Skull and Bones

Skull and Bones, un jeu de coopération sur le thème de la piraterie, largue les amarres le 16 février 2024. Attendu depuis très longtemps, le jeu a subi énormément de reports de dates et a dû essuyer pas mal de départs dans la production. Mais il est enfin là et nous allons voir s’il tient ses promesses et surtout si son prix est justifié. Disponible sur PC, Luna, Playstation 5 et Xbox séries pour 80€ (avec les 3 jours d’accès anticipé).

Ce test a été réalisé sur une version Xbox Serie X fournie par l’Éditeur.

L’histoire

Bienvenue à l’âge d’or de la piraterie dans l’Océan indien.

Vous commencez sur votre bateau dans Skull and Bones en pleine bataille navale. Forcément, vous perdez et votre bateau coule. À vous de rejoindre St-Anne sous les moqueries des pirates. Vous allez faire vos preuves en vous associant à Scurlock le Kingpin afin d’imposer la force des pirates sur les  factions locales.

Skull and Bones c’est :

  • 4 Régions à visiter : L’île rouge – Les côtes d’Afriques – Les Indes de l’Est – L’open Seas
  • 4 Factions locales :  Ungwana – Le Clan de Fara – Le peuple de la Mer – Dominion de Rempah
  • 3 Corporations :  La compagnie royale – La compagnie marchande – L’alliance Britannique

Autant vous dire qu’il y a du boulot pour vous imposer et mener à bien votre histoire.

Tous en mer !

Skull and Bones déjà il faut l’annoncer, c’est du multi. Vous allez devoir obligatoirement jouer sur un serveur avec jusqu’à 20 joueurs présents. Donc si vous n’aimez pas jouer en ligne et que l’envie de naviguer en solo est importante, quittez le jeu directement. Personnellement, c’est déjà le premier point noir à mes yeux. J’aime jouer avec des camarades, mais jouer avec des randoms et surtout sur du PVP, c’est no way. Par chance, au début le PVP n’étant pas l’objectif, on ne croise pas trop de joueurs qui nous canardent.

Le jeu propose énormément de choses faisables en solo. D’ailleurs, la quête histoire ne pose aucun souci. Donc si vous ne croisez pas de boulets d’eau douce plus fort que vous, vous pouvez vous amuser. Mais il y a des événements de groupe. La créature des mers notamment qui certes se fait en solo mais avec un bon niveau sinon c’est le game over assuré. Mais vous avez aussi des cartes parfois à chercher en groupe afin de pouvoir mener la quête. Si plusieurs places sont disponibles, à chaque fois que j’ai voulu tenter, nous n’étions que deux et l’évènement était à l’autre bout de la carte. Autant vous dire que le temps qu’on arrive, elle était déjà avalée par les vagues et donc échec du contrat.

De canaille à coupe gorge

Après votre arrivée à St-Anne, vous voilà dans les petits papiers du Roi des pirates. Vous allez donc devoir augmenter votre niveau d’infamie. Vous commencez comme novice et vous allez pouvoir aller jusqu’au niveau Kingpin (Le niveau Roi des pirates). Mais pour ça, il va falloir faire l’histoire de Skull and Bones, les quêtes secondaires, mais aussi jouer les chasseurs de primes et même faire des contrats.

Même naviguer vous permettra de gagner de l’expérience et d’améliorer votre réputation. Mais pour ça, il va aussi falloir :

Améliorer votre bateau

Plusieurs PNJ vont vous permettre d’évoluer. Dans ce jeu, votre personnage n’est pas utile. Le plus important, c’est le bateau et pour ça il va falloir l’armer. En trouvant des plans, vous allez pouvoir créer avec le forgeron divers canons, armes balistiques et autres. C’est aussi lui qui va vous forger vos boulets et autres munitions.

Il faudra aussi choisir votre style de bateau (Soutien, DPS, Tank ) auprès du PNJ en échange de plans et de ressources. Sinon de base vous êtes avec un DPS. Le choix du bateau est important car vos quêtes ne nécessitent pas toujours le même type de navire. Et si vous jouez en groupe, il est intéressant d’avoir plusieurs types de navires lors d’une partie multi de Skull and Bones.

Et à côté, il faudra aussi farmer énormément de ressources pour tout ça mais aussi pour la transformation de matière première afin de forger de nouvelles armes ou améliorer de nouveaux navires.

Donc en plus de vos quêtes, prévoyez un temps de farming. C’est très important. N’oubliez pas aussi de bombarder quelques bateaux afin de récupérer du butin pour financer tout ça.

Les contrats

Comme dit plus haut, l’histoire du jeu vous permettra d’améliorer votre infamie. Mais pas que. Vous allez pouvoir aussi chasser certains pirates afin de récupérer des butins et primes. Mais aussi rendre service aux PNJ avec des quêtes secondaires et enfin faire les contrats du tableau pour pouvoir récupérer des ressources.

Certains contrats sont sous timer donc priorisez-les pour obtenir les récompenses.

Les évents

Les contrats sont tout le temps là, mais durant votre navigation, vous allez recevoir des notifications pour vous prévenir d’événements à faire. Et ceux-là sont recommandés à plusieurs. Vous pouvez les faire en solo, mais attendez-vous à avoir des joueurs qui débarquent.

On vous propose des expéditions à faire en groupe. Il faudra suivre une carte à revendiquer. Des avants postes à piller. Ça, vous allez en faire lors de l’histoire mais certains sont compliqués et plus simples en team. Mais les deux qui sortent de l’ordinaire, sont : Le Kuharibu et Maangodin.

Il s’agit d’une créature légendaire, qui n’a rien d’impressionnant, surtout si vous avez joué à Sea of Thieve, j’ai cent fois plus serré les fesses devant le Kraken que devant le Kuharibu qui certes fait mal quand il tape mais il ressemble surtout à un gros croco.

Quant au bateau fantôme, disons que c’est juste un énorme sac à Pv et qu’il fait mal quand il tire. Rien de très surprenant.

Bref, les évènements sont très importants pour monter votre infamie et avoir des ressources rares mais rien de plus et on y perd du temps et de l’énergie.

Voilà pour l’infamie. Vous allez donc avoir diverses possibilités pour évoluer et éviter la redondance des quêtes même si clairement, à moins d’être un gros fan de simulation de bateau, vous allez vite être saoulé.

Ce n’est pas l’homme qui prend la mer, c’est la mer qui prend l’homme

Skull and Bones se joue à 95% sur l’eau. Vous allez parfois mettre un pied à terre mais uniquement pour trouver une carte, un trésor ou faire affaire. Ne vous attendez pas à des combats sur terre, tout se passe en mer. Mais les développeurs ont prévu quand même de l’action. Outre les batailles navales, vous allez croiser des tempêtes qui vont vous ralentir, mais aussi des vagues « Scélérates » qui peuvent couler votre bateau si vous ne les prenez pas comme il faut, alors attention.

Vous avez la possibilité de faire du voyage rapide quand vous en débloquez durant vos explorations. Mais attention, ça coûte une petite fortune alors au début du jeu il va falloir prendre votre mal en patience et naviguer parfois quinze bonnes minutes pour aller d’un point A à un point B. Bien entendu vous allez croiser pas mal d’obstacles alors n’oubliez pas de vous blinder de kits de reconstruction et de nourriture pour booster votre bateau.

Autre petit point noir pour moi… Depuis quand un bateau a de l’endurance ? Mais s’il vous plaît ! Les voyages sont déjà longs et ennuyeux quand on veut juste faire un petit contrat alors si en plus je dois passer de 15 Nd à 4 Nd le temps que mon équipage reprenne des forces on n’a pas fini. Heureusement, certaines îles ont des feux de joie qui boostent l’endurance mais sinon…

Mon avis sur Skull And Bones

Vous allez pouvoir devenir le pirate que vous voulez. Soit un compétiteur et votre but sera clairement de couler tout ce que vous croisez. Mais vous pouvez aussi vous la jouer stratège et apprendre à gérer votre endurance, l’installation de vos armes sur votre navire afin d’être plus un couleur qu’un coulé. Bref, toutes les façons de jouer peuvent être utiles et cela est un plus si vous jouez en équipe. Mais on en revient toujours à la même chose. Farmer, naviguer, évoluer. C’est le noyau du jeu et clairement à ce prix on s’attendait à plus.

Graphiquement le jeu a dix ans de retard. Il est aussi beau qu’Assassin’s Creed Odyssey et à l’époque, oui, c’était une tuerie. Là, on nous sert un Black Flag mais sans histoire à terre. Donc forcément soyons honnêtes, un jeu qui se passe sur la mer, la moindre des choses c’est de nous servir une texture d’eau magnifique non ? Bah, apparemment non.

Niveau histoire, le scénario n’a rien de fou, Black Flag avait au moins ça de son côté. Les quêtes se ressemblent souvent vu qu’on doit couler un bateau et prendre son butin. Du coup, c’est comme si on avait pris les batailles navales des Assassin’s creed et qu’on avait fait de tout ça un jeu.

Bah, en fait non, c’est exactement ça et pour 30 euros ou en Free to play, Skull and Bones aurait été génial ! Mais à 60€ (le jeu de base), je suis désolée mais c’est non. À 60€, un AAA (c’est Ubisoft qui l’a décrit comme tel) nous offre des textures à couper le souffle, des batailles de folie, une créature légendaire qui nous fait serrer les fesses et une histoire pleine de rebondissements. Là, nous n’avons absolument rien.

Donc si je dois donner un avis, je dirai que dans le fond, le jeu n’est pas à couler ! Mais son prix oui. Il y a dix ans, il aurait fait un bon AAA et encore… Mais en 2023 ce jeu ne vaut pas ce prix et lors d’une belle promotion, oui on peut se dire qu’il ferait concurrence à des jeux comme Sot et encore. SOT nous propose des combats au sol, des chasses aux trésors et des fables longues et intéressantes.

Malheureusement, les dix ans d’attente de Skull and Bones et son prix ne sont pas justifiés par le contenu. Je lui mets cette note car mine de rien pour une bataille navale avec du custom c’est sympa, mais pas à ce prix…

Pour conclure…

Après dix ans d’attente, il est enfin là ! Et la communauté a décidé de couler le navire avant son arrivée, il faut savoir que Skull and Bones est un jeu de bataille navale très sympa si on ne le paie pas trop cher. Vous allez pouvoir devenir un grand pirate et customiser vos navires tout en jouant avec vos camarades.

La  note  de la  rédaction

2-5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Open world assez large

Customisation et amélioration des navires au top

Beaucoup de temps de jeu prévu

Un concept sympa et original

Les points négatifs

Un graphisme génial y a 10 ans…

Pas d’ambiance et un scénario plat

Pas de personnages charismatiques

Création de personnages très pauvre

Quêtes redondantes

Événements pas à la hauteur des annonces

Navigation lassante

Bien trop cher !

Vous devriez Lire aussi
Moero Chronicle Hyper

Dans le même genre

Laisser un commentaire