Articles a la une

Derniers commentaires
test

Agony

Agony est un Survival Horror disponible sur PlayStation 4, Xbox One et PC. Le titre est développé par Madmind Studio et édite par PlayWay.

Highway to Hell

La vision de scénario est assez anecdotique lorsque l’on parle d’Agony. Vous chutez vers le purgatoire, sans connaître votre identité, avec comme but de trouver la déesse rouge. Bien que nous ayons pu voir dans les trailers que le jeu utilisait des mécaniques d’infiltration, en réalité, on ne peut que le qualifier comme tel, tout comme son aspect réflexion ou d’action. Je ne sais pas trop comment le qualifier, il prend pas mal de mécaniques de différents genres et les places ici et là sans les utiliser correctement. Pour être légèrement taquine, je dirais que ce jeu est le projet d’un étudiant qui a dormi toute l’année.

Le jeu en lui-même

Agony est composé de plusieurs chapitres eux-mêmes découpés en zones délimitées par des points de passage. Le jeu vous propose une direction artistique basée sur les enfers, le gore et le dérangeant. Les salles vous proposeront un défi afin d’accéder à la seconde, à la manière d’un Fort Boyard des enfers. Parfois, cela sera une énigme, un objet à trouver, un labyrinthe et bien d’autres choses, vous aurez même la chance de rencontrer des monstres pas très commodes qui tenteront de vous tuer. Si vous trépassez, ce n’est pas grave, car vous avez la possibilité de prendre possession d’un corps si vous avez pensé à retirer le sac couvrant la tête d’une âme en peine. On peut voir cela comme des continues, si bien connu des anciens joueurs, mais attention, car cette ressource est loin d’être inépuisable. Si vous n’avez pas la possibilité de prendre possession d’une âme et que vous mourez, vous reviendrez au dernier point de sauvegarde consulté.

Le point technique

Le jeu est très mal optimisé sur consoles, le framerate est donc aux fraises et chute parfois, ce qui ruine l’expérience du jeu. La direction artistique, quant à elle, est en demi-teinte, certes le côté gore est présent, mais il y en a trop, trop de détails à afficher, le résultat devient donc brouillon. Le level design est aussi à revoir, les couloirs se ressemblent, plusieurs sprites sont réutilisés, le joueur se retrouve donc perdu, car il a l’impression d’être déjà passé par là.

En conclusion, jouer à Agony est une véritable agonie lorsqu’on regarde la qualité finale du produit. Nous étions beaucoup à attendre de ce jeu et au final, c’est une véritable déception. Le level design est chaotique, la direction artistique vomie de détails, le gameplay est d’un autre temps, l’intelligence artificielle n’en fait qu’à sa tête, tellement de mauvais points que je vous conseille de fuir ce jeu à tout prix.

Les notes de la redaction
Les points positifs
  • Le concept du jeu
Les points negatifs
  • La version console est une plaie
  • Des bugs dans tous les sens
  • Un level design chaotique
  • Un gameplay d'un autre temps
  • Des phases d'infiltration sans infiltration
  • Un scénario qui tient sur un timbre
  • Trop de gore à en devenir drôle

Une réponse à “Agony

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *