Articles a la une

Derniers commentaires
test

Death Stranding

Death Stranding est un jeu d’action disponible sur PlayStation 4. Le titre est développé par Kojima Productions et édité par Sony Interactive Entertainment.

Un jeu, deux avis

Nous nous retrouvons dans un monde post-apocalyptique où les humains sont remplacés par des Echoués, sortes d’esprits voulant vous attirer dans l’autre monde. Invisibles pour la plupart des humains, ils ne le sont pas pour vous grâce à BB, un bébé flottant dans une capsule. Pour rajouter une touche apocalyptique, il est à noter que les villes sont coupées les unes des autres par un événement appelé Death Stranding, un phénomène surnaturel reliant le monde des vivants à celui des morts. Votre but sera d’ailleurs de reconnecter les villes entre elles sur le réseau chiral. Vous dirigez Sam Porter, un livreur qui aura pour mission d’acheminer différentes marchandises entre les villes comme des médicaments, des vivres et bien d’autres choses. Le monde de Death Stranding est assez crédible, vous êtes dans un monde sauvage, mais surtout vide, ce qui donne vraiment l’impression qu’il s’est passé quelque chose de grave. Notons également le casting 5 étoiles de ce jeu : Norman Reedus, Mads Mikkelsen, Guillermo Del Toro, Léa Seydoux et bien d’autres acteurs connus et reconnus. Le scénario du jeu se dévoilera petit à petit lors de votre avancée. La trame scénaristique, quoique très bien écrite et digne d’un film, est très longue à démarrer, ce qui crée une certaine lassitude en début de partie. Cela est surtout dû à un gameplay répétitif à souhait qui vous demande de partir d’un point A pour livrer une cargaison à un point B. Bien sûr, votre trajet sera semé d’embûches et cela ne sera pas de tout repos, mais cet aspect du gameplay de Death Stranding est le point qui fait que l’on aime le jeu ou non.

Le danger peut être partout

Les Échoués ne seront pas vos seuls ennemis. En effet, dans un monde dévasté, les humains perdent souvent la tête et s’attaquent à leurs semblables. Ces Mules tenteront donc de vous attaquer pour voler votre cargaison. N’ayez pas peur, vous pourrez fuir, vous défendre ou, au pire, récupérer votre marchandise dans leur casier. Votre pire ennemi, quant à lui, est invisible : la pluie dans le jeu a un effet corrosif extrêmement poussé et dégradera vos cargaisons très rapidement, sans oublier qu’il permettra aux Échoués d’entrer dans le monde des vivants. En parlant de cargaison, Sam pourra porter des colis de différentes tailles allant de S à XL et de différents poids. Il faudra prendre en compte cette dernière statistique car plus votre charge est lourde, moins vous aurez d’équilibre. La chute sera punitive car cela endommagera grandement votre cargaison, pouvant vous faire échouer dans votre mission. Mais n’ayez crainte, il n’y a pas vraiment de game over dans Death Stranding. En cas de mort, vous revenez à votre dernier point de sauvegarde ou vous atterrissez dans les Abysses, un monde aquatique où votre âme est séparée de votre corps.

La solitude comme seule amie

Sam évolue dans un monde ouvert dépourvu d’âmes humaines. Votre mission sera donc d’acheminer vos cargaisons de base en base en reconnectant le monde. Les thématiques abordées, que sont le terrorisme, la mort et les réseaux sociaux, sont d’actualité et nous ressentons tout le génie d’Hideo Kojima dans l’écriture. Le jeu possède une dimension « multijoueurs » mais reste avant tout un jeu solo afin de mieux coller à son univers dévasté où la solitude règne. Je trouve dommageable que l’on ne puisse pas interagir avec d’autres joueurs, cela aurait permis une autre vision du titre.

Parler avec son coeur

Critiquer Death Stranding est assez complexe en soi car c’est un jeu qui nous parle par nos sentiments. De ce fait, chaque joueur aura son propre ressenti vis-à-vis de cette expérience vidéo-ludique. Pour ma part, je trouve que le scénario est proche du chef-d’œuvre, mais d’un autre côté je trouve le gameplay ennuyant et sans intérêt. Je trouve également que la carte du jeu est assez illisible, on distingue mal le tracé nous étant assigné, ce qui nous fait prendre des routes dangereuses alors que facilement contournables. Mais Death Stranding est loin d’être un mauvais jeu, sa scénarisation aux petits oignons vous transportera dans une histoire qui vous fera verser des larmes à condition que vous vous accrochiez, car il met du temps à démarrer.

En conclusion, Death Stranding est un jeu que l’on aime ou que l’on déteste selon notre ressenti. Possédant une écriture magistrale signée Hideo Kojima, le scénario du jeu ne vous laissera pas indifférent. En contrepartie, nous avons un gameplay très répétitif et assez vide qui fera que pas mal de joueurs abandonneront avant d’entrer dans le vif du sujet. Je vous recommande chaudement Death Stranding mais surtout de vous accrocher pour les débuts du jeu, car le titre de Kojima Productions vaut vraiment le coup.

Les notes de la redaction
Les points positifs
  • L'univers du jeu
  • La bande-son
  • La liberté d'action
  • Le casting
  • Les effets météorologiques
  • Le scénario digne d'un chef-d'œuvre
Les points negatifs
  • Des menus fouillis
  • Un gameplay répétitif
  • Très long à démarrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *