[Dossier] Atelier Saga

C’est dans quelques jours que nous verrons arriver, pour la première fois en occident le remake d’Atelier Marie: L’Alchimiste de Salburg, nouvelle édition d’un jeu vidéo très apprécié qui a marqué l’histoire de la franchise Atelier. Sorti initialement en 1997 sur PlayStation au Japon, ce titre premier d’une saga longue de 25 ans et d’autant de jeux, a su conquérir le cœur des fans grâce à son Gameplay mêlant habilement la collecte d’ingrédients, la synthèse d’objets et le combat au tour par tour. Avant la date fatidique du 12 juillet 2023, nous avions envie de vous faire profiter de revenir sur la saga (fleuve) Atelier et de son évolution au fil des épisodes. Flashback !

La franchise Atelier, une saga au long cours

(origine) "Atelier marie"
(boite) " Atelier elie"
(sony) "Atelier Lilie"

La série Atelier, qui s’étend sur 26 ans, est une véritable légende parmi les jeux de rôle japonais (JRPG). Créée par Gust, une petite équipe de développeurs passionnés, la franchise a commencé comme un projet modeste qui a fini par évoluer en une série mondialement appréciée. Sa particularité réside dans son utilisation de l’alchimie et la mise en avant de la vie quotidienne, contrairement à la majorité des JRPG qui mettent l’accent sur des histoires complexes et des combats intenses. Le voyage commence le 23 mai 1997, avec la sortie de Atelier Marie : The Alchemist of Salburg, le tout premier jeu de la franchise, qui pose les bases de ce qui va devenir la formule emblématique de la série.

"Atelier Lulua" jaquette
"Atelier Lydie et suelle" jaquette
"Atelier Ryza" jaquette

À cette époque, le jeu était une bouffée d’air frais dans le paysage des JRPG, avec sa charmante héroïne, son humour ainsi que ses éléments de gestion du temps se concentrant sur l’artisanat plutôt que sur le combat. Depuis lors, chaque titre de la série a introduit un nouvel alchimiste, apportant chaque fois une évolution à la licence. Celle-ci compte d’ailleurs 24 jeux principaux et 17 spin-offs, la saga principale étant séparée en sept sous-séries : les arcs Salburg (Atelier Marie, Atelier Elie et Atelier Lilie), Gramnad (Atelier Judie et Atelier Viorate), Iris (Atelier Iris, Atelier Iris 2 et Atelier Iris 3), Mana Khemia (Mana Khemia 1 et 2), Arland (Atelier Rorona, Atelier Totori, Atelier Meruru et Atelier Lulua), Dusk (Atelier Ayesha, Atelier Escha et Logy et Atelier Shallie), Mysterious (Atelier Sophie 1 et 2, Atelier Firis et Atelier Lydie et Suelle) et enfin Secret (Atelier Ryza 1,2 et 3).

"Atelier Ryza 3" Affiche

Fulltime Alchemist

Bien que principalement disponible au Japon, la série des Ateliers s’est ouverte à l’international avec l’épisode Atelier Iris : Eternal Mana (arrivé en France le 23 mars 2006), les opus suivants ayant tous fait l’objet d’une localisation française (exception faite de Mana Khemia : Alchemists of Al-Revis qui est resté cantonné au Japon et aux USA). Nous l’avons vu, l’alchimie est le thème central dans tous les jeux, le but étant de parcourir le monde pour trouver divers ingrédients et objets à utiliser dans des recettes alchimiques afin de créer des items plus puissants et performants.

Les menu d'"Atelier Marie"

Toutefois, même si l’affrontement n’est ici pas au centre du Gameplay, il est néanmoins présent et permet d’utiliser les objets et armes synthétisés dans un système de combat au tour par tour. Les intrigues des Atelier se veulent souvent légères et un brin humoristiques, votre avatar se retrouvant souvent rejoint par toute une bande de personnages qui vont l’accompagner à la découverte du monde qui les entoure. Mais ce n’est pas tout, puisque ce qui a longtemps caractérisé la série, c’est la limite de temps imposée au joueur pour mener à bien son épopée.

La synthèse d'objet par "Alchimie" est au centre du gameplay
les "combats au tour par tour" sont aussi de la partie
Exemple d'image in game

Cette limitation, qui exige une gestion assez stratégique de son temps, est une des normes de la saga jusqu’à Atelier Sophie : The Alchemist of the Mysterious Book qui la supprime. On retrouvera cependant cette notion de temps limité dans l’opus Firis qui aura un premier objectif chronométré, ainsi qu’une mission timée dans l’épisode Lydie et Suelle. Mais, à part cela, tous les épisodes suivants en seront dépourvus. Au vu du succès de la série sur le sol Nippon, il n’est pas étonnant que la série se soit déclinée en mangas tirés de divers arcs narratifs de la saga et qu’elle ait même eu droit à deux animés, le dernier en date, tiré de l’arc Ryza étant diffusé au Japon depuis le 1ᵉʳ juillet 2023.

Le "manga" tiré de l'arc Salburg

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme…

De ce que nous avons pu voir lors des divers trailers, annonces et autres Preview, Atelier Marie Remake est bien plus qu’une simple réédition du titre de 1997. En effet, les graphismes ont été entièrement refaits pour l’occasion et les développeurs ont mis un point d’honneur à transformer la formule initiale pour la moderniser tout en respectant les spécificités du jeu de base. L’un des changements les plus importants concerne les lieux de collectes. Auparavant, ceux-ci étaient des écrans statiques fournissant des matériaux aléatoires suivant les jours où vous décidiez de les visiter.

le "Marie" Original
les graphismes du "remake" ont été entièrement refaits

Dans le remake, vous pourrez désormais explorer ces différents lieux et choisir les ressources à récolter qui seront visibles. Mais attention, faire de la collecte aura un coût en temps d’une journée, ce qui peut paraître un peu étrange. Le fait qu’il faille une journée entière à l’héroïne pour ramasser un simple paquet de branches peut sembler inexplicablement long, ce qui donne une impression de décalage entre le Gameplay et la narration du jeu, faisant du temps qui passe votre pire ennemi.

Retour aux sources pour le "remake"

Une autre différence notable avec les titres plus récents de la série est l’absence de quêtes secondaires données par des PNJ dans les villes. Au lieu de cela, le remake se concentre sur une seule taverne dans une ville composée uniquement de lieux nécessaires à vos besoins. Cette simplification de la structure du monde du jeu peut sembler restrictive, mais elle sert aussi à recentrer l’expérience de jeu sur l’histoire principale et le développement du personnage de Marie. Nous avons hâte de vous en dire plus, mais pour cela il faudra attendre notre test complet du titre.

les "personnages" du Marie originel
Les "personnages" du remake ont été modernisés

Atelier Ryza VS Atelier Marie Remake

Le remake d’Atelier Marie et Ryza 3, bien qu’ils fassent tous deux partie de la même licence, offrent des expériences de jeu très différentes principalement dues à l’évolution de la série Atelier au fil des années et à l’approche plus traditionnelle adoptée pour le remake. Atelier Ryza 3 est le titre le plus récent de la série et propose un monde riche et détaillé, avec des villes animées peuplées de nombreux PNJ offrant une grande variété de quêtes. Le système d’alchimie est également plus complexe, avec des ingrédients dotés de traits variables qui ajoutent une couche supplémentaire de stratégie et de profondeur à la création d’objets.

"Ryza 3" possède un système complexe
Les "combats" sont toujours là

En comparaison, le remake de Marie est beaucoup plus épuré et simple d’accès pour quelqu’un qui voudrait découvrir la série. Son monde est plus petit, se concentrant essentiellement sur une seule ville avec une taverne où vous pouvez accepter des quêtes. Le système d’alchimie est par ailleurs plus simple, nécessitant seulement de rassembler les ingrédients et de les combiner dans votre atelier. Comme nous l’avons vu, le système de gestion du temps abandonné depuis Atelier Sophie, mais présent dans la version originale d’Atelier Marie et repris dans son remake, est une autre différence majeure entre les deux jeux. Dans Ryza 3, bien que le temps avance et que les saisons changent, il n’y a pas de limite de temps stricte pour accomplir vos objectifs.

"Synthèse alchimique" dans le remake de Marie
"Alchimie" dans Ryza 3

En revanche, dans le Remake, Marie a cinq ans pour prouver sa valeur en tant qu’alchimiste. Chaque action que vous entreprenez fait donc avancer le temps, ce qui ajoute une pression supplémentaire pour gérer efficacement vos actions et vos ressources. Certes, la simplification des systèmes d’alchimie devenus plus complexes au fil des épisodes pourra dérouter, voir décevoir les habitués des titres plus récents, mais cela permettra aux néophytes de s’engager dans la série avec plus de facilité et de confiance tout en permettant un retour aux sources de la saga en se concentrant sur les bases de l’exploration et de l’artisanat. Et puis, voir Atelier Marie enfin accessible en France, ça ne se refuse pas, même si l’on aurait aimé avoir également les sous-titres français.

Les décors sont superbes dans "Atelier Marie Remake"
Pour conclure…

Alors que la date de sortie d’Atelier Marie Remake : The Alchemist of Salburg approche, la hype des joueurs continue de monter. Il est intéressant de voir comment cette nouvelle itération de l’un des jeux les plus emblématiques de la franchise Atelier sera accueillie, tant par les vétérans que par les nouveaux venus, qui trouveront avec ce remake une bonne porte d’entrée à la saga de Koei Tecmo. Cela étant, Atelier Marie Remake promet d’être une aventure inoubliable qui nous rappelle pourquoi la saga du studio Gust est devenue si populaire et aimée à travers les années. Le temps nous dira si ce voyage dans le passé sera une réussite, mais une chose est certaine, nous sommes impatients de rejoindre Marie dans son aventure pour prouver sa valeur en tant qu’alchimiste.

Vous devriez Lire aussi
[Preview] The Legend of Zelda : Breath of the Wild

Dans le même genre

Laisser un commentaire