Tokyo Mirage Sessions #FE Encore

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore est un RPG développé par Atlus et Intelligent Systems et édité par Nintendo, sorti sur Nintendo Switch le 17 janvier 2020. Voyons ce que vaut cette nouvelle édition du jeu.

Histoire

Tokyo, Japon, il y a cinq ans.  Lors d’un spectacle, Tsubasa Oribe voit son père, sa sœur ainsi que tous les spectateurs disparaître les uns après les autres, sans aucune raison.

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore

De nos jours, Tsubasa tente de devenir une idole et participe à un casting public. Elle est alors enlevée par des “fantômes” (appelés mirages), qui l’emmènent dans une autre dimension. Itsuki Aoi, le héros du jeu, l’avait repéré et, étant sur place, se jette à leur suite afin de la sauver. Il découvre l’idolasphère, cette dimension où les mirages peuvent prendre forme humaine et qui est le théâtre de nombre de phénomènes étranges…

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore

Ils seront recrutés par Fortuna Entertainment, une agence d’idoles gérée par Maiko Shimazaki et étant aussi dans l’ombre une agence de lutte contre les phénomènes liés à l’Idolasphère et aux mirages. Ils seront ainsi formés à l’art afin d’augmenter leur performa, et donc leurs pouvoirs.

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore

Tokyo Mirage Session #FE est un RPG mêlant les univers de Shin Megami Tensei (série mère de la saga Persona) de Fire Emblem. L’ambiance contemporaine et le système des mirages tiennent du premier, les mirages tiennent du second puisque vous retrouverez par exemple Chrom, Tiki…

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore


Le jeu est tout d’abord sorti sur Wii U en 2015/2016, la version Encore étant un remaster à destination de la Switch.

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore

Gameplay

Dans Tokyo Mirage Sessions, vous pourrez explorer différents lieux de Tokyo, qui se débloqueront au fur et à mesure de votre avancée dans le scénario. Vous pourrez interagir avec quelques PNJ, le reste de la population n’étant représenté que par des silhouettes colorées. Les principaux lieux seront l’agence Fortuna (le QG), et l’Uzume Lesson Studio à Shibuya, puisqu’il permettra de mettre fin à l’interlude entre chaque chapitre et fera donc progresser le scénario principal. On trouvera également des boutiques permettant d’acheter divers objets.

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore

Les combats n’ont pas lieux dans le monde réel mais uniquement dans l’idolasphère. Ces zones sont accessibles via des portes s’ouvrant dans Tokyo avec l’avancée de l’histoire, mais il sera possible de les visiter autant que l’on veut et quand on le veut. Les idolasphères sont des donjons et chaque porte mène à un différent. À l’intérieur, les ennemis apparaîtront au bout d’un moment et le combat s’engagera lorsque vous rentrez en contact avec l’un d’eux. Il sera possible d’éviter l’affrontement soit en évitant les ennemis, soit en les frappant avec l’épée d’Itsuki (touche X). L’adversaire est alors à terre, vous pourrez soit continuer votre chemin soit entrer en contact pour commencer le combat, sachant qu’en les touchant par le dos vous aurez en plus un bonus de première attaque.

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore

Les combats se déroulent au tour par tour, chaque protagoniste, qu’il soit allié ou ennemi, ayant son ordre d’attaque défini par sa statistique de vitesse. Vous aurez le choix entre une attaque normale, l’utilisation d’une compétence ou d’un objet, se mettre en garde, échanger avec un autre personnage non présent dans le combat ou fuir.

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore

Un des points forts du système de combat, c’est les enchaînements. Ces derniers se déclenchent lorsqu’un personnage porte une attaque d’un type étant une faiblesse de l’adversaire. Si les alliés disposent de l’attaque spéciale enchaînement correspondant à ce même type, alors ils attaqueront aussi après. Ce sont les sessions. L’autre particularité, ce sont les improvisations. Elles s’obtiennent via des quêtes annexes (de job) et se déclenchent aléatoirement à la place d’une compétence, lançant une attaque encore plus puissante. Il y a également une jauge de SP en haut à droite de l’écran. Lorsque vous avez assez de points, vous pourrez lancer une technique spéciale : l’extra skill. Cette attaque, en plus d’être très puissante, ignore les attributs et lancera systématiquement une session. Les SP s’obtiennent en effectuant des actions en combat.

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore

Les personnages gagnent en niveau et donc en statistiques au fur et à mesure des combats, mais leurs armes aussi. À chaque niveau gagné sur celles-ci, le personnage associé gagnera une nouvelle compétence. Chaque arme a un nombre défini de niveau et donc de compétences. Vous pourrez apprendre de nouvelles attaques, améliorer une attaque déjà acquise, remplacer une attaque par une autre, obtenir une compétence de session (pour les enchaînements), ou une compétence passive. Les slots pour les attaques, les sessions et les compétences passives sont limités, il faudra donc choisir judicieusement ce que vous voulez garder.

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore

Une fois toutes les techniques d’une arme apprise, il faut en changer. Pour cela, il faudra aller voir Tiki au Palais Fleuri. Elle vous permettra de créer de nouvelles armes en échanges de performas d’ennemis. Elle vous permettra aussi de créer des Radiant Skills. Ces derniers s’obtiennent en échange de perfomas de monstres mais aussi de performas des personnages, que l’on acquiert en augmentant leur Stage Rank, leur rang d’artiste. Pour cela, il suffira de les faire beaucoup combattre et de faire de longues sessions.

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore

Technique

Tokyo Mirage Sessions est plutôt agréable à regarder, que ce soit sur l’écran de la console ou sur un TV. La direction artistique se tourne clairement du côté de la série Persona, et ce n’est pas déplaisant. Il est dommage en revanche que ce portage Switch soit bloqué à une résolution de 720p, la console étant largement capable de l’afficher en 1080p. Comme il n’y a pas non plus d’améliorations graphiques, on peut dire que c’est un portage un peu flemmard. Cependant, les temps de chargements sont beaucoup plus courts que sur la version Wii U, ce qui est toujours appréciable, surtout pour une session de jeu portable, avec une batterie limitée.

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore

Les cinématiques animées sont toujours présentes, pour notre plus grand bonheur, ainsi que la bande son très J-Pop, que les amateurs adoreront. On notera l’intégration de tous les costumes DLC directement dans le jeu, ainsi que quelques fignolages dans le gameplay pour le rendre moins frustrant.

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore

Ce portage Switch est également l’occasion d’avoir les textes du jeu enfin traduits en français ! Textes qui, en plus, sont parfaitement lisibles, que ce soit en mode portable ou TV.

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore

Un dernier point : la version Switch a été censurée par rapport à la version Wii U. En effet, et même sur la version japonaise du titre, certains costumes et certains dialogues ont été modifiés. Il est toujours dommage de voir une œuvre dénaturée, même si ici cela ne changera pas l’expérience du jeu. À noter que suite à l’annonce de cette censure, Nintendo Japon a remboursé les précommandes de jeux pour ceux qui le souhaitaient, et aussi que les ventes de la version Wii U ont connu un véritable bond.

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore

Conclusion

Tokyo Mirage Session #FE Encore est un très bon RPG, et une bonne occasion de vous y mettre si vous êtes soit passé à côté sur Wii U soit pas du tout anglophone. Disposant d’une durée de vie comprise entre 30 et 60 heures de jeu, il saura vous faire passer de bons moments avec en plus de la bonne musique. Il est disponible pour 59,99 € en version boîte ou dématérialisée, et cette dernière vous demandera 11,5 Go de mémoire disponible.

Vous devriez Lire aussi
Amour Sucré

Dans le même genre

Laisser un commentaire