elle décide de lui apprendre à s’occuper de l’île. Puis, après une heure de jeu, où l’on apprend à cueillir mais aussi à connaître les différentes actions possibles comme pêcher, semer ou encore fabriquer des objets, on commence l’histoire principale.

Koa Summer in mara

Koa se retrouve seule sans vraiment savoir pourquoi. Il faut alors prendre notre destin en main et s’occuper de l’île mais aussi découvrir le monde extérieur, pourtant interdit depuis le début. En effet, Koa n’a jamais quitté l’île avant la disparition de sa mamie.

Un matin arrive Napopo, une créature étrange qui est seule au monde comme nous. Il est difficile au départ de communiquer avec elle. Il va falloir trouver des ingrédients non disponibles sur l’île ! Nous voilà à réparer notre bateau, construire des rames mais aussi à trouver du carburant. L’exploration des autres îles aux alentour devient obligatoire ! L’aventure de Summer in Mara est lancée !

napopo Summer in mara

Le gameplay de Summer in Mara

Côté gameplay, on reste ici avec des codes parfaitement connus de la communauté. Il faut ramasser des composants pour pouvoir crafter des objets. L’obtention des recettes est faite au fur et à mesure que l’on avance dans les différentes quêtes proposées par les PNJ présents sur les îles. L’ensemble des mécanismes est facile à prendre en main, comme s’occuper des champs, cuisiner, crafter ou encore pêcher. La navigation dans les différents menus est un peu plus difficile à comprendre mais une fois que l’on a assimilé le  truc, la maîtriser est assez facile.

Mais Summer in Mara va un peu plus loin. En effet, on doit également maintenir l’équilibre de l’écosystème de Mara. Pour cela, chaque fois que l’on coupe un arbre, il faut en replanter un. C’est un positionnement très intéressant pour prendre conscience que nous avons besoin de prendre soin de la nature. Pour la pêche, c’est aussi le même principe, les poissons sont rares et ne reviennent pas tous les matins. Il faut de la patience, tout se mérite. Lorsque l’on débloque la mine, un message nous avertit de ne pas trop l’exploiter au risque que le filon se tarisse.

Il faut vraiment prendre Summer in Mara comme un jeu sans challenge et sans prise de tête. L’élevage des bêtes est aussi simple à faire.

Le cycle jour/nuit n’est pas toujours facile à respecter, surtout que Koa peut dormir beaucoup de temps sans qu’il n’y ait vraiment de conséquences niveau culture. Comme il est impossible de mourir de faim ou de fatigue, nous avons donc une Koa qui a des pouvoirs magiques qui l’empêche de mourir. Pour le cycle jour/nuit, un patch est venu pour un peu plus équilibrer les choses, ce qui le rend un peu plus utile.

Concernant le sommeil, au départ Koa ne pourra dormir que dans sa cabane ou son bateau. Plus vous avancez dans l’histoire, plus vous avez d’options. L’accès à l’hôtel sera disponible dans la ville, mais déjà que l’on court après l’argent, dépenser des sous pour ça n’est pas vraiment la meilleure idée. Puis après viennent les sacs de couchages et les tentes. Il est assez drôle de pouvoir se coucher en plein milieu de la rue ou d’y planter sa tente.

Côté maniabilité, j’ai joué surtout à la manette, pour moi qui suis une fan du combo clavier/souris, c’est un exploit. Mais souvent, quand le jeu est développé sur diverses plateformes, jouer à la manette est souvent plus agréable. Pour ma part, j’ai vraiment pris plaisir à y jouer, les menu sont faciles d’accès. J’ai aussi un peu testé avec le combo clavier/souris, côté déplacements et navigation du bateau, c’est plus facile avec la manette.

commerce Summer in mara

Les quêtes

Les quêtes sont nombreuses et vous permettent d’évoluer en douceur. Une fois l’ocean débloqué, les quêtes arrivent rapidement. On part tout visiter, on cultive beaucoup de produits différents pour réaliser l’ensemble des quêtes. Il ne faut pas se leurrer, il y a quand même beaucoup de quêtes fedex, comme on les nomme dans le genre. Mais cela est totalement en relation avec le type de jeu que l’on a entre les mains. Ici, on entre dans la douceur du monde, on cultive pour aider un cuisinier en herbe ou encore on fabrique des objets pour aider les villageois. C’est totalement l’esprit de Koa et du jeu, on est là pour aider la population et les rendre heureux, il est normal d’avoir à faire pas mal d’allers-retours ou d’aller chercher un plat de nouilles pour nos amis. Néanmoins, certaines quêtes de personnage sont bloquées rapidement si l’on n’avance pas dans la quêtes histoire. Pour les trouver, il ne faut pas hésiter à se ballader un peu partout dans le monde. Discuter avec tout le monde permet aussi de trouver de nouveaux objectifs.

quêtes Summer in mara

Les graphismes et l’ambiance sonore

Côté graphismes, on entre dans un univers coloré et mignon. C’est un des atouts de Summer in Mara. Côté mer, celle-ci est vraiment bien faite, l’animation du bateau qui monte et descend en fonction des vagues rend l’expérience de navigation intéressante. Côté négatif, les PNJ ne bougent pas du tout. On se retrouve dans une ville figée alors que notre personnage court dans tous les sens. C’est un peu frustrant, on retrouve aussi des PNJ à plusieurs endroits en même temps, oui, certains peuvent se téléporter ! N’oublions pas que nous sommes dans un jeu indépendant et qu’il n’est pas toujours possible d’avoir un maximum de détails ou toutes les animations souhaitées. Cependant, si l’on regarde de plus près, le travail de design est colossal pour un studio de cinq personnes. La recherche au niveau design pour les différentes races ou encore les poissons ou la cuisine est assez poussée pour nous permettre d’être vraiment immergé dans l’histoire.

navigation Summer in mara

Côté sonore, les musiques sont vraiment bien trouvées. Lorsque celles-ci sont jouées, on entre vraiment dans l’univers du jeu. Il est juste dommage d’avoir de gros blancs entre les pistes, cela nous laisse un peu seul avec les personnages. Il arrive aussi que la musique reprenne d’un coup, de quoi avoir une grosse frayeur, surtout quand on se retrouve la nuit et que la musique s’emballe un peu trop ! Mais on le sait, un petit patch pourrait résoudre ce souci, j’espère que cela arrivera rapidement.

Mon avis sur Summer in Mara

J’avais un avis mitigé au tout début du jeu, le prologue et l’effet d’être seule d’un coup m’a laissée un peu perplexe. Mais plus j’avançais dans l’histoire, plus j’avais envie de la poursuivre. J’ai vraiment envie de savoir pourquoi Koa est seule sur l’île. On sent que le studio de développement va suivre le jeu afin que l’expérience soit la plus parfaite possible. On le sait, de nombreux patchs vont permettre de corriger certains problèmes que la communauté a mis en avant. C’est un vrai plus de leur part de nous écouter. Il est aussi agréable de voir la diversité des actions proposées pour éviter l’ennui. Si on sait que le jeu est orienté récolte et exploration, on verra aussi venir des courses de bateau ou de la plongée. La durée de vie du jeu est aussi très bonne, pour les plus rapides, il faudra un bon 25 heures, pour d’autres cela sera plus proche des 30 heures et plus. Là, c’est aussi une envie de parcourir le jeu tranquillement ou de foncer.

Pour conclure…

Summer in Mara nous offre une expérience de jeu douce. L’univers coloré et les personnages attachants sont un vrai plus dans le ressenti du joueur. Il est sympa de prendre le temps de découvrir à notre rythme l’histoire du jeu.  C’est vraiment le jeu « chill » qu’il vous faut pour vous détendre chez vous pendant ces vacances. Ou de vous permettre de vous évader tout en restant chez vous !

La  note  de la  rédaction

5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Un design mignon

Plusieurs patchs déjà annoncés.

Durée de vie bonne

Les points négatifs

Une traduction pas toujours bonne

Modèle économique pas toujours facile à prendre en main

Musique qui ne s’enchaine pas toujours.

Dans le même genre

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Enregistrer