Potion Permit

Potion permit est un jeu de simulation de vie. Il est développé par MassHive Media et édité par PQube et est disponible depuis le 22 septembre 2022 sur Nintendo Switch, Xbox, PlayStation 5 et PC.

Le test a été effectué sur une Nintendo Switch et avec une copie offerte par l’éditeur.

Histoire

Le maire de Moonbury a fait appel à la guilde des apothicaires de la capitale pour l’aider à soigner sa fille. Nous avons donc été choisi, nous apprenti, pour revenir soigner les habitants de cette île.

Pour être tout à fait honnête, dès le départ, le Maire nous confie qu’il y a un long moment que les apothicaires de la capitale n’exercent plus ici suite à un grave incident. Les habitants ne sont pas du tout ravis de notre arrivée sur l’île. On nous propose de prendre la maison ainsi que la clinique de l’ancien apothicaire. On constate rapidement qu’elle est totalement laissée à l’abandon et qu’il va nous falloir beaucoup de temps pour tout réparer.

Le premier défi est de soigner la fille du maire. On fait doucement connaissance avec la population, totalement hostile. On nous donne des conseils de survie pour aller chercher nos ingrédients. Une fois ramassés, on nous présente comment faire la potion. On arrive à la soigner (oui, sinon le jeu est fini !) et nous devons au fur et à mesure suivre la série de quêtes ainsi que conquérir la sympathie des habitants. On aura aussi à résoudre beaucoup de mystères autour des incidents causés par les précédant apothicaires.

Le Gameplay

La prise en main de l’interface de Potion Permit se fait assez simplement. Après un mini-tutoriel, on comprend rapidement que l’interface est complète mais pas chargée. En bas à gauche de l’écran, nous avons les 4 fonctionnalités les plus utilisées avec les touches associées (notre sac, la map, les quêtes, notre chien). En haut à gauche, nous avons l’icône de l’instrument que nous avons en main. Pour le changer, il suffira d’appuyer sur la touche L ou R pour faire tourner. En haut à droite, on retrouve la mini-map ainsi que le total d’argent, bois et minerai que l’on récolte. C’est les trois grandes monnaies dont nous avons besoin pour faire avancer notre aventure. De plus, nous avons deux barres capitales sur notre personnage : la santé et l’énergie. La première diminue si on se fait attaquer par un monstre. Une fois à terre, le garde forestier nous ramène à la maison et on se réveille à 12h00 le lendemain. Concernant la barre d’énergie, elle permet de récolter mais aussi de frapper les monstres. Une fois vide, on ne pourra plus faire d’action. Elle sera totalement restaurée le matin au réveil, ou alors il faudra manger pour les remonter. À deux heures du matin, nous nous effondrons dans notre lit automatiquement.

Une journée s’écoule assez rapidement, il faudra alors rentabiliser nos actions. La partie est sauvegardée à chaque fois que vous dormez. Il est possible de dormir quand nous le souhaitons en allant dans notre chambre et en sélectionnant le lit.

Les potions

Chaque ingrédient ramassé ou encore obtenu par les monstres tués sont stockés dans notre sac. Là, pas de problème de place, il y a un onglet pour chacun d’eux. Il est facile de pouvoir en garder un nombre important. Chacun des composants se trouve doté d’une forme géométrique (comme dans Tetris). Une fois devant votre chaudron, il faudra remplir avec les ingrédients en les combinant ensemble pour obtenir la forme désirée par la potion en question. Il n’y a pas de recette prédéfinie, vous avez la possibilité de fabriquer la même potion avec tous les ingrédients en votre possession. Ils sont classés dans 4 grandes classes à savoir celle des éléments. Certaines potions refusent l’utilisation d’un, deux ou trois éléments. C’est là que le challenge augmente un peu. En fonction du niveau de notre chaudron, nous aurons la possibilité de mettre plus d’ingrédients. Une fois la potion réalisée plusieurs fois, il est possible d’enregistrer jusqu’à 3 différentes recettes par potion. De quoi en réaliser à la chaîne facilement et rapidement.

Les malades

Les habitants tombent relativement souvent malades. Pour savoir si un nouveau malade est présent dans notre clinique, il est signalé par une sirène le matin au réveil. Les différentes maladies sont signalées par le patient lors de l’auscultation. Pour découvrir la maladie ainsi que la potion nécessaire, il nous sera demandé de réaliser un mini-jeu. Ils sont au nombre de trois. Toutefois, si vous n’arrivez pas à réaliser le mini-jeu, fabriquez un sérum pour passer directement à l’autre étape de guérison. Attention, utiliser cette technique influe sur la note de satisfaction de notre patient. Plus nous le guérissons vite, plus notre note sera élevée et nous gagnerons des points d’approbation de la population. Grâce à nos soins rendus à la population, celle-ci nous accordera plus facilement sa confiance et viendra donc se soigner chez nous, nous permettant de gagner de l’argent.

Vous devriez lire aussi  [Preview] Wo Long Fallen Dynasty - PGW 2022

Les amitiés

Chaque habitant de la ville (20 au total) est à conquérir à notre cause. Pour cela, nous avons deux possibilités : discuter avec eux une fois par jour, et leur offrir des objets (une tradition de la ville). Les objets sont gagnés grâce aux quêtes ou encore en cadeau après un traitement de notre part. Il faudra donc rapidement leur parler chaque jour. Il y a 3 degrés d’amitié, et à chaque passage une mini-quête nous sera proposée pour débloquer le rang d’amitié suivant. Ils permettent aussi de débloquer de nouvelles recettes de potions et de cuisine. Cela permet aussi d’avancer dans la quête principale.

Il est possible de débloquer la fonction secrète d’amoureux après avoir fait un certain nombre de quêtes du jeu ! À nous les rendez-vous à la borne d’arcade en tête-à-tête !

Notre chien

Dès le départ, un chien nous est attribué pour nous aider dans notre insertion. Nous allons devoir le nommer. Il faudra le nourrir et le caresser pour ainsi faire monter notre niveau d’affinité avec lui. Il est d’une grande utilité, nous permettant à toute heure de retrouver n’importe quel NPC sur la map. Il permet aussi de déterrer des objets, nous autorisant ainsi à faire des recettes de cuisine plus évoluées.

La cuisine

La cuisine sera un atout non négligeable pour augmenter notre temps de récolte ou encore pour combattre plus de monstres. Au départ, nous aurons accès à peu de recettes. Pour en débloquer, il faudra faire monter notre affinité avec les différents personnages du jeu. La ferme regorge de composants pouvant aider à la fabrication de nos recettes. Il ne faut pas hésiter à en acheter régulièrement.

Augmenter vos bâtiments

En plus de pouvoir fabriquer des potions et guérir des patients, nous avons la possibilité d’améliorer nos outillages mais aussi notre clinique ou encore notre maison. Ainsi, il nous sera possible de récolter de nouveaux composants et aussi de pouvoir faire de plus grosses potions.

Pour cela, nous avons divers PNJ qui nous offrent de grandes possibilités, que cela soit en termes d’augmentation ou encore pour faire un peu de housing !

La Technique

Côté graphismes, Potion Permit est dans le style pixel art. Pour moi, c’est vraiment un style graphique qui me convient totalement. J’adhère vraiment à l’univers, le côté old school me permet de vraiment passer de bons moments. Nous avons la possibilité de personnaliser (enfin un peu) notre personnage lors de la création de départ, mais aussi de la modifier après dans le jeu. Potion Permit est en français, il n’y a aucune voix, il faudra alors lire. La prise en main est assez facile, ma fille de 8 ans apprécie énormément d’y jouer.

Il y a quand même un petit peu de freeze lors de certains mini-jeux, ce qui fait un peu rager. On le ressent aussi lors du chargement ou lorsque l’on se bat contre un monstre. Au bout d’un certain temps de jeu, on arrive à faire avec. Le plus gros bug que j’ai trouvé est lors du TP, on se retrouve au milieu de la forêt super loin du lieu prévu.

Côté musique, l’ambiance sonore est vraiment agréable, la musique est douce et les bruitages sont sympas. Par exemple, pour les outils, ils évoluent en fonction du niveau de votre outillage. Un petit côté vraiment sympa qui permet de changer un peu l’ambiance sonore.

Retrouvez notre Test complet de Cult of the Lamb ici !

Mon avis sur Potion Permit

Potion Permit est un jeu qui offre un univers et un gameplay très intéressant pour les fans du genre. Il est totalement en français, ce qui permet à toute la famille de pouvoir y avoir accès. Il y a aussi un système permettant aux plus jeunes de contourner les mini-jeux contre un potion, ce qui est assez intéressant. Le temps pour finir la quête principale est d’une vingtaine d’heures, mais si on souhaite faire la totalité de ce qui est proposé, il faut presque en rajouter autant. La possibilité de pouvoir y jouer autant en mode portable que télé est assez intéressant. C’est très visible dans les deux modes.

J’ai pour ma part totalement adhéré à Potion Permit. J’ai eu du mal à lâcher la console tellement j’avais envie de savoir la fin de l’histoire. Le scénario est intéressant et on apprécie le travail de traduction encore une fois pour nous permettre d’être à l’aise.

Concernant les TP, j’aurai aimé en avoir un de plus au niveau de la mairie ou pourquoi pas avoir un cheval à notre disposition pour des déplacements plus rapides.

Pour conclure…

Pour conclure, Potion Permit est un jeu que je conseille à tous les fans du genre. On y retrouve toutes les activités pour s’amuser mais aussi assez pour varier nos plaisirs. Il est disponible sur de nombreuses plateformes et est accessible aux enfants ! Un jeu que j’ai eu plaisir à terminer !

La  note  de la  rédaction

5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Scénario intéressant

Traduction

Gameplay facile a prendre en main

Les points négatifs

Reste quelques bugs

Manque un TP

Dans le même genre

Laisser un commentaire