Bienvenue à Jurassic Park, la science du cinéma

“Bienvenue à Jurassic Park, la science du cinéma” est un ouvrage qui retrace l’histoire du film de 1993, de son réalisateur mais aussi de comment ce film presque trentenaire à profondément marqué le 7ème art. Écrit par Nicolas Deneschau, il est disponible depuis le 26 mai 2022 chez Third Editions. Et je vous livre ici mon avis !

Synopsis

Jurassic Park est indéniablement un mythe. Près de trente ans après sa sortie, le film de Steven Spielberg continue d’alimenter les passions. Véritable jalon dans la grande histoire du cinéma, il incarne l’émergence des effets spéciaux numériques et il a été source de vocation pour de nombreux paléontologues. Jurassic Park symbolise aussi les dérives du scientisme. Et si ses suites ont moins convaincu, les Jurassic World font néanmoins partie des plus gros succès cinématographiques récents ; ils remettent en question notre rapport aux fictions et notre envie de voir perdurer une franchise qui nous tient à cœur.

Dans Bienvenue à Jurassic Park. La science du cinéma, Nicolas Deneschau plonge au coeur des coulisses des films. Il revient aux sources des romans de l’auteur originel, Michael Crichton, et ouvre de nombreuses pistes d’analyse et de réflexion autour de cette oeuvre dont la grandeur n’a pas fini de fasciner ni d’émerveiller.

Third Editions

Un petit mot sur Nicolas Deneschau, l’auteur de l’ouvrage

Omnivore gavé de Kaiju-Eiga, de films de SF en noir et blanc et de romans de piraterie, Nicolas tente encore de retrouver son poulet en caoutchouc avec une poulie au milieu. Passé par la case cinéma via Cinegenre.net avant de traîner sa plume sur le site Merlanfrit, il collabore aujourd’hui avec Third Éditions.

Third Editions

Je vous avais notamment parlé d’un de ses précédents ouvrages, fort passionnant et parlant aussi d’une grande dino japonaise. Un peu plus âgée que Jurassic Park mais tout aussi impressionnante : Godzilla. Vous pouvez retrouver mon article dessus juste ici : L’Apocalypse selon Godzilla. Le Japon et ses monstres.

1993, à l’assaut des Dinos !

Une année très particulière, et je ne dis pas ça car c’est aussi mon année de naissance. Mais c’est surtout la diffusion d’un film qui va marquer de nombreuses générations et aussi certaines techniques dans le monde du 7ème art. Presque 30 ans après, ce long métrage continue d’inspirer et vous avez même actuellement le 6ème opus dans les salles obscures : Jurassic World : le Monde d’après, dont la vedette n’est autre que Chris Pratt, que vous avez dû apercevoir dans un autre blockbuster : Les Gardiens de la Galaxie.

Une partie de l’ouvrage y est d’ailleurs consacrée car c’est la continuité du tout premier film qui a vu le jour grâce à Michael Crichton et, bien sûr, Steven Spielberg.

Ces deux hommes ont réussi à transmettre la passion des dinosaures mais aussi à construire un “empire” colossal. Et ce malgré le fait que les années 90 étaient déjà bien chargées en productions Hollywoodiennes à succès. Et que des hommes à gros bras comme Stallone et Schwarzy faisaient rêver des milliers de petits garçons avec des films comme Rambo ou encore Terminator. Jurassic Park s’est fait une place en proposant quelque chose de plus proche de la nature, mais aussi d’une autre forme de science : l’ADN. Rien à voir donc avec notre géante Japonaise Godzilla, qui elle a une toute autre symbolique dans la culture nippone et fait plus office de monstre que d’animal préhistorique.

La science dans Jurassic Park : éthique & philosophie

Derrière chaque film, il y a bien souvent un message en plus d’une histoire fabuleuse. Jurassic Park ainsi que les films suivants n’y font pas exception. Et ici, on parle de redonner vie à des animaux encore plus vieux que l’homme. Lorsque le tout premier film est sorti, les recherches sur l’ADN n’en étaient qu’à leurs prémices. On y voyait déjà beaucoup de potentiel, notamment pour la médecine, mais aussi une porte ouverte à des dérives. Cet aspect philosophique est abordé dans les premiers chapitres, afin de poser un contexte. Même si depuis il existe bon nombre de théories et d’analyses sur le sujet. En tout cas, j’ai beaucoup aimé cette introduction qui va jusqu’à la comparaison avec un autre ouvrage, celui de Mary Shelley.

Spielberg, un génie ?

Jurassic Park fait partie de la filmographie d’un des plus grands noms du cinéma : Steven Spielberg. On lui doit notamment E.T., Les Dents de la Mer,  Jurassic Park bien entendu, ou encore Indiana Jones sur lequel il a travaillé avec un autre grand nom du cinéma : Georges Lucas. La liste est longue, et ses succès également. Mais ce que j’aime particulièrement avec les ouvrages de Third Editions, c’est qu’ils nous plongent dans le contexte ainsi que dans l’état d’esprit de ces hommes au moment de la création et de la conception de ces œuvres dont on parle encore des années plus tard. Cela montre également qu’avant d’être une “star” d’Hollywood, il y a aussi l’humain. Un travail énorme d’écriture, réécriture, de casse-têtes techniques et des équipes entières qui sont aussi derrière pour soutenir un projet. Même si parfois ce n’est pas facile, qu’il faut se battre avec un budget, ou d’autres aspects plus personnels.

Mon avis sur “Bienvenue à Jurassic Park, la science du cinéma”

Je vais découper mon avis en deux parties et la première sera déjà consacrée à l’aspect esthétique du livre. Comme toujours, et je le dis assez souvent je pense, la couverture est sublime. Sur la version standard, bien cachés au milieu de la végétation, nous avons deux petits vélociraptors. Et en fond, maman T-Rex qui tient dans sa gueule le titre du livre.

Une fois n’est pas coutume mais cet ouvrage contient quelques illustrations ! En plus de nombreuses citations. On a donc des dessins, mais aussi des schémas de d’ossatures de nos ancêtres dinos. Un peu comme dans un musée où, enfants, on regarde plus le squelette que la petite plaque descriptive à son pied.

Personnellement, mon premier dinosaure fut “Petit-pied” du film d’animation “Le petit dinosaure et la vallée des merveilles”. Sorti en 1988, donc légèrement plus ancien que Jurassic Park, c’est une série de dessins animés qui ont été produits également par Spielberg et Georges Lucas. Ensuite, oui, j’ai regardé les films Jurassic Park, et j’ai cauchemardé pendant de nombreuses années sur les T-Rex. Aujourd’hui, en re-visionnant les films, effectivement j’analyse l’histoire différemment.

Les recherches sur l ‘ADN sont aujourd’hui beaucoup plus développées et connues du grand public. Grâce à elles, on a découvert le clonage mais aussi pu faire de grandes avancées dans la médecine. La crise sanitaire nous l’a en partie montré. L’histoire garde donc un aspect “crédible”, même pour aujourd’hui. Beaucoup de scientifiques, comme c’est décrit dans le livre, citent Jurassic Park parfois dans leurs recherches. Ce qui est assez drôle car au départ ce n’est qu’une fiction. Mais comme l’histoire nous l’a montré, beaucoup de choses originellement “fictives” sont devenues réalités des années plus tard. Cela a toujours fasciné l’homme de chercher à comprendre d’où il vient, parfois avec beaucoup de bouleversements. Je suis définitivement plus convaincue par la science que par la religion, cependant elle apporte aussi son lot de dérives.

Pour conclure…

Comme toujours, l’ouvrage fut enrichissant et j’ai pris plaisir aussi à revisionner les premiers films de Jurassic Park. Le livre est bien segmenté, en plusieurs chapitres, et il permet aux petits et aux grands de redécouvrir nos amis reptiles d’un œil différent. Disponible en version brochée, comptez 24,90€ pour l’édition standard et 29,90€ pour l’édition first print. Quant à moi, je vous dis à très bientôt pour un prochain article !

Dans le même genre

Laisser un commentaire