Pummel Party

Pummel Party est un jeu multijoueurs de type party-game que l’on peut comparer à un indémodable jeu de l’oie / Mario Party like. Sorti en septembre 2018 sur la plateforme Steam, il est développé et édité par deux développeurs indépendants formant Rebuilt Games.

Vous aussi, vous cherchez un jeu marrant pour jouer avec vos amis et oublier quelques instants cette période de confinement ? Vous avez envie de poser votre cerveau dans le coin de la pièce et jouer de mauvais tours à vos proches, quitte à briser des amitiés ? Alors je vous invite à me suivre à la découverte du jeu Pummel Party, qui saura divertir toute la famille en ces temps confinés.

Lobby du jeu Pummel Party

Pummel Party : le Mario Party like sur PC

Pummel Party est une sorte de jeu de l’oie façon Mario Party qui permet de s’amuser jusqu’à 8 joueurs en local ou en ligne. Le concept est simple : vous avancez sur un plateau contenant des cases clés, soins, événements, objets, …, dans le but d’obtenir les couronnes se trouvant dans les coffres. Le joueur qui détient le plus de couronnes à la fin de la partie remporte la victoire. Chaque partie se constitue de plusieurs tours, et des mini-jeux sont présents à la fin de chaque tour.

De ce fait, une partie consiste à récolter les 40 clés nécessaires à l’ouverture d’un coffre tout en essayant d’éviter les pièges des autres joueurs et de ralentir leur progression. Il faut bien évidemment obtenir le meilleur classement aux mini-jeux afin d’avoir le maximum de clés, mais vous pouvez aussi en récupérer en vous arrêtant sur les cases “clés” ou en traversant celles qui retiennent en otage les clés perdues de vos adversaires.

Des coffres dans le jeu Pummel Party

Les joueurs disposent également d’objets récupérés après chaque mini-jeux, selon le classement, et aléatoirement en tombant sur les cases “cadeau” ou “objet spécial”. Ainsi, vous aurez le choix parmi quelques objets et pourrez, entre autres, pulvériser un autre joueur avec un bon coup poing bien placé, lui lâcher une ruche d’abeilles énervées dessus, le cartonner du haut d’une fusée ou encore l’empoisonner et lui donner la grosse tête (littéralement).

Petit plus pour le moment post-cérémonie d’après partie où tout le monde peut librement se taper dessus dans une anarchie de coups de poings et de fourberies.

Vous l’aurez compris, que vous ayez rendez-vous avec vos amis ou votre famille, ce jeu vous garantit des parties animées sur PC !

Retrouvez également notre test du jeu de survie The Survivalists !

Qui dit Party-Game dit Mini-jeux

Je vous ai parlé précédemment des mini-jeux qui surviennent à la fin de chaque tour. Il me semble important de vous en expliquer le fonctionnement.

Je ne les ai pas comptés, mais comme dans tout Party-Game qui se respecte, ils sont nombreux. Certains consistent à simplement se pousser dans le vide ou dans la lave les uns les autres, d’autres se rapprochent plus de Bomberman ou de la balle aux prisonniers, d’autres encore sont des courses ou parcours d’obstacles ou du combattant, et on en trouve également certains similaires à des FPS / jeux de mémoire, et j’en passe. 

Ces mini-jeux sont individuels : pas question de jouer en groupe dans Pummel Party. Un mini-jeu dure grosso modo 5 minutes et est choisi aléatoirement sauf en cas de sélection préalable d’un joueur grâce à un cadeau.

Personnellement, j’ai une préférence pour les mini-jeux de courses d’obstacles comme “Sprint de sorcier” et “Barrage de balles”.

Une personnalisation appréciée…

Ce qui démarque Pummel Party d’un jeu de l’oie typique, si j’ose dire, c’est la personnalisation d’une partie rendue possible lors de sa création.

La chance est au rendez-vous dans Pummel Party, mais la victoire ne dépend pas que de vos jets de dés ni de vos prestations lors des minis-jeux : elle est notamment influencée par les trophées de fin, qui sont modifiables dans les réglages.

Vous avez donc la possibilité de personnaliser plusieurs éléments tels que :

  • Le type de plateau souhaité parmi les 6 actuellement proposés (sachant qu’il en existe un spécialement pour jouer de 2 à 4 joueurs).
  • Le choix des mini-jeux (et ainsi enlever celui qui vous rend chèvre ou que vous ne trouvez pas maniable).
  • Le nombre de tours ou de couronnes max.
  • La définition des trophées que vous souhaitez octroyer à la fin des tours.
  • Les modificateurs qui apportent du contenu additionnel plus ou moins impactant.
  • La possibilité d’inclure des bots/IA de différents niveaux (bien qu’en mode “facile,” ils soient tout de même globalement forts aux mini-jeux).
Réglages des modificateurs dans le jeu Pummel Party

La personnalisation concerne aussi votre avatar, autrement dit votre personnage en jeu. Dans le lobby d’une partie, avant de la lancer, vous pourrez customiser votre avatar à votre goût. Que cela passe par sa couleur, ses yeux/lunettes, son masque/casque ou encore sa cape, vous pourrez lui donner le look que vous souhaitez et appréciez.

Personnalisation des capes dans le jeu Pummel Party

De plus, vous pourrez paramétrer vos touches avant ou pendant une partie, et aurez la possibilité de jouer avec une manette. On me dit d’ailleurs dans l’oreillette que c’est souvent plus simple pour certains mini-jeux d’utiliser cette dernière.

… mais qui n’empêche pas les redondances

On ne va pas se mentir, jouer à Pummel Party les 10 premières heures ne se résumera qu’à du fun et à des amitiés brisées. Seulement voilà, la personnalisation des parties n’empêche pas entièrement les redondances lassantes que l’on peut ressentir sur ce jeu.

En effet, bien que des mises à jour continuent d’être faites et ajoutent du nouveau contenu tels que la nouvelle map aux allures de temple japonais ainsi que deux mini-jeux dernièrement, on finit par connaître par cœur les mini-jeux et leurs mécaniques. On se rend vite compte qu’il existe tout de même un bon nombre de  mini-jeux “doublons” dans le fond, bien que différents dans leur forme.

Ainsi, le moment des affrontements que l’on attendait tant au début deviendrait presque une routine que l’on salue sans grand enthousiasme.

S’ajoutent à cela une maniabilité dans certains mini-jeux un peu douteuse, le manque d’opportunité permettant de voler des trophées à ses camarades, ainsi qu’un système de récompenses en cas d’égalité clairement pas optimisé.

Ces détails et redondances ternissent l’expérience de jeu que l’on ressent lorsque l’on joue à Pummel Party, mais cela n’en fait pas moins un jeu pas cher et sympathique (bien que l’on en vienne parfois à être bien salé).

Et pour ceux qui se poseraient la question de savoir s’ils peuvent y jouer avec des enfants, ma réponse est oui, mais pas avec des tout petits : il y a quand même du sang lors des mauvais coups infligés.

Pour conclure…

Je me suis beaucoup amusée sur Pummel Party, et ce que cela soit à deux avec mon père et des bots, à 4 avec des amis, ou encore à 7 avec ma guilde. J’ai testé toutes les maps, et ma préférée reste celle avec le monstre tueur qui s’avance chaque tour vers ses victimes couardes. Il nous a bien sauvés de l’ennui pendant le premier confinement et, bien qu’il ait failli briser beaucoup d’amitiés, on a quand même bien rigolé (surtout quand le démon lapin tueur m’a attaquée deux tours d’affilés à cause d’une certaine personne que je ne citerai pas [coucou Lelouch], me faisant perdre près d’une centaine de clés et me ruinant littéralement ma game). Les mécaniques de jeu sont simples et les parties personnalisables, mais des ajouts de contenus plus réguliers seraient fortement appréciés.

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Mécaniques de jeu simples

Personnalisation des parties

Mode multi en ligne

Maj récentes

Possibilité de jouer avec une manette

Pas cher et vite rentabilisé

Pour un public de joueurs assez large

Fun

Les points négatifs

Des redondances

Doublons de certains mini-jeux

Pas de système permettant de voler des trophées aux autres

Les récompenses en cas d’égalités sont mal gérées (pas le même nb de clés ni les mêmes objets)

Maniabilité de certains mini jeux un peu douteuse

Dans le même genre

Laisser un commentaire