[Preview] My Time At Sandrock

My Time At Sandrock est un jeu de simulation de vie développé par Pathea Games et édité par Focus Entertainment. Il est actuellement disponible en accès anticipé. Le jeu est disponible pour le moment sur Steam et Epic game. Le jeu est compatible avec le Steam Deck.

Cette preview a été réalisée sur une version PC.

Histoire

Voici la suite de My Time At Portia, on a postulé pour devenir constructeur sur la ville de Sandrock. On prend la succession de son constructeur qui décide de prendre sa retraite. Le monde est le même que dans Portia, à savoir que nous sommes 300 ans après le Jour du Désastre. La ville de Sandrock se trouve dans un monde totalement désertique, la chose la plus précieuse pour ses habitants est l’eau. Il faut savoir l’économiser mais aussi réussir à l’obtenir pour pouvoir faire tourner nos machines.

Nous sommes là pour aider la ville à se reconstruire et aussi à se développer. En cours de route, on se trouve confronté à des assaillants qui ne sont pas contents du développement de la ville.

Le jeu comporte beaucoup de cinématiques, qui agrémentent agréablement l’histoire et notre aventure.

Il faut savoir qu’au départ Sandrock devait être un DLC de Portia, mais la campagne de kickstarter n’a pas été assez grosse. Au vu des ventes du jeu, les développeurs ont décidé de lancer My time At Sandrock comme un nouveau jeu et non un DLC simplement.

Le Gameplay

Le Gameplay est quasi identique à son prédécesseur. Il vous faudra récolter des ressources se trouvant autour de vous, comme le bois, les cailloux, les animaux ainsi que les déchets laissés dans ce désert. Il vous sera impossible de couper un arbre ! Attention au risque de prendre très cher et même d’être expulsé de la ville ! Il y a plein d’arbres morts pour cela. Concernant la denrée la plus rare, à savoir l’eau, vous allez pouvoir en acheter ou encore la transformer à partir de rosée trouvée ou récoltée dans votre ferme.

Même si le jeu est en accès anticipé, nous avons déjà accès à beaucoup de machines possibles à construire sur notre terrain. On a accès à une mission principale qui nous permettra de découvrir plus les habitants mais aussi de les aider dans leur évolution. Puis nous avons accès à de multiples quêtes annexes ainsi qu’aux fameuses commandes de la guilde. L’ensemble permet d’avoir assez d’argent pour agrandir notre atelier mais aussi pouvoir obtenir de nouveaux plans, animaux et aussi pourquoi pas se marier ?

Pour ma part, j’ai décidé d’y jouer au clavier / souris, mon combo préféré sur le PC, mais il est possible d’y jouer directement avec la manette. Les développeurs sont donc prêts à faire une sortie du jeu sur console. Un vrai bon point. C’est facile de modifier les touches pour garder ses habitudes. La barre de raccourcis est vraiment facile d’accès et permet de changer en un instant d’outil. On peut donc enchaîner les combats et récolter très rapidement.

Il faut dire que les combats sont un peu plus présents que sur Portia mais restent assez faciles d’accès, on gagne à tous les coups. Mais je pense que l’on reste sur un jeu totalement accessible pour toutes les générations.

La seule ressource qui sera un frein dans votre développement est l’énergie, qui descend à une vitesse fulgurante. La cuisine sera donc obligatoire pour pouvoir faire encore plus de choses dans une journée. Le temps passe vite et il est possible de le régler pour s’adapter à votre envie de jouer.

Tout est Mignon !

My Time At Sandrock est un jeu tout mignon avec un graphisme qui suit son grand frère. Les couleurs sont sympas et l’environnement est mignon. Il est agréable de pouvoir bien personnaliser son personnage.

La possibilité d’avoir accès à un arbre de talents, qui nous aide à nous développer dans 4 domaines différents, est un vrai plus. On apprécie encore plus de monter les niveaux pour avoir accès à toutes ces améliorations.

Les décors sont assez développés pour nous faire bien sentir dans un désert. Les tempêtes de sable sont bien gérées et on voit vraiment la vie du village ralentir à ce moment-là.

Le vrai plus de My Time At Sandrock est que le jeu comptera une campagne solo mais aussi une version multijoueurs. Pour le moment, sur l’early, nous n’y avons pas accès, donc impossible de se prononcer.

Comme toujours, je suis fan du livre de recettes, et des améliorations que l’équipe de développement propose.

Pour le moment, nous avons accès au jeu en français, il faut noter qu’il reste quelques bugs de traduction ou encore des pages totalement en anglais. C’est normal pour un jeu en early mais la quasi-totalité est traduite. Je n’ai pas encore eu de bug graphique dans le jeu m’empêchant de jouer.

Une Ville qui ne s’ennuie jamais

En plus de toutes nos activités pour faire avancer nos niveaux ou répondre à toutes les commandes, il est possible de faire toutes les activités sociales proposées. On va avoir des soirées jeux, des battles de danse ou encore des cérémonies, mais je ne vous en dis pas plus pour vous laisser le plaisir de découvrir tout ça.

Il est possible de jouer à un mini-jeu de cartes avec les habitants qui se rapproche de pierre-feuille-ciseau.

Le Craft, notre Passion !

Le craft est toujours au cœur du Gameplay. Comme dit plus haut, j’ai toujours adoré la façon de le mettre en avant. Que cela soit avec les commandes, les quêtes ou encore notre envie de décorer notre maison. Il sera facile de passer de nombreuses heures sur le jeu pour obtenir les éléments que vous souhaitez. Il ne faudra pas non plus négliger la recherche pour vous permettre d’avoir accès à de nouvelles machines. Pour cela, des CD-rom sont répandus dans le sol, un reste de l’ancien temps ! Voici de quoi nous rappeler que l’on a sacrément pollué notre planète !

Mon avis sur My Time At Sandrock

My Time At Sandrock reprend les grands codes de My Time At Portia, on y fait même allusion dans certains dialogues car c’est à la même époque que nous jouons. Les développeurs nous permettent de continuer l’aventure mais en restant sur des thématiques du moment, à savoir la pénurie d’eau mais aussi la pollution de notre planète.

Il est difficile de s’ennuyer et de ne pas savoir quoi faire même au début de l’aventure. Pour les nouveaux joueurs, pas besoin de connaître Portia pour prendre du plaisir, les histoires sont totalement distinctes.

Il me tarde de voir le mode multijoueurs et de pouvoir le parcourir avec Zaphira. C’est vraiment le vrai plus de ce jeu.

Les développeurs sont à l’écoute des joueurs et de la communauté tout en proposant des mises à jour sur très régulières.

Comme tout jeu de gestion de vie, l’expérience globale reste un peu répétitive, mais j’ai plutôt confiance que le tout sera atténué avec l’ajout de nombreuses fonctionnalités avant la sortie du jeu.

Si vous ne souhaitez pas attendre et avez adoré My Time At Portia, vous ne serez clairement pas dépaysé et prendrez énormément de plaisir à y jouer (comme moi). Je crois cependant que l’intérêt de cette suite est la possibilité d’y jouer avec des amis.

Pour conclure…

Pour conclure, My Time At Sandrock est bien parti pour être un succès comme My Time At Portia, reprenant ses grands codes et apportant des améliorations. Vivement la sortie finale pour tout découvrir !

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Design très mignon !

Scénario intéressant

Traduction FR

Les points négatifs

Très similaire à My Time At Portia

Vous devriez Lire aussi
Destiny 2 : The Witch Queen (DLC)

Dans le même genre

Laisser un commentaire

En savoir plus sur GeeksByGirls

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading