Soul Calibur VI

Soul Calibur VI est un jeu de combat disponible sur PlayStation 4, Xbox One et PC. Le titre est développé par Bandai Namco Entertainment, Dimps et édité par Bandai Namco Entertainment.

Un retard graphique, mais une bande-son de qualité

La licence Soul Calibur a toujours eu un côté graphique flattant la rétine aussi bien par ses personnages que ses arènes. Ici, les personnages sont plutôt corrects, voire jolis, nous nous rapprochons globalement de ce qui se fait sur Tekken 7.

Malheureusement, ce n’est pas le cas des arènes qui ont un effet de flou en arrière-plan qui, certes, fait ressortir les personnages, mais ne rend pas hommage aux décors. Elles sont aussi beaucoup moins inspirées que les opus précédents et trop simplistes.

Le souci vient peut-être d’un moteur graphique un peu daté qui est le Unreal Engine 4 qui est présent dans un très grand nombre de titres, la surprise et l’émerveillement est donc absent, sans parler des textures un peu baveuses que vous pouvez retrouver. Le constat est triste, Soul Calibur VI donne l’impression d’avoir plusieurs années de retard sur la qualité graphique qu’offrent les titres du moment. Malgré ces déceptions, la bande-son, elle, rend hommage à la licence. Quel plaisir de découvrir Under a Pledge dans le stage Temple d’Eurydice : sanctuaire céleste et de redécouvrir Hunt or Be Hunted (The Witcher 3: Wild Hunt) dans le stage Kaer Morhen.

Des inputs basés sur le timing

Bien heureusement, ce qui fait un bon jeu de combat, c’est son gameplay. Soul Calibur VI reprend la formule de ses ainés afin de la remanier et y apporter de la nouveauté. Le gameplay se veut plus rapide que pour l’épisode précédent que ce soit les combats, les déplacements ou les enchaînements. Concernant les nouveautés, le Revirement Edge et la Charge Souls sont de nouvelles features qui apporteront un peu de piquant lors de vos combats. Le Revirement Edge permet de contrer l’attaque adverse avec un principe de pierre, papier, ciseau, remporter l’échange a son importance pour reprendre l’avantage sur un combat. Bien sûr, cela peut être contré en reculant et donc le Revirement Edge sera lancé dans le vide. C’est là que tout le mind game se met en place, car cette attaque peut être un atout comme un inconvénient.

Durant le combat, une barre va se remplir au fur et à mesure de vos actions. Celle-ci va vous permettre d’utiliser deux choses : LEdge Critique et La Charge Souls. L’Edge Critique est une super attaque qui consommera une charge de votre barre et vous permettra de faire de gros dégâts.

La Charge Souls utilisera aussi une unité de votre barre. Il faudra donc choisir entre les deux. La Charge Souls est une caractéristique appliquée à votre combattant ce qui va lui permettre d’exécuter plus rapidement ses combos et d’en débloquer de nouveaux.

Par exemple, faire une attaque peut étourdir un ennemi, ce qui ouvre la porte à un combo plus gros derrière. Vous l’aurez compris, Soul Calibur VI mise tout sur l’attaque et le timing des inputs.

Un contenu complet

Certains modes de jeu habituels de la licence disparaissent comme le mode time-attack, survie ou tag-team. En revanche, le mode Balance de l’Âme permet de vivre l’histoire de Soul Edge avec votre propre avatar à travers plusieurs missions aussi bien annexes que dans le mode histoire. Votre personnage montera en niveau avec ces différentes missions et gagnera aussi de l’argent pour acheter de meilleurs armes, objets et mercenaires. Il est dommage que ce mode de jeu soit très bavard, cela devient lassant lorsque l’on passe plus de temps à lire qu’à combattre. Le mode Chronique de l’Âme quant à lui vous permet de revivre le scénario du jeu à travers les yeux d’un personnage.

Ce mode de jeu très shonen est le bienvenu si vous voulez en connaître plus sur l’histoire du jeu.

Ces deux modes de jeu très complets vous occuperont un bon bout de temps et vous apprendront les rudiments du jeu grâce à des tutoriels très complets. N’oublions pas le mode Arcade qui vous permettra de combattre huit personnages successivement (contrôlé par l’IA) parmi plusieurs modes de difficultés (Facile à Légendaire) où le but sera de battre un record prédéfini (Temps), ainsi que le mode Versus et l’Entrainement.

Un roster efficace

Le roster est important dans un jeu de combat. À cette date, le roster de Soul Calibur VI contient 21 personnages (un 22e : Tira est en DLC) et l’annonce d’un 23e personnage a été faite : il s’agit de 2B de Nier Automata. Certains personnages des opus précédents sont partis, mais de petits nouveaux ont fait leur arriver. On découvre donc Groh et Geralt de Riv.

Le nombre de combattants est correct, surtout si l’on prend en compte que la move-list ainsi que le gameplay a changé. Les habitués de la licence auront donc plaisir à redécouvrir leur personnage préféré afin de se familiariser à nouveau avec ses nouvelles techniques. Si votre roster ne vous plaît pas, vous pouvez créer votre propre personne ou modifier un combattant déjà existant. L’outil de création reste complet et permet de créer votre combattant de rêve ou de reproduire votre héros préféré afin de partir à l’assaut de nouveaux combats.

Vous devriez lire aussi  Marvel’s Avengers
Pour conclure…

En conclusion, Soul Calibur VI possède un aspect technique daté, mais son gameplay est aux petits oignons. Plus vif que l’épisode précédent, le titre de Namco Bandai mise tout sur l’attaque afin d’offrir aux joueurs des combats épiques. Avec deux nouveaux modes de jeu, Soul Calibur VI vous occupera un bout de temps si vous avez de la patience, car ces modes de jeu sont très bavards. Si les jeux de combats demandant de la précision vous intéressent, Soul Calibur VI est fait pour vous.

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Un gameplay vif

Le Revirement Edge et la Charge Souls

Les nouveaux modes de jeu

Le roster

La Bande-son

Les points négatifs

Graphiquement daté

Trop bavard

Dans le même genre

Laisser un commentaire