Wildshade : Unicorn Champions

Wildshade : Unicorn Champions est un jeu de course, à destination des plus jeunes, développé par Tivola et édité par Nacon. Il est disponible le 30 novembre sur PlayStation®5, PlayStation®4, Xbox Series X|S, Xbox One et Nintendo Switch.

Ce test a été réalisé sur une version Nintendo Switch fournie par l’Éditeur.

En avant pour la course avec Wildshade : Unicorn Champions

Wildshade: Unicorn Champions est un jeu de course, assez convivial pour les enfants, qui s’inspire des jeux du genre bien connus comme Mario kart.

On entre vraiment dans l’univers des licornes, tout beau tout neuf. Il faut vraiment se dire que le titre est destiné aux enfants. Pour faire ce test que de mieux que le public test, j’ai laissé les rênes du jeu à ma fille de 10 ans. Bien sûr, j’ai joué avec elle puisqu’il y a un mode multijoueur. On peut jouer jusqu’à 4 en même temps sur un écran. Bien noter qu’il n’y a pas de mode en ligne.

Le Gameplay

L’interface utilisateur et les menus montrent clairement que Wildshade : Unicorn Champions a été initialement publié sur des plateformes mobiles. L’interface est simple et propre mais présente une approche assez basique en termes de menu. Vous avez un mode campagne qui compte un peu moins de 40 courses. En dehors de cela, il y a aussi un mode tournoi qui offre des courses qui ne sont pas disponibles dans le mode campagne. Les tournois et les courses individuelles peuvent être également joués en mode multijoueur local (jusqu’à 4 joueurs).

Il est incroyablement facile de contrôler les chevaux. Bien qu’il y ait une sélection de chevaux et de cavaliers (on la fait avant le début de la course), cela n’impacte pas leurs performances. C’est bien d’avoir des conditions équitables et de faire en sorte que votre choix soit entièrement sur un point de vue esthétique mais j’aurais aimé pouvoir booster un peu ma licorne. Le déplacement du cheval est dirigé par le stick de gauche, la gâchette gauche est utilisée pour lancer des power-ups. La gâchette droite est utilisée pour faire un dérapage. Le cheval saute tout seul les obstacles, en gros on dirige le cheval et on envoie les power-ups. Un gameplay que l’on prend en main en quelques secondes.

Si vous avez déjà joué à des jeux de course, vous savez grossièrement comment elles se déroulent. La piste est jonchée régulièrement de power-up qui peuvent être utilisés pour perturber vos adversaires. Ici, nous n’avons que 2 tours à effectuer pour terminer les courses. Il faudra être rapide et efficace pour utiliser tout ce qui est disponible pour la gagner. Les power-up sont assez visuels, on a une indication si cela tombe sur nous et puis un petit bruitage sur un joueur. Il est satisfaisant de voir un cheval s’arrêter ou l’empêcher de courir ou encore prendre feu ! Il y a des gemmes éparpillées sur l’ensemble du parcours pour aider à booster notre jauge. Cette dernière nous permet d’obtenir un power-up supplémentaire. C’est un système généreux et qui aide vraiment à maintenir l’action lors de la course.

Une course acharnée !

Les différentes courses sont colorées et variées. Elles suivent toutes la même esthétique qui s’apparente à l’univers fantasy. Certaines d’entre elles sont complexes avec des virages à 90 degrés. Heureusement, la plupart des courses que nous avons faites ont été serrées et divertissantes. Certaines ont des raccourcis et je n’ai jamais eu le vrai sentiment qu’une course a été perdue jusqu’à ce que j’aie franchi la ligne d’arrivée.

Être devant peut parfois s’avérer être un cadeau empoisonné et j’ai été bombardée par l’ensemble des participants à plusieurs reprises. Le mode campagne est assez facile à réaliser car j’ai gagné la plupart des courses (des fois, il m’a fallu m’y reprendre quand même à plusieurs reprises). On gagne des étoiles qui nous permettent de débloquer des nouvelles licornes, selles, tapis et licols, mais cela reste purement esthétique.

Malheureusement, il n’y a pas grand-chose d’autre à faire dans le jeu. Les courses sont généralement assez courtes et, bien qu’il y en ait beaucoup de proposées, j’ai trouvé qu’elles ne se distinguent pas assez visuellement. Vous pouvez débloquer de nouveaux chevaux mais, en dehors des différences cosmétiques, il n’y a pas une énorme incitation à les essayer. On peut aussi les customiser avec de nouvelles selles, licols, tapis de selles, mais cela n’ajoute rien à la licorne en elle-même. Il y a une section de reproduction où vous pouvez mélanger et faire correspondre les couleurs et les motifs, mais je ne vois pas vraiment l’attrait à part se faire plaisir et avoir une licorne unique.

Mon avis sur Wildshade : Unicorn Champions

La présentation est propre et simple. Les visuels sont lumineux et dynamiques avec des endroits distincts pour galoper. Wildshade: Unicorn Champions fonctionne super bien que cela soit en mode portable ou en mode docker et j’ai trouvé que les notifications présentes dans le jeu n’ont pas beaucoup encombré l’écran. Il est clair que chaque power-up possède un visuel différent permettant ainsi de les distinguer. Dans l’ensemble, les courses sont faciles à faire et cela vraiment adapté pour un public jeune. Musicalement, c’est assez agréable, nous sommes bien dans l’univers attendu et des efforts ont été faits pour donner à la bande-son une certaine variété. Il y a un très bon tempo qui donne aux courses une sensation d’aller plus vite. Les effets sonores ne sont pas nombreux, mais ils permettent d’indiquer quand un ennemi a été touché.

En terme de durée de vie, nous sommes sur un jeu qui va donner quelques heures de plaisir et, bien que graphiquement l’ambiance soit joyeuse et bien exécutée, nous aurions envie d’un peu plus. 

Les courses sont assez diversifiées. Malheureusement, on a rapidement fait le tour du jeu et on remarque quand même qu’il manque un petit quelque chose pour nous faire revenir régulièrement.

Pour conclure…

Wildshade : Unicorn Champions est un jeu qui est destiné aux enfants pour passer un super bon moment. C’est peut-être un jeu mieux servi à petites doses car le contenu disponible n’est pas particulièrement durable. La course est compétitive, agréable et plutôt facile dans l’ensemble. L’esthétique est belle et plaira aux jeunes joueurs malheureusement les grands seront un peu moins attirés par ce titre.

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Univers Licorne

Bien pour les enfants

Courses agréables

Les points négatifs

Peu de contenu

Pas de mode en ligne

IA un peu méchante !

Vous devriez Lire aussi
Pokémon Écarlate & Violet

Dans le même genre

Laisser un commentaire

En savoir plus sur GeeksByGirls

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading