Train Valley 2 : Community Edition

Train Valley 2 est un jeu développé et édité par le studio Flazm, le jeu est sorti en Avril 2019 sur PC. La version Switch nommée, Train Valley 2 : Community Edition, et testée ici, est sortie le 23 Novembre 2023.

Ce test a été réalisé sur une version Nintendo Switch fournie par l’Éditeur.

Bienvenue dans le monde de Train Valley 2 et de Flazm

Train Valley 2 : Quésaco ?

Train Valley 2 est un jeu de réflexion – casse-tête qui vous permet de construire des réseaux ferroviaires afin de livrer les marchandises demandées par les villes présentes sur la carte. 

Pour ce faire, il va falloir construire un réseau de trains qui acheminent vos employés dans les différentes usines qui fabriquent les matières premières. Il faudra ensuite les transférer dans d’autres usines (ou non) qui fabriquent un produit fini, qu’il faudra ensuite amener dans les villes. Le tout en gérant les aiguillages et en évitant les collisions entre les trains. Tout un programme !

Flazm le studio Lituanien 

Train Valley 2 est développé et édité par Flazm, studio fondé en 2010 en Lituanie. Avant de rencontrer le succès avec leur franchise Train Valley, le studio fait ses premières publications pour le site Kongregate avec environ 30 jeux. Kongregate, pour ceux et celles qui ne connaissent pas, est un site web hébergeant plus de 124 000 jeux adaptés au navigateur web.

En 2015, Flazm décide de sortir sur Steam le jeu Train Valley. Le jeu gagne plusieurs récompenses dans le milieu des jeux indés et le studio commence à se faire connaître auprès d’un plus grand public. 

Train Valley 2 sortira en 2019 et aura encore plus de succès que son prédécesseur, et aura même le droit à plusieurs DLC au fil des années. Le jeu finira également par être disponible sur console en novembre 2023.

Apprenons à conduire des trains de fret !

Encore des trains, toujours des trains, les mêmes trains

Train Valley est un mélange de puzzle et de stratégie. Le jeu vous met dans la peau d’un gestionnaire de réseau ferroviaire qui va devoir accomplir des objectifs pour compléter les niveaux proposés. 

Pour ce faire, il va falloir construire les voies ferrées pour relier les villes qui “produisent” des ouvriers et les acheminer vers les différents points de production. Certains niveaux vous permettront également de construire des ponts et/ou des tunnels afin de gagner plus de temps. 

Pour finir le niveau, il va falloir acheminer les ressources produites dans les villes qui en demandent. Il faut donc construire vos voies en prenant cela en compte. Le tout avec des objectifs secondaires tels que : ne pas construire plus d’un certain nombre de voies, ne pas construire de nouvelles locomotives, etc.

Plus vous remplissez d’objectifs secondaires, plus vous gagnez d’étoiles à la fin du niveau (jusqu’à un maximum de 5). Ces étoiles vous permettent de débloquer des nouvelles locomotives. 

Mais si c’est possible avec la carte Kiwi ! 

Au vu de ces infos, le jeu peut sembler assez chaotique surtout dans les niveaux les plus avancés. Il va falloir en effet bien préparer ses objectifs et anticiper en permanence les trajets. Ai-je mentionné qu’il va aussi falloir gérer les aiguillages ? Non ? Alors c’est fait maintenant !

Toutes ces choses à gérer font de Train Valley 2, un jeu très complet et très exigeant si vous recherchez à tout prix les 5 étoiles. Refaire les niveaux plusieurs fois sera sûrement nécessaire, sauf si vous êtes Responsable de l’organisation à la SNCF !

L’enfer de la manette…

Maintenant que le gameplay est présenté voyons maintenant ce qui, pour moi, est le point important de cette version console : la maniabilité à la manette. Prévue à la base pour être jouée sur PC avec clavier et souris, la maniabilité a donc dû être fortement revue pour une manette. 

Il faut reconnaître que cela n’a pas dû être facile, vu la tonne de choses à gérer dans Train Valley 2, et il fallait bien trouver une façon de contourner le peu de boutons présents sur une manette. 

Dans notre cas, il faut appuyer sur les touches L, R, ZL et ZR pour passer aux différents aspects du jeu (aiguillage, trains, villes et construction). Pour avoir joué beaucoup de temps à la version PC, le changement est vraiment déstabilisant et demande un certain temps d’adaptation. Point positif concernant ce gameplay manette, le jeu se met en pause automatiquement et vous permet de passer d’un élément à l’autre car il n’y a pas de curseur comme avec une souris.

Cette fonctionnalité divisera les avis, certains apprécieront, certains, comme moi, s’en contenteront et pesteront de temps en temps sur l’absence de souris !

Après cet aperçu sur le gameplay, voyons si la réalisation est sur la bonne voie (NDR : vous l’avez la blague ?)

Une réalisation pour se remettre sur les rails

Train Valley 2 peut s’enorgueillir d’avoir une réalisation bien ancrée sur la dynamique du premier épisode. Aucun bug rencontré lors de mes sessions de tests que ce soit sur le jeu de base ou les DLC.
Le jeu contenant beaucoup d’éléments pouvant interagir ensemble (trains, ville, aiguillage, …), on aurait pu s’attendre à rencontrer des difficultés techniques mais il n’en est rien. Les commandes réagissent rapidement, l’interface a été repensée pour cette version Switch et franchement je m’attendais à bien pire ayant l’habitude de ce jeu mais sur la version PC

Seul petit bémol, quelques ralentissements dans les cartes les plus grandes viennent un peu gâcher l’expérience de jeu. Surtout quand tous les trains sont en mouvement, mais cela n’est pas handicapant pour finir les niveaux. 
La réalisation est dans la lignée du gameplay et permet à Train Valley 2 de rester sur de bons rails (NDR : elle est subtile celle-là non ?) sur la voie pour être un très bon jeu de gestion.

Voie 4, le train à destination des DéLCés, va partir !

Le principal intérêt de cette version Switch réside dans le fait qu’elle contient le jeu de base mais également 3 DLC et plus de 150 niveaux conçus par la communauté !

Passenger’s Flow

Ce premier DLC vous permet de ne plus transporter de marchandises mais de vous concentrer sur le transport d’usagers. Rapidité et efficacité seront ici les maîtres mots car on ne transporte pas des personnes comme on transporte des marchandises ! 20 niveaux composent ce DLC, des nouvelles locomotives vous seront également accessibles. Il s’agit de mon DLC préféré car il propose vraiment un gameplay à part, et propose une expérience vraiment unique.

Myths and Rails

Ce deuxième DLC ajoute une touche de fantasy dans les niveaux présentés. Des dieux grecs, des dragons, des magiciens. Le tout accompagné de nouvelles marchandises, de nouvelles villes, de nouveaux environnements et de nouveaux objectifs originaux. Myths and Rails comporte également 20 niveaux, des nouvelles locomotives à débloquer, et du challenge encore plus haut.

Editor’s Bulletin

Ce troisième et dernier DLC est un peu à part car il comporte 30 niveaux, la possibilité d’ajouter encore plus de locomotives à votre flotte, des nouvelles marchandises, des nouveaux objectifs et des bâtiments inédits tels que le péage à sens unique, le péage qui bloque un type de marchandises, etc.

On fait le bilan, calmement en s’remémorant chaque instant

Ces 3 DLC sont vraiment un contenu bienvenu pour cette édition. Le jeu de base comporte déjà beaucoup de niveaux mais on en veut toujours plus !

Par contre, faites attention en vous frottant à ces DLC car certains niveaux sont vraiment mais vraiment très difficiles, surtout si vous visez les 5 étoiles pour chaque niveau. Personnellement, j’ai laissé tomber les 5 étoiles car je ne voulais pas exploser la console ou la manette. Vous voilà prévenus !

L’art et la musique prennent le train

Les jolis paysages défilent

Train valley 2 nous propose des environnements soignés et pleins de détails. La représentation des différentes marchandises à acheminer est claire et précise, et un seul coup d’œil nous permet de visualiser ce que telle ville attend, ou ce que tel train contient. Les différentes époques sont également bien représentées et les fantaisies des DLC sont également agréables à regarder

Le train sifflera 3 fois 

Le compositeur de l’intégralité de la musique est Alexander Ahura qui a déjà œuvré sur l’épisode 1. Il a également composé la musique et les effets sonores pour pas mal de jeux indés tels que Creepy Tale 2 et 3.
Il livre ici une bande son reposante, teintée d’inspirations country et traditionnelle. Beaucoup de percussions rythment les pistes du jeu tels le rythme des trains. Pour quelqu’un comme moi qui adore les musiques d’ambiance, c’est vraiment un très bon travail, certaines pistes ont intégré mes playlists et je me plais à les écouter régulièrement.

Pour conclure…

Train Valley 2 est un bon jeu de gestion avec un gameplay efficace et simple à comprendre, le contenu proposé par cette édition est vraiment imposant sans trop de lassitude vu la diversité des niveaux. La direction artistique est efficace. Seul bémol la difficulté de jouer à la manette mais c’est inhérent à ce genre de jeu malheureusement. Quant à moi je vous laisse, j’ai des trains à amener à bon port. Tchou Tchou !!

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

La gestion des trains c’est bien !

Gameplay efficace et prenant

Direction artistique simple et efficace

Contenu hallucinant avec les DLC en prime

Les points négatifs

Parfois chargé à l’écran surtout dans les derniers niveaux

Maniabilité à la manette difficile d’accès

Vous devriez Lire aussi
Cat and Ghostly Road

Dans le même genre

Laisser un commentaire