Prince of Persia : The Lost Crown

Le 18 janvier 2024 (15 janvier pour les Early Access), Prince of Persia : The Lost Crown débarque sur NINTENDO SWITCH, PC, PLAYSTATION 4, PLAYSTATION 5, XBOX ONE, XBOX SERIES X|S et LUNA. Incarnez Sargon et entrez dans ce monde mythologique. Un univers mêlant plateforme, aventure et énigmes à la sauce Metroidvania. Une quête épique pour sauver le prince Ghassan vous attend et ravira les fans mais aussi ceux qui ne connaissent pas l’univers de Prince of Persia.

Ce test a été réalisé sur une version Xbox Serie X fournie par l’Éditeur.

Prince of Persia : The Lost Crown et ses différentes versions

Hey ! La sortie du tant attendu Prince of Persia : The Lost Crown approche et vous hésitez encore sur la version à prendre ? Voici quelques petits détails sur les versions pour vous aider.

Disponible sur console et PC, voici les différents moyens de jouer :

  • Version standard : 49.99€ (Digital et Physique disponibles)
  • Version Deluxe : 59.99€ (Seulement en version digitale)
  • Pour toute précommande du jeu, vous pourrez avoir le outfit Warrior Within.

En ce qui concerne la version Deluxe, celle-ci comprend :

  • Outfit Immortal (skin Sargon)
  • L’amulette Prosperity bird
  • Le guide digital
  • 3 jours d’Early Access

Vous pouvez aussi y jouer via le Ubisoft+PC pour 14€99 par mois. Passons maintenant au test de Prince of Persia : The Lost Crown.

L’histoire de Sargon

Vahram est à la tête d’un groupe de soldats d’élite appelé les Immortels et composé de sept combattants dont Sargon, votre héros. Le groupe protège le royaume Perse des dangers qui le guettent. Leur loyauté va à Thomyris, la reine du royaume et à son fils, Ghassan.

Mais un jour Ghassan est enlevé et les Immortels partent à sa rescousse. C’est au mont Qaf qu’ils retrouvent sa trace. Mais les lieux regorgent de mystères. Il y a trente ans, Simurgh, Dieu du temps et de la connaissance et protecteur des Perses a disparu et depuis le temps ne suit plus son cours dans cet endroit obscur.

C’est donc Sargon, le cadet du groupe, qui va devoir percer ce mystère et surtout retrouver le Prince pour le sauver. Agile, courageux et redoutable, il reste tout de même jeune et donc ne fait pas toujours les bons choix. Mais il y a fort à parier que cette histoire va le changer pour l’avenir.

Sargon va devoir affronter bon nombre d’obstacles mais aussi faire des choix et parfois piétiner des liens pourtant importants à ses yeux. Prince of Persia : The Lost Crown est une aventure qui regorge de surprises, de décors magnifiques mais aussi de révélations. L’aventure commence, les amis !

Comptez à peu près 20 à 25h de jeu et parcourez les 13 mondes du mont Qaf tout en affrontant les créatures mais aussi les boss dangereux qui vous barreront le chemin.

Une aventure dynamique

Pour ceux qui ne connaissent pas, les Metroidvania sont un sous genre de jeux qui mêle action, aventure et plateforme. Plusieurs mondes sont connectés entre eux et certains endroits ne sont pas accessibles tout de suite. Il vous faudra apprendre certaines compétences pour pouvoir aller les visiter.

Les metroidvania sont aussi connus pour leur difficulté. En plus de tuer des créatures, il y a pas mal d’énigmes à résoudre et des passages de plateformes parfois très difficiles qui vous feront vous arracher les cheveux.

Prince of Persia : The Lost Crown c’est typiquement ça. Treize biomes interconnectés entre eux et vous allez devoir les traverser pour arriver à vos fins. Vous y croiserez des énigmes, mais aussi des créatures et surtout des boss. Il faudra compter sur vos pouvoirs mais aussi vos armes ainsi que vos amulettes.

Les Armes

Il n’y aura pas trente mille armes dans le jeu, seulement vos doubles lames et une arme à débloquer. Mais vous allez pouvoir les améliorer grâce à la forge.

L’Arthra et Amulette

Vos armes ne suffisent pas dans cette aventure, en plus de cela il vous faudra utiliser l’Arthra, une barre qui se remplit quand vous donnez des coups et qui va vous permettre de faire des attaques plus fortes en fonction de ce que vous aurez équipé.

Les amulettes auront aussi leur utilité et vous pourrez les améliorer à la forge pour devenir un puissant guerrier dans ce monde figé par le temps.

Vous aurez aussi d’autres aides, notamment en récoltant les plumes. Mais ça, je vous laisse le découvrir dans l’aventure. Vous allez donc devoir jongler entre combat, réflexion et stratégie pour venir à bout de certains biomes. Que ce soit à cause des boss ou des énigmes qui vous barreront la route.

Un conseil ne négligez pas l’exploration. Elle vous permettra de récupérer pas mal d’items utiles pour améliorer vos armes, vos amulettes et vos soins. Mais elle vous permettra aussi de découvrir des quêtes secondaires très utiles.

La rage ou le chill : faites votre choix sur Lost Crown

La liste des Metroidvania est très longue et beaucoup sont difficiles et donc pas accessibles à tous les joueurs. Pour palier à cela, Ubisoft vous propose plusieurs configurations afin de jouer en fonction de votre niveau. Il serait dommage que Prince of Persia ne soit pas jouable pour tous les types de joueurs.

Vous allez donc pouvoir choisir entre le mode : Exploration ou Guidé.

  • Exploration : Vous avez le strict minimum. Comme on dit chez nous , venez avec votre B*** et votre couteau. Vous n’avez pas de symbole sur la map et vous découvrez l’univers par vous-même. Mais heureusement vous pouvez acheter des indices auprès de Fariba, une gamine qui vous permettra aussi d’acheter dans certains biomes la carte du lieu au complet.
  • Guidé : Là, vous avez les symboles comme les objectifs de quêtes, les portes bloquées et les portes déverrouillées. Bref, vous allez donc pouvoir choisir votre mode de jeu.

Ce mode n’a aucune incidence sur le niveau des ennemis. Ça c’est un autre réglage.

Afin d’obtenir une expérience de jeu qui vous ressemble, vous avez la possibilité de jouer en mode facile, normal, hard mais aussi personnalisé et là vous sélectionnez la résistance des ennemis, les dégâts qu’ils vous causent et vous pouvez aussi choisir quelques options comme la visée assistée, les portails d’aide quand vous n’arrivez pas à résoudre une énigme de plateforme mais aussi plein d’autres petites options qui peuvent vous faciliter la vie ou vous la rendre plus dure.

L’héritage de Prince of Persia

Né en 1989 sur Apple II, il a finalement fait sa place sur plusieurs autres supports jusqu’en 2008 avec une réédition sur le PS store. Prince of Persia, c’est donc douze jeux entre 1989 et maintenant, sans compter les rééditions, les remakes et les portages.

Prince of Persia : The Lost Crown signe donc un vent d’air frais dans le désert de Perse avec un nouvel épisode. Les fans seront-ils au rendez-vous ? Il y a fort à parier que son côté Metroidvania séduise mais déplaise aussi.

En tout cas, il constitue un bon apéritif avant l’arrivée du remake des sables du temps !

Mon avis sur Prince of Persia : The Lost Crown

Si je teste énormément de Roguelikes, je ne teste quasiment pas de Metroidvania et pourtant j’en ai fait. Pour n’en citer qu’un qui m’a toujours fait vibrer : Ori and the Blind Forest. J’ai tout de même eu du mal à le finir et ce fut dans le sang et les larmes. On ne va pas se mentir. Prince of Persia a quant à lui su m’offrir une accessibilité que je n’avais pas dans les autres jeux du même genre. Le fait de pouvoir choisir la puissance de mes dégâts, la puissance de frappes des ennemis ainsi que les autres options m’a permis d’équilibrer le jeu à ma convenance et rien que ça, c’est un bon point.

Niveau graphisme la surprise est là. Si je m’attendais à un univers fait de sable et de châteaux perse, ce fut tout le contraire. Certes nous avons un biome de sable, mais il se trouve que chacun des mondes du jeu a une identité bien précise. Aucun ne se ressemble. Nous pouvons passer du sable à la neige à la forêt sans aucun souci.

Sargon et les immortels sont aussi très attachants. On a envie de connaître leurs histoires et plus on avance dans l’aventure, plus on se rend compte qu’ils ont tous leur importance.

Les scènes cinématiques sont magnifiques et les dialogues malgré les visages dessinés à côté ont un design très agréable et donnent une certaine dynamique aux échanges.

La difficulté reste gérable mais si l’envie de jouer en mode normal vous prend, sachez que rien que ce mode a déjà un niveau de difficulté assez haut. Pouvoir personnaliser votre partie a donc ses avantages.

Je ne peux que vous souhaiter un bon jeu et n’hésitez pas à nous donner votre avis !

Pour conclure…

Incarnez Sargon, un des combattants du groupe des Immortels et foncez au mont Qaf sauver Ghassan le prince de Perse. Il en va de l’équilibre du royaume mais vous allez aussi mettre à rude épreuve votre propre équilibre entre révélation, trahison et mission.

La  note  de la  rédaction

4-5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Graphiquement très beau (Simple, mais efficace)

Une histoire dynamique

13 biomes à explorer (de tailles et d’univers différents)

Des dégâts environnementaux

Des boss tous différents

Des énigmes qui vont vous rendre fous

Un personnage très attachant

Des PNJ drôles

Système de personnalisation de difficulté pour créer votre propre expérience

Une VF au top

Les points négatifs

Difficile même en normale (vive la personnalisation de difficulté)

Service minimum en évolution d’armes et amulettes

Des niveaux parfois abusés en termes de difficulté (je cherche encore comment certains coups peuvent être esquivés)

Vous devriez Lire aussi
The Witcher 3 Wild Hunt - Complete Edition

Dans le même genre

Laisser un commentaire

En savoir plus sur GeeksByGirls

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading