Cursed to Golf

accueil Cursed to Golf

Cursed to Golf est un rogue-like (ou golf-like) développé par Chuhai Labs et édité par Thunderful Publishing. Il est disponible sur PC, Nintendo Switch, Xbox One, Xbox Series X|S, PlayStation 4 et PlayStation 5 depuis le 18 Août 2022. Il est jouable à la manette ou au clavier et à la souris.

Présentation de Cursed to Golf

Nous avons eu la chance de pouvoir tester avant sa sortie Cursed to Golf du studio de développement Chuhai Labs.
Le temps pour nous de vous concocter un avis sur ce ‘Golf-like’ où l’on incarne un joueur de golf professionnel frappé par la foudre. Par la suite, il se retrouve coincé entre la vie et la mort dans le Purgatoire Golfique. Maudit, le golfeur est destiné à rester coincé dans le Purgatoire, à moins qu’il ne réussisse à terminer les 18 trous sans jamais perdre !

la foudre touche notre super golfeur

Guidé par son nouvel ami, l’Écossais, il apprendra de nouvelles techniques de golf qui lui permettront d’atteindre son objectif : ressusciter !

Qu’est-ce qu’un Golf-like ?

A priori, premier du nom, Cursed to Golf est considéré comme un Golf-like. Voyez ici le mélange du thème principal avec le genre de jeu, rogue-like.
Sans surprise, le gameplay est plutôt classique. Nous incarnons un personnage qui, pour atteindre son objectif final, doit traverser plusieurs donjons, tuer les boss, et cela sans perdre de vie. Auquel cas, il sera amené à recommencer dès le niveau 1 tant qu’il ne réussit pas à tout terminer d’un seul trait.

le golfeur discute avec l'écossais dans le purgatoire golfique

La particularité du golf-like

Ce qui définit Cursed to Golf, c’est son thème principal : le golf. Qui aurait cru que jouer au golf vous causerait à la fois votre mort et votre résurrection ? Dans ce jeu, nous devons user de nos compétences de joueur de golf pro à bon escient. Chaque coup compte ! D’ailleurs, chaque coup est déduit du par lors d’un donjon en cours. Une fois le dernier coup utilisé, si la balle n’est pas tombée dans le trou, c’est retour à la case départ.

De plus, il ne sert à rien de retenir l’agencement des obstacles de chaque niveau car ils seront toujours différents et générés de façon aléatoire (il y en a plus de 70 !).

Ici, vos armes secrètes vont résider dans l’utilisation réfléchie de vos clubs, de cartes bonus, de spin et de persévérance.

18 trous ? C’est du gâteau !

Absolument pas ! Je confirme que les développeurs du studio Chuhai Labs ont très bien travaillé pour nous compliquer la tâche. Et puis, ne mentez pas, si vous aimez les rogue-like, c’est qu’une part de vous aime souffrir, non ?

Gameplay

La volonté du studio Chuhai Labs était de faire de Cursed to Golf un golf-like inspiré de rogue-like avec ces petits plus qui le rendraient unique.
Que vous ayez déjà joué au golf ou non, vous allez rapidement prendre la main et surmonter tous les obstacles. Un tutoriel assisté par notre ami l’Écossais est obligatoire dès les premières minutes. Les bases pour avancer vous seront expliquées à ce moment-là.
Maintenant, vous êtes armé de vos clubs, coiffé de votre visière, plus rien ne vous arrêtera.

Les clubs

Dès le début du jeu, nous disposons de trois types de clubs :

  • Le Driver : permet d’envoyer la balle le plus loin.
  • L’Iron : fait décoller la balle sur une longueur moyenne.
  • Le Wedge : permet de lever la balle très haut pour éviter à celle-ci un roulement limité dès son atterrissage. S’utilise sur les courtes distances (et si votre balle est tombée dans le bunker !).

Les clubs sont les instruments principaux. Sans eux, impossible d’espérer sortir du Purgatoire Golfique vivant ! Euh, mort…?

La vue Birdie

Grâce à la vue Birdie, il nous est possible de parcourir la map afin de repérer tous les obstacles, les idoles à coups et, bien sûr, les drapeaux. Très utile dans chaque donjon étant donné qu’ils changent tout le temps, donc impossible de retenir leur construction.
Mais je vous préviens, des malus peuvent être activés en jeu. L’un d’entre eux verrouille la vue sur votre personnage. Ce qui évidemment limite vos coups d’anticipation.
Prenez les devants et parcourez la map avant qu’il ne soit activé !

Les cartes as

Une collection d’une vingtaine de cartes as est disponible en jeu. Leur utilisation est plus que bienvenue car elle vous permettra de finir des niveaux en utilisant le moins de coups possible. Ce qui vous procurera beaucoup d’avantages pour la suite. Je ne les énumère pas toutes ici. En outre, pour commencer, vous aurez à disposition les cartes pour remonter le temps, pour tenter un coup d’essai, pour faire exploser la TNT ou encore pour arrêter votre balle en plein vol.
Utilisez-les à bon escient car elles sont limitées.

Les Idoles à coups

Les Idoles à coups ne sont pas à négliger. Éparpillées sur chaque map par la grâce du Dieu du Golf, elles nous permettent de gagner des coups dans notre par en les brisant. Une Idole en or nous offre quatre coups supplémentaires alors que les statues en argent deux de plus.

Rejouabilité (presque) infinie

La trame de l’histoire de Cursed to Golf nous promet la vie au bout des 18 trous remportés. En revanche, le jeu possède beaucoup plus de niveaux que cela. Il y en a plus de 70 !
Même si vous terminez le jeu au bout de 18 trous, vous aurez toujours la possibilité de rejouer autant que vous le souhaitez et chaque donjon sera “nouveau” pour vous.

Il y a également un terrain d’entraînement pour perfectionner notre technique.

Le costume !

Nous avons la possibilité de personnaliser notre personnage en changeant son costume. Attention, je me permets de préciser que ces derniers n’ont aucune influence sur les caractéristiques de votre personnage. En revanche, votre style est amélioré. Ce n’est pas rien. 😎

Pixel art et interface

La direction artistique est bien réalisée. Le pixel art est coloré et maîtrisé. Il n’y a pas de surplus qui pourrait gêner l’avancement dans le donjon, les objets et obstacles sont clairement distincts.

Quant à l’interface de jeu, elle est très claire. Le par avec le nombre de coups restants est bien visible au centre en bas de l’écran. On peut même y voir le club sélectionné et le nombre de cartes bonus qu’il nous reste.
Petit bémol pour les touches correspondant à la vue Birdie (je ne m’en souvenais plus au bout de 5 minutes de jeu…). Et j’en aurai bien eu besoin à plusieurs moments !

Retrouvez notre test de Shovel Knight Pocket Dungeon ici !

Mon avis sur Cursed to Golf

Je ne sais pas pourquoi je m’entiche à jouer à ce type de jeu. Je dois mettre le double de temps à terminer un rogue-like comparé à la moyenne… Mais bon, vous savez, ce sont pour moi des jeux très réussis et qui m’aident à développer mes compétences de joueuse, ma patience et ma logique. Alors, Cursed to Golf m’a conquis. Sa direction artistique est accueillante et mignonne. Ces personnages sont attachants et j’ai envie de tout donner pour retrouver la vie !
Ses mécaniques de gameplay sont faciles à prendre en main et il n’y en a pas tant que ça, donc on ne se sent pas submergé par de multiples coups spéciaux à retenir. L’ambiance est agréable et les donjons sont très challengeants.

Pour conclure…

Cursed to Golf est un rogue-like, que dis-je, un golf-like très simple à prendre en main. La présence de l’Écossais est très amusante, en somme tout l’univers du jeu est unique et les clins d’œil à la discipline préférée de Monsieur Woods font agréablement sourire.

Êtes-vous prêt à golfer pour l’éterni-tee ?

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Rogue-like comme on les aime

Thème unique du golf

Choix de différents clubs selon la situation

Collection de cartes bonus

Capacités du golfeur comme le spin

Direction artistique géniale

Les points négatifs

Petites incompréhensions concernant l’activation de la vue Birdie

Vous devriez Lire aussi
La saga Candy crush

Dans le même genre

Laisser un commentaire