Ganryu 2

Ganryu 2 est un jeu de plateforme beat them all développé par Storybird Studio et édité par Just For Games et PixelHeart. Il est sorti le 22 avril 2022 et est disponible sur Nintendo Switch, PlayStation 4, PC et Xbox One.

Présentation

Ganryu 2 : Incarnez le célèbre samuraï Miyamoto Musashi et voyagez du Nord au Sud d’un Japon fantaisiste du 17ème siècle dans ce platformer 2D, jusqu’à atteindre l’île de Ganryu-jima, où tout a commencé entre Musashi et Kojiro. Le jeu s’inspire de la série de livres d’Eiji Yoshikawa « La Pierre et Le Sabre ».

écran accueil jeu ganryu 2

Synopsis

Dans Ganryu 2, nous incarnons Miyamoto Musashi, célèbre épéiste japonais. Après avoir vaincu son ennemi juré, ce dernier refait surface dans ses rêves et le défie une nouvelle fois.

On découvre le sujet du jeu dans une petite cinématique au lancement : Sasaki Kojirō se manifeste dans l’esprit de Musashi et lui fait part de sa volonté de prendre sa revanche. Celui-ci lui annonce qu’il n’aura que quelques semaines pour le rejoindre et participer au combat final.

Musashi est donc pressé par le temps. Et croyez-moi, on ne va en effet pas pouvoir nous prélasser et profiter à fond des beaux paysages du Japon médiéval !

extrait cinématique ganryu 2 où kojiro parle à musashi

Univers Ganryu

Comme son grand frère

Ganryu 2 a été fortement inspiré de son grand frère, Ganryu. Ce dernier est sorti en 1999 sur Neo-Geo MVS. Storybird Studio a souhaité garder l’esprit arcade old school du jeu ainsi que son gameplay. Mais surtout, son personnage principal, le samouraï Miyamoto Musashi.

Néanmoins, une différence se trouvera dans le nombre de joueurs par partie. Ganryu 2 ne propose pas d’ajouter un autre joueur (dans Ganryu, il y avait la possibilité d’ajouter un autre joueur à la partie – en échange de petits “coins”). Notre mission sera donc de rejoindre le lieu de rendez-vous en solo.

Japon médiéval

Qui parle de Samouraï parle bien évidemment de culture japonaise. Les décors de Ganryu 2 sont reconnaissables : grands arbres feuillus, des petites lanternes illuminées et des habitations à l’architecture typique japonaise (toits plats couverts de grosses tuiles grises ou de chaume et portes coulissantes). N’oublions pas de citer les fameux Torii (ces grands portails rouges) qui, en plus d’être des monuments classiques japonais, nous permettent de sauvegarder notre progression in game.

Dès qu’un Torii est traversé, je conseille de faire une petite pause. Inspiration, expiration… et c’est reparti pour la bagarre !

Découvrez aussi notre test de Katana Zero ici.

Gameplay

Clavier ou manette ?

Sur PC, Ganryu 2 se joue au clavier ou à la manette. Honnêtement, faites le choix de l’accessoire avec lequel vous êtes le plus à l’aise. Vous n’avez pas besoin de beaucoup de touches : sauter, donner des coups d’épée, lancer des kunai, pour effectuer un dash et pour utiliser votre kami (compétence ultime). Bien sûr, nous pouvons nous déplacer avec les flèches directionnelles ou bien le joystick gauche de la manette.

Lore & Loot

Le gameplay est plutôt classique, c’est un beat them all. Nous parcourons une map de gauche à droite (parfois de haut en bas) et combattons tous les ennemis sur notre chemin.

Ces ennemis, une fois abattus, laissent parfois au sol un item : 

  • des petites ‘flammes’ vertes : qui rempliront la jauge Kami
  • des kunais
  • de la nourriture pour récupérer de la santé (n’hésitez vraiment pas à les ramasser !)
capture d'écran indiquant la jauge de santé de musashi

Ces objets (et des vies supplémentaires) seront également cachés dans les lanternes ou boîtes qu’il est possible de casser soit avec le sabre, avec les kunai ou bien grâce au dash.

Par ailleurs, il ne faut pas hésiter à casser les boîtes et caisses en chemin, car elles abritent plusieurs de ces items à la fois. Prenez tout ce que vous pouvez, vous en aurez toujours besoin !

Je n’ai pas remarqué de limite de stockage à proprement parler puisqu’il est difficile de garder sa santé au maximum tout au long d’un acte (un stage comporte deux actes / niveaux) et j’utilisais dès que possible mes kunais.
D’ailleurs, petite précision concernant ces derniers. Il en existe plusieurs sortes : les classiques et un type spécial (ils sont vert clair). Ceux-là ont une limite de stockage en revanche, alors que pour les classiques, nous pouvons en accumuler beaucoup plus.

Deuxième chose à noter sur les kunai, c’est qu’une fois que vous ramassez un lot de kunai « special » ils remplacent instantanément vos kunai classiques.

Niveau de difficulté

Je devine que pour rester fidèle aux jeux d’arcade, Storybird Studio n’a pas fait le choix de proposer plusieurs niveaux de difficulté.

Lorsque nous cliquons sur « Nouveau », nous entamons directement une partie. On se lance tout de suite dans le grand bain ! Pas de retour en arrière (sauf après avoir perdu toutes ses vies, bien sûr).

Je meurs, je recommence

Si vous n’êtes pas armé de patience et d’une volonté de fer, Ganryu 2 sera un cauchemar.

Musashi, le personnage que l’on contrôle, dispose d’un nombre de vies limité, et de 5 points de santé.

Lorsque la barre de santé est vide, on réapparaît au précédent Torii (les sauvegardes au Torii sont automatiques). Et cela, s’il nous reste des vies.

Lorsque vous avez épuisé toutes vos vies, malheureusement, on reprend le jeu depuis le début de l’acte.

En somme, si on ne réussit pas à vaincre le boss final de l’acte et que l’on a plus du tout de vie en stock, c’est retour à la case départ !

écran game over ganryu 2

Ayant plutôt l’habitude de jouer à des jeux « nouvelle génération », j’ai été assez frustrée avec Ganryu 2. En soi, mourir plusieurs fois sur un niveau, on a l’habitude aujourd’hui, ce n’est pas un problème. L’aspect le plus troublant, c’est que dans un jeu type arcade, si on meurt, on doit refaire la même mission encore et encore. Sans avoir la possibilité de se lancer sur une mission secondaire par exemple, afin de souffler un peu et reprendre ses esprits.

Comment arriver au bout ?

À l’image d’un speedrun, il est nécessaire, pour ce type de jeu, de connaître le pattern de chaque ennemi par cœur. Et de garder son calme…

Un acte n’est pas si long que cela. En revanche, le moindre faux pas est fatal car il faut recommencer le niveau dès le début.

Comme le nombre de vies que Musashi possède au départ n’est pas énorme, il ne faut pas hésiter à looter de la nourriture et des vies supplémentaires pour réussir à atteindre la fin de l’acte avec une barre de vie pleine et des vies de secours.

Il faut également rester très attentif à sa jauge kami, car Musashi possède une compétence ultime puissante et très utile contre les boss.

musashi utilise son kami dans ganryu 2
Kami activé

Mon avis sur Ganryu 2

Vous l’avez peut-être deviné, j’ai pas mal galéré avec Ganryu 2… Il nous est impossible de sauvegarder notre progression comme on le souhaite. Alors si on veut avancer, il faut terminer un acte avant de pouvoir passer au suivant. Une fois un « stage » bouclé, on a la possibilité de passer au suivant, il n’y en a que 5 en tout.

ganryu 2 la carte du Japon où sont affiché les différents stages du jeu

Tout cela a plutôt l’air simple, mais si vous n’êtes pas habitué à jouer à ce genre de jeu, assurez-vous d’avoir du temps, de la motivation et de faire preuve d’une grande persévérance !

En dehors de la difficulté du jeu, l’univers est sympa. Fidèle au premier opus, je n’ai pas de doute sur l’avis des connaisseurs qui doit être très positif.

Il y a quand même vraiment moyen de s’amuser au fil des niveaux et des stages qui demandent d’apprendre de nouveaux patterns, car ils ne se ressemblent pas de l’un à un autre.

Pour conclure…

Les non initiés à ce type de jeu rétro devront mettre leur patience à rude épreuve ! Oui, Ganryu 2 ne propose pas un gameplay des plus accessible mais il y a toujours la possibilité de profiter du jeu et de son ambiance. Travaillez votre mémoire, vos réflexes et tout ira bien 😉

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Univers fidèle au premier Ganryu

Coup d’épée puissant, des kills en one shot

Les paysages extérieurs sont très beaux

Longue vie au Kami

Les points négatifs

Difficulté élevée (pour les non initiés à ce genre de gameplay)

Impossible de changer dans les options du jeu la config des boutons manette

Dans le même genre

Laisser un commentaire