[Preview] Cornucopia

Cornucopia est un RPG de simulation de ferme en pixel art 2,5D. Le jeu est développé et édité par Subconscious Games. Il est disponible en accès anticipé depuis le 31 juillet dernier au prix de 22,99€.

Cette preview a été réalisée sur une version PC fournie par l’Éditeur.

Cornucopia : un Stardew Valley like ?

Embarquez pour un voyage captivant dans « Cornucopia », un jeu de simulation de ferme en 2,5D pixel art. Héritez d’outils et d’un bouledogue parlant pour rajeunir une ferme négligée. Découvrez des secrets, de nouvelles recettes et rencontrez plus de 50 PNJ uniques. Découvrez des techniques agricoles innovantes, des mini-jeux et un monde ouvert dynamique. Une délicieuse aventure agricole vous attend !

Subconscious Games

Même si au premier abord il semblerait que Cornucopia soit une énième copie de Stardew Valley, le jeu est bien plus original et complexe qu’il n’y paraît. Si vous n’êtes pas familier avec Stardew Valley, il s’agit d’un jeu de simulation de ferme dans lequel il faut remettre en état son terrain, cultiver divers fruits et légumes pour les vendre ou encore affronter des monstres dans les mines. Mais aussi découvrir les différents mystères de la vallée tout en développant ses relations avec les habitants. Enfin… c’est ça dans les grandes lignes, en vrai le jeu est bien plus complet et complexe que ça.

Mais alors, quels sont les facteurs d’originalité de Cornucopia face aux autres jeux de simulation de ferme ?

Le contexte du jeu

Bon déjà, premier point d’originalité, le contexte dans lequel on se retrouve à cultiver des patates dans une ferme. Là où dans beaucoup de jeux notre personnage se retrouve là après un burn out dans une grande ville, ou grâce à papi qui lègue la ferme familiale, ici ce sont les PNJ qui nous trouvent congelé au fin fond de la mine du coin. Notre personnage se retrouve donc transporté à l’hôpital et en sortant, vu qu’il est amnésique, un petit vieux du coin nous offre des outils et son ancien lopin de terre dont il ne peut pas s’occuper pour qu’on puisse commencer une nouvelle vie. Ou du moins, le temps qu’on retrouve la mémoire, car oui, il va falloir découvrir qui l’on est au fil du jeu !

La récolte et les combats assistés par des animaux

Dans Cornucopia, on peut élever et nourrir divers animaux. En leur donnant des noix spéciales, ils peuvent débloquer des caractéristiques cachées afin d’assister le joueur lors de ses aventures. On peut également présenter ses animaux à des ventes aux enchères ou a des courses. D’ailleurs, c’est également lors de ventes aux enchères que vous pourrez acheter des animaux à des prix intéressants, ou pas ! Sinon, vous pouvez acheter des poussins dans un distributeur automatique. Bref, une fois vos animaux obtenus, vous pourrez les emmener travailler avec vous et ils pourront même combattre les monstres dans les mines à vos côtés.

Le système de compostage et la gestion des paramètres physico-chimiques du sol

Tout comme dans la vraie vie, les plantes de Cornucopia ont besoin de certains paramètres physico-chimiques pour pouvoir pousser. Le jeu inclut donc un système de compostage, avec un composteur dans lequel on peut mettre l’herbe que l’on fauche, des algues ou encore les excréments de nos animaux par exemple. Grâce aux différents engrais ainsi obtenus, on va pouvoir faire varier les nutriments du sol. On retrouve 4 paramètres à faire varier dans le jeu : l’azote, le potassium, le phosphore et la bio-activité. D’ailleurs, en parlant plantation, il y a au total 66 plants de légumes différents, 60 arbres fruitiers, 15 arbustes à baies et 22 essences d’arbres à faire pousser. De quoi bien s’occuper au fil des saisons !

Des cartes à collectionner

Au fil de vos aventures, vous pourrez obtenir des boosters contenant des cartes à collectionner. Il y a huit types de cartes différentes. Les cartes à gratter, comme leur nom l’indique, il faut les gratter pour obtenir une récompense. Ensuite, on a les cartes de quête. Ces cartes donnent une quête à accomplir. En la terminant, on obtient une récompense. Viennent ensuite les cartes quête de monstre. Elles vous donneront pour objectif de tuer un monstre précis en échange d’une récompense. Après, il y a les cartes de téléportation, qui permettent de se téléporter de l’endroit où l’on se trouve à celui indiqué sur la carte. On retrouve ensuite les cartes à récompense instantanée, leur effet est dans le nom. On a également les cartes de buff. Elles apportent un avantage ou augmentent une caractéristique pendant sept jours en jeu. Il existe également des cartes pour changer sa saison d’anniversaire ou pour changer le temps. Et pour finir, on a les cartes de récompenses détenues par les PNJ du jeu. Il faudra donc aller parler à chacun d’entre eux si vous voulez toutes les obtenir. Bref, à vous de voir si vous gardez vos cartes pour en faire la collection ou si vous les utilisez pour obtenir des récompenses.

Les dialogues interactifs

Dans beaucoup de jeux de simulation, les dialogues avec les PNJ sont préétablis et on ne peut pas leur répondre. Ici, on aura la possibilité de leur répondre avec un système de choix multiples. Il y a à chaque fois trois choix possibles, donc aucune partie de Cornucopia ne sera la même selon les réponses que vous choisirez. D’ailleurs, parmi les 50 PNJ, il y en a 34 avec lesquels vous pourrez développer une relation afin de devenir partenaires de vie.

Les quêtes gastronomiques

Il y a plus de 200 recettes de cuisine à réaliser dans Cornucopia. Là où dans Stardew Valley la recette se fait quasiment toute seule par exemple, ici elle est beaucoup plus interactive. Pas autant que dans Cooking Mama, mais c’est déjà ça !

Les récompenses d’amélioration de compétence

Comme dans beaucoup de jeux de simulation de ferme, il y a différentes compétences à faire évoluer dans Cornucopia. Cependant, à chaque fois que vous ferez monter une compétence d’un niveau, le jeu vous proposera trois récompenses et il faudra en choisir une. Les récompenses sont assez variées et certaines sont assez fun. Notamment celle qui permet de rendre géant le personnage, ou encore celle qui permet de le rendre miniature ! 

La salle d’arcade

 Ce lieu est rempli de mini-jeux. À la fin de chacun d’entre eux, vous obtiendrez des tickets à échanger contre des prix.

Bref, comme vous pouvez le voir, il y a énormément de choses à faire dans Cornucopia, mais en plus, le jeu arrive à être original malgré sa thématique pourtant très commune.

La 2,5D dans Cornucopia

Ça y est, c’est l’heure de parler des graphismes du jeu ! Je ne vais pas vous mentir, au début ça me faisait un peu peur ce mélange de pixel art 2D/3D. Puis finalement, je trouve ça carrément plus agréable qu’un jeu en pixel art 2D classique. La 2,5D rend le jeu beaucoup plus immersif, donc finalement, c’est un pari gagné pour Cornucopia ! Sinon en termes de graphismes, on ne va pas se mentir, il n’y a rien de très original, ça reste du pixel art classique pour les jeux de ce type. C’est simple mais ça fonctionne quoi. C’est vraiment la 2,5D qui permet de faire la différence avec les autres jeux.

Petit truc sympa : on peut régler l’inclinaison de la caméra ainsi que son champ de vision. On peut donc vraiment jouer de la manière dont on trouve ça le plus agréable et c’est super cool !

La bande son de Cornucopia

Je n’ai pas grand chose à dire sur la bande son de Cornucopia. En effet, elle reste très similaire aux autres jeux de simulation de ferme en pixel art. Elle n’est pas vraiment originale, mais elle reste tout de même très agréable à l’oreille. En soi, elle ne sort pas du lot. On pourra donc conclure par : une bande son simple, mais efficace !

Mon avis sur Cornucopia

Pour un jeu qui n’est qu’en accès anticipé, je le trouve vachement fini ! Je n’ai rencontré aucun bug, mis à part deux fois où j’ai vu un animal avoir un bug de collision avec le décor, mais ça a disparu en quelques secondes. J’ai vu tellement pire sur des jeux censés être finis que ça m’a agréablement surprise. Le côté 2,5D est vraiment très appréciable, même si ça peut faire un peu bizarre au début, on s’y habitue très vite. Surtout qu’on peut régler la caméra comme on veut. Le jeu est vraiment très complet et il y a beaucoup de choses à faire. La map de Cornucopia est mine de rien assez grande et on peut vite s’y perdre au début du jeu, mais après, la navigation se fait sans problèmes. Il y a beaucoup de PNJ avec lesquels interagir et beaucoup de quêtes à faire. Ce qui donne une grosse durée de vie au jeu. Malgré ce bilan très positif, j’ai tout de même trouvé un gros point noir au jeu : il n’est disponible qu’en anglais. Ce qui est super dommage car il n’est pas du tout accessible au grand public. Je parle anglais, il y a juste quelques expressions ou jeux de mots que je ne comprends pas, donc ce n’est pas dérangeant. Mais par exemple, j’ai un ami qui adore ce type de jeu et il ne pourra pas y jouer, ou avec beaucoup de difficultés, car il ne parle que très peu anglais. Bref, le jeu est super mais j’espère qu’une traduction est prévue d’ici les prochains mois.

Pour conclure…

Cornucopia est un jeu de simulation de ferme qui possède son lot d’originalités. Cela lui permet de tirer son épingle du jeu par rapport aux autres jeux du même genre. La 2,5D marche super bien et la bande son est simple mais efficace. Seul point noir, le jeu n’est disponible qu’en anglais. On peut donc dire que Cornucopia a un avenir prometteur, surtout s’il est traduit dans d’autres langues !

Les notes de la rédaction

Les points positifs

La 2,5D surprenante mais qui marche bien

Le fait que les animaux ne soient pas là que pour produire des ressources

Le système de compostage qui rend l’agriculture plus complexe

Les cartes à collectionner

Les dialogues interactifs

Les points négatifs

Pas de traductions disponibles

Vous devriez Lire aussi
Merge Mansion

Dans le même genre

Laisser un commentaire