Tales of Symphonia Remastered

Tales of Symphonia est un JRPG sortit initialement en 2003 et a été remasterisé pour une sortie sur Switch, Playstation 4 et Xbox One le 17 février dernier. Jeu emblématique étant le premier de la série sorti en Europe, je n’avais malheureusement pas pu faire cet opus. C’est donc avec un grand plaisir que je me suis lancée dans l’aventure pour guider Colette !

Ce test a été réalisé avec une version PS4 sur PS5.

Un périple de grande envergure

Le lore de cette épopée est très détaillée et on vous expliquera que les Désians ont pris possession des terres des humains et les persécutent tout en les exploitant… Tout ceci est dû au manque de mana qui est la ressource vitale de tous les être vivants de Sylvarant. En effet, la gardienne du mana, alias la déesse Martel, est tombée dans un sommeil plus que profond. Votre but : guider l’élue qui doit rétablir la paix à travers le monde. Cette demoiselle, qui répond au nom de Colette, n’est autre que votre camarade de classe que vous connaissez si bien et a été choisie par les anges pour être l’élue qui sauvera le monde.

L’histoire commence lorsqu’une attaque survient dans votre village ! Votre professeure est obligée de quitter la classe. S’ensuit alors une enquête avec vos amis qui va vous amener à accompagner votre amie Colette pour qu’elle puisse accomplir sa destinée. Dès le début, nous sommes vite emportés et motivés par cette quête qui annonce un long chemin parsemé d’embûches mais tout autant intéressant.

Un gameplay de 2003

Il faut bien en être conscient lors du début de votre aventure, Tales of Symphonia est un jeu remasterisé et non un remake. Ce qui veut dire que le gameplay n’a absolument pas bougé depuis 20 ans.

Vous vous baladerez dans des villages, donjons… sous la forme de chibi (personnage plus petit et simplifié). Lors de vos explorations, vous allez devoir discuter avec de nombreux PNJ afin de comprendre ce qu’il se passe dans telle ou telle zone et faire la rencontre de marchands qui vous proposeront contre certaines sommes de nouveaux équipements et consommables qui seront très importants lors de votre aventure. Donc foncez, le shopping c’est la vie !

Lorsque vous sortez des lieux-dits, vous rentrez dans la mappemonde où vous êtes représenté sous une forme géante qui symbolise le fait que vous parcourez de longues distances entre chaque lieu. C’est un style typique très répandu à l’époque de la sortie de l’opus en 2003.

Les combats

Vous pouvez former un groupe de combat avec les personnages disponibles dans votre équipe mais vous êtes limités à 4 personnes maximum. Chaque personnage dispose de ses propres capacités et caractéristiques : soutien, mage, combattant… Il sera donc judicieux pour vous de faire les bons choix en fonction de vos ennemis.

Les combats se déroulent sous forme d’arènes en “3D”. Je mets ce terme entre guillemets car, en effet, même si le jeu est en 3D, aucun mouvement de caméra n’est possible donc vos ennemis se superposent parfois ! Ce qui est très gênant pour cibler par exemple ou voir vos personnages. Vous attaquez vos ennemis en mode direct comme dans un Street Fighter, donc dès le début du combat, c’est le moment de ne pas lâcher votre manette ! L’ennemi est à droite, vous à gauche, foncez !

Durant ces temps de combat, le gameplay se résume bien trop souvent à spammer un bouton d’attaque et lancer une attaque spéciale de temps à autre quand la jauge est remplie. Puis appuyez sur le bouton inventaire pour ajouter de la vie ou des points de magie à vos personnages durant l’affrontement.

Selon moi, le gameplay, qui était efficace à l’époque de la sortie initiale en 2003, n’est plus idéal sur les consoles actuelles tout comme par exemple les points de sauvegarde. J’aurai aimé qu’on puisse laisser le choix au joueur d’activer une sauvegarde automatique ou non.

Le remaster est-il à la hauteur ?

Visuellement, il est clair qu’un travail d’amélioration a été fait mais trop timide à mon goût. Il y a moins de flou et les textures sont lissées mais malheureusement ça s’arrête là. Les passages d’animés sont bien mais insuffisants selon moi quand on connaît l’envergure de la renommée du titre. J’ai testé le jeu sur sa version PS4, donc sur un assez gros écran, à voir ce que ça donne sur Switch par exemple.

J’aurai apprécié également un nouveau doublage (pourquoi pas ?) pour donner un petit coup de jeune au titre. Il en est de même pour les sons environnants qui sont assez grossiers et mériteraient un peu de finesse.

Par contre, je tiens tout de même à mettre en avant que l’univers du jeu, son histoire et ses personnages sont, tout comme l’opus initial, une réussite selon moi. J’ai aimé me plonger dans cette quête avec nos aventuriers !

Pour conclure…

Même si l’histoire et la renommée du titre font qu’il est intéressant, le remaster n’est, à mon sens, pas suffisant. Le jeu de base se suffit à lui-même et celui-ci aurait mérité un remake digne de ce nom. Malgré cela, Tales of Symphonia Remastered reste un jeu très sympa avec quelques améliorations que j’ai aimé découvrir.

La  note  de la  rédaction

2/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Histoire intéressante

Personnages attachants

Jeu vaste et complet

Les points négatifs

Graphismes peu améliorés

Gameplay pas adapté

Bande son qui a mal vieilli

Vous devriez Lire aussi
Diablo Immortal en 2023 ?

Dans le même genre

Laisser un commentaire