[Preview] Artificer’s Tower

Affiche de "Artificer's Tower"

Artificer’s Tower est développé et édité par le studio canadien RodentGames. Il s’agit du premier jeu développé par le studio. Le titre est disponible en version démo sur Steam, uniquement en anglais pour le moment.

Cette preview a été réalisée sur une version PC avec une démo du Jeu.

Êtes-vous le maître des arts magiques ? Prouvez-le dans ce nouveau jeu de tower defense et de gestion de colonie. Construisez votre base, gardez vos mages heureux, élaborez des recettes, recherchez de nouvelles magies et défendez le donjon de votre sorcier. Votre tour d’artificier fera-t-elle l’envie de tous vos amis magiques ?

RodentGames

Un mélange de genres intéressant

Artificer’s Tower, dont la sortie est prévue pour le deuxième trimestre 2024, est un jeu de gestion, mais aussi un tower defense, inspiré par des jeux tels que Fallout Shelter. Le but ici est de construire et gérer une tour habitée par des mages et de la défendre coûte que coûte face à des vagues de gobelins et autres créatures.

Un tuto complet, mais peut être trop

Après avoir passé l’écran de sélection des petits mages qui seront les premiers habitants de la tour, le jeu commence par un tutoriel pour apprendre à gérer ces derniers mais aussi à fabriquer des ressources essentielles. Marvin, un mage expérimenté, sera l’interlocuteur tout au long de ce tutoriel. Une fois les touches de déplacements expliquées, on entre directement dans le vif du sujet : comment construire les différentes pièces de la tour. Salle de fabrication pour les ressources essentielles comme l’eau et la nourriture ou encore salle d’alchimie pour les potions. Mais aussi moissonneur d’essence magique, salle d’enchantement, salle de stockage, portes dimensionnelles, salle du portail pour vendre des ressources, dortoirs, salle à manger, bibliothèque. Bref, tout y passe !

Marvin va également expliquer comment fabriquer des accessoires pour les mages afin qu’ils puissent défendre la tour face aux envahisseurs. La construction de nouvelles pièces, de ressources et d’accessoires prend du temps. Pour des petites quantités ce n’est pas gênant, mais dès qu’on veut en faire beaucoup d’un coup, le seul mode d’accélération du temps disponible n’est pas si rapide que ça. Marvin montre ensuite comment assigner des tâches aux mages et comment assigner ces derniers à des pièces précises. Marvin va par la suite expliquer comment faire des recherches pour déverrouiller des améliorations ou encore de nouvelles sortes de pièces. 

Certes, il est appréciable d’avoir un bon tutoriel pour débuter dans un nouveau jeu, cependant être un peu trop materné peut vite être contreproductif. Dans Artificer’s Tower, on nous prend un peu trop par la main et le tutoriel ne nous laisse pas assez libre d’expérimenter ce que l’on veut. Il manque le côté découverte où l’on fouille tous les onglets du jeu pour tester par nous-même les possibilités du jeu. Bien entendu, il est possible que ce côté restrictif du tutoriel soit lié au fait qu’il s’agit ici d’une version démo de Artificer’s Tower.

Choix des "mages" dans Artificer's Tower
La présentation de "Marvin", guide dans Artificer's Tower
Fenêtre "fabrication" de base
Fenêtre "alchimie" de base
Fenêtre d'un "mage"

Démolir pour mieux reconstruire

Après avoir montré les bases de la partie jeu de gestion, Marvin va nous faire détruire certaines pièces afin de les remplacer par des salles de pièges et de défense. Il faudra alors reconstruire les pièces détruites ailleurs et plus en sécurité. C’est de cette manière que le jeu nous fait comprendre qu’il faudra adapter la disposition des salles pour pouvoir survivre. Une fois les défenses de la tour prêtes, une première vague d’assaillants arrive. La partie tower defense commence alors. 

"Construction" d'une salle

Youpi, de la bagarre !

Il faut savoir que dans Artificer’s Tower, si un mage meurt lors d’une attaque, il disparaît définitivement de votre partie. Il faut donc bien se préparer entre chaque salve d’attaque. En équipant mieux les mages ou en ajoutant des pièges par exemple. Si les défenses de la tour sont brisées, les gobelins et autres entreront. Ils détruiront alors chaque pièce de la tour en attaquant les mages qui seront sur leur passage. 

Chaque ennemi tué va rapporter de « l’anima », ressource permettant d’invoquer un boss qui attaquera la tour. 

Une fois la première vague d’ennemis passée, le tutoriel prend fin et l’on peut poursuivre la partie. Enfin, jusqu’à ce que le jeu envoie un boss et plusieurs vagues de loups et gobelins d’un coup. Une manière de nous faire comprendre que la version démo n’ira pas plus loin.

"Attaque" d'un boss dans la fin de la démo d'Artificer's Tower
Fin de la "démo" d'Artificer's Tower

Mon avis sur Artificer’s Tower

Adorant les jeux de gestion et les tower defense, j’ai tout de suite eu envie de tester ce jeu qui combine les deux. Artificer’s Tower est un jeu original qui à l’air vraiment intéressant en terme de Gameplay. Ce dernier n’est pas compliqué à prendre en main grâce au tutoriel qui est plus que complet. Les graphismes sont simples mais efficaces, le côté 2,5D marche bien. La musique est agréable et change en fonction des moments d’attaques et de construction. 

La version démo est super pour faire le tour du Gameplay mais elle m’a vraiment laissé sur ma fin. J’ai hâte que le jeu sorte pour pouvoir tester toutes les fonctionnalités qui ne sont pas encore accessibles.

Pour conclure…

Artificer’s Tower est une bonne combinaison entre jeu de gestion et tower defense. Avec ses graphismes simples et un tutoriel très complet, voire trop, le jeu se prend facilement en main. Le fait de devoir régulièrement détruire ce qu’on a déjà fait pour reconstruire de manière plus optimisée apporte un côté stratégique supplémentaire au jeu.

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Deux genres de jeux mixés

Tutoriel très complet

Repenser l’architecture de sa tour constamment

Les points négatifs

Tuto trop complet et restrictif

Accélération du temps trop lente

Vous devriez Lire aussi
Sonic Colours Ultimate

Dans le même genre

Laisser un commentaire