Articles a la une

Derniers commentaires
test

Vampyr

Vampyr est un RPG disponible sur PlayStation 4, Xbox One et PC. Le titre est développé par Dontnod Entertainment et édite par Focus Home Interactive.

Revenir d’entre les morts

Jonathan Reid est un grand chirurgien dans les quartiers huppés de Londres. Suite à sa mort dans des circonstances mystérieuses, le docteur Reid revient à la vie en tant que vampire. Jeté comme un déchet dans les fosses d’un Londres décimé par la grippe espagnole et la guerre, notre héros titubant est traqué par la milice de Priwen, une secte chassant les Forces du Mal. Faible et perdu, notre cher docteur attaque une cible afin de boire son sang, mais malheureusement, il se rend compte trop tard que cette personne est Mary, sa sœur. Là où le jeu est intéressant, c’est qu’il permet de faire un choix capital, être le bon Docteur Reid ou un vampire avide de sang, le gameplay et la manière d’appréhender le scénario s’en verra totalement changer. Vampyr vous demande d’arpenter un Londres découpé en quartier où plusieurs citoyens sont présents. Votre façon de jouer modifiera l’approche que vous aurez du jeu, vous pourrez choisir d’être un bon docteur et de soigner les citoyens malades en laissant de côté votre soif de sang, ou bien laisser les citoyens à leur sort, les vider de leur sang et les soigner pour améliorer la quantité d’expérience qu’ils pourraient vous procurer. Tout naturellement, jouer le bon samaritain rendra le jeu plus difficile, car vous vous priverez de la source d’expérience que sont les citoyens.

Le chef du Village

Chaque quartier tourne autour d’un citoyen pilier. Si ce dernier devait mourir, l’état du quartier se délabrerait très vite, si vous décidez de vider les citoyens de leur sang, cela aura le même résultat. Bien que l’expérience sera plus limitée si vous décidez d’être un bon docteur, ces citoyens vous donneront des quêtes secondaires assez riches en expérience. Cette dernière peut être assimilée en dormant dans un lit, ce qui permettra également d’apprendre des compétences vous permettant de renforcer vos capacités ou en apprendre d’autres. Pendant votre sommeil, il est à noter que les citoyens malades le deviendront encore plus, il faudra donc penser à apporter des soins avant d’aller vous coucher afin que l’affliction qui touche les gens peuplant les quartiers ne s’aggrave pas. Le fait de prendre soin des citoyens à un but, quelle que soit votre façon de jouer, car soigner les citoyens les aidera à rester vivants comme je l’ai expliqué précédemment, mais améliorera la qualité de leur sang et vous apportera donc plus d’expérience si vous décidez de les mordre. Mais pour cela, il faudra discuter avec eux afin d’apprendre à les connaître, tous les citoyens cachent des secrets que vous apprendrez en parlant à d’autres citoyens (c’est beau le commérage).

Un système de combat moyen

En tant que vampire, vous pouvez utiliser des capacités liées à cette nouvelle condition. En plus de cela, vous manierez des armes qu’elles soient à une main, deux mains ou à distance. Ce système de combat vous demandera de maîtrise l’esquive, les patterns et le ciblage pour venir à bout de vos adversaires. Le souci vient du fait que le jeu est assez limité en capacité, on passera la plupart du temps à améliorer une capacité achetée auparavant, la barre de vie, d’endurance ou de sang. Cette dernière barre sert à lancer des capacités, en effet, il semble malin de l’augmenter afin de lancer plusieurs sorts sans être à sec sauf qu’un détail vient entacher ce tableau. Un scalpel est présent dans la morgue de l’hôpital et permet de récupérer du sang lorsqu’on tape sur les ennemis avec.

Un jeu sombre

Bien que le jeu possède des défauts, il possède également des qualités. Nous pouvons parler, par exemple, du monde qui nous entoure, nous évoluons dans un monde sombre, délabré, où les gens règlent leur problème en tuant leurs voisins. L’esprit dégagé est malsain et l’on aime ça. Il est plus qu’intéressant d’apprendre le passé des citoyens, car souvent vous apprenez pourquoi ils sont devenus si sombres, une femme morte de la grippe espagnole, un attentat qui a fait de nombreux morts, ou encore voir son enfant sauvagement assassiné. De plus, la bande sonore accompagne à merveille l’univers du jeu, ce qui immerge encore plus le joueur.

Vampyr – Guide (Soon)

Le point technique

Vampyr est un vrai labyrinthe. Retrouver un PNJ dans les ruelles de Londres est une plaie, les routes s’entrecroisent, certaines sont bloquées, il existe des sous-terrains et des ponts, de quoi rendre les joueurs fous. De plus, il n’est pas possible d’utiliser le principe de voyage rapide, il faudra utiliser vos pieds si vous voulez vous rendre sur un lieu de quête. On regrettera que le jeu ne possède pas de mini-carte, on devra souvent ouvrir sa carte pour trouver une information. Je tiens à mettre un bon point pour le lore du jeu, il y a énormément de documents à consulter pour mieux comprendre le contexte du scénario, mais également beaucoup de lignes de discussion avec les PNJ, si vous aimez vous imprégniez du lore d’un jeu, vous serez servi. Le jeu n’est pas très exigeant graphiquement, votre console ne devrait pas avoir de mal, mais malheureusement, le framerate bloqué à 30 FPS chute parfois et les temps de chargement sont assez longs. On aurait préféré une meilleure optimisation, car le jeu en vaut vraiment le coup, cela est vraiment dommage.

En conclusion, Vampyr est un bon jeu mettant les vampires sur le devant de la scène. Le jeu laisse le choix au joueur de mener son aventure comme il le veut afin qu’il découvrir par lui-même le résultat de ses choix. On regrettera le petit souci de framerate qui gâche un peu l’expérience, mais le lore profond du titre fait pratiquement oublier les petits soucis du titre.

Les notes de la redaction
Les points positifs
  • Un jeu qui a du mordant
  • Un lore très fournit
  • Une bande-son très réussie
  • Le système de choix
Les points negatifs
  • Un framerate instable
  • Graphiquement en retard
  • Les rues labyrinthiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *