Song of Horror

Song of Horror est un jeu d’horreur. Il a été développé par Protocol Games et édité par Raiser Games. Les joueurs PC furent les premiers à pouvoir profiter de cette aventure dès le mois de mai 2020. C’est 1 an plus tard, le 28 mai exactement, que le jeu se voit sortir sur PlayStation 4 et Xbox One.

Si vous hésitez pour tenter l’expérience,  je vous propose de découvrir un Let’s Play 100 % découverte. Pour ce test, j’ai donc réalisé le premier chapitre dans de bonnes conditions : lumière éteinte et casque sur les oreilles. Le combo parfait pour une bonne soirée ! Alors installez-vous confortablement et profitez de ce moment terrifiant en ma compagnie !

Pour une expérience d’une meilleure qualité, je vous recommande en priorité l’usage d’un casque audio ! Celui-ci est quasiment obligatoire pour plusieurs points :

  • Meilleure expérience de jeu
  • Concentration sur les sons qui vous entourent
  • C’est toujours plus fun pour un jeu d’horreur (avec un petit combo lumière éteinte).
  • Pour survivre un maximum, le son étant très important !
Song of Horror

Histoire

Ici, pas de zombies à l’horizon mais plutôt une présence. Et croyez-moi, celle-ci est beaucoup plus terrifiante que n’importe quel zombie ou autre monstre !

Dans le jeu, il sera régulièrement possible d’entendre les battements de votre cœur. Une petite ambiance sonore qui ne fera qu’augmenter votre peur.

On retrouve également une ambiance très angoissante semblable aux tout premiers Resident Evil et Silent Hill. La seule différence est qu’ici le budget n’est pas le même ! Mais je vais néanmoins vous prouver qu’il est tout à fait possible de dénicher une pépite avec un petit budget.. Alors, le jeu fera-t-il ses preuves ? C’est ce que je vais vous dire à l’aide du chapitre 1.

Song of Horror

Prélude

L’histoire commence en présence de Daniel Noyer, qui est épuisé de sa journée. Doit-on lui préciser que celle-ci ne fait que commencer et qu’un véritable cauchemar est sur le point de commencer ? Pas sûr.

Ce n’est pas sans compter sur le téléphone qui retentit. Au bout du fil, son employeur, qui a une dernière affaire à lui demander. Sebastian Husher, écrivain, est introuvable depuis plusieurs jours. Il n’est ni joignable au téléphone et ne s’est pas non plus présenté à son bureau… Malgré son envie de rester bien au chaud chez lui, Daniel décide donc de partir à la demande de son employeur…Le voilà ainsi devant le manoir de chez Husher.

 Il y a au total 5 chapitres

Très rapidement, celui-ci se rend compte que personne ne se trouve dans le manoir, le silence bat son plein. Enfin, pas totalement… Une musique retentit et cela pique la curiosité de notre détective.

Équipé de sa lampe torche, Daniel part donc à la recherche d’indices.

Par la suite, il tombe sur une porte mystérieuse, différente des autres… Vous vous en doutez, c’est tête baissée que notre protagoniste rentre dans cette énigmatique pièce sans savoir ce qui s’y trouve. Comme dans un film d’horreur, la porte se ferme derrière lui. C’est en voulant sortir que Daniel se rend compte que celle-ci a disparu. Le voilà donc emprisonné, seul, avec pour unique présence la chanson de la boîte à musique…

Song of Horror

Chapitre 1

Et nous voilà 3 jours plus tard. Les rôles sont désormais inversés… Ce n’est plus un seul homme qui est porté disparu mais deux. Étienne, l’employeur de Daniel, n’a plus de signe de lui depuis son fameux coup de fil. Vous l’aurez donc compris, c’est un nouvel employé qui devra partir à la recherche des deux disparus.

Chaque personnage dispose de ses qualités (et ses défauts) ainsi que de sa source de lumière. Notons cependant que celle-ci pourra être utilisée sans limite, un soulagement !

Bien que la cinématique nous fait découvrir Sophie, l’ex-femme de Daniel, le jeu vous propose 4 personnages. La difficulté supplémentaire ? Si votre personnage vient à mourir, celui-ci sera définitivement mort pour la totalité du chapitre, il sera néanmoins possible de récupérer ses affaires à l’endroit exact où celui-ci est décédé. D’où l’intérêt d’avoir plusieurs personnages. Considérez-les comme un système de vie : si vos 4 personnages meurent, il vous faudra recommencer le chapitre dans sa totalité… Si votre personnage meurt, il vous suffira de revenir sur le lieu de sa mort avec votre nouveau protagoniste et de ramasser les objets précédemment perdus.

Song of Horror

Gameplay

Song of Horror vous promet une aventure horrifique en toute simplicité. Simple ? Pas tant que ça. En soi, le système de gameplay est relativement simple, un peu trop d’ailleurs. C’est sûrement ce que je regrette le plus dans ce jeu.

Si vous êtes à la recherche d’un casque, nous vous proposons de lire notre test sur le casque EPOS GSP 602.

On contrôle notre protagoniste comme dans n’importe quel jeu traditionnel. Le but principal du jeu est d’avancer et de collecter des objets qui vous seront utiles tout au long de votre aventure. Il vous faudra donc chercher sans répit pour avoir une chance de survivre et d’avancer dans votre mission. Malheureusement, il sera parfois difficile de cibler quelques objets, certains pourront également être loupés si vous n’êtes pas assez vigilants. Veillez donc à fouiller le moindre recoin.

Song of Horror

Le son sera ici très important et il vous faudra tendre l’oreille tout au long de votre partie ! Le jeu vous recommandera d’ailleurs d’écouter aux portes car on ne sait jamais ce qui s’y trouve derrière…

Très vite, on retrouve un petit côté Resident Evil, avec des énigmes à résoudre au fil de l’avancement. Certaines fois, les choses paraissent évidentes, malheureusement ce n’est pas toujours le cas… Certaines combinaisons semblent logiques, comme mettre une allumette dans une cheminée, mais cela n’est malheureusement pas possible ou du moins pas dans l’immédiat. Bref, vous l’aurez compris, votre but ultime est de partir à la recherche de l’objet 1 qui débloque l’objet 2 et qui nous permettra de mettre la fin sur le 3ème… Le train-train quotidien d’un jeu d’horreur, le tout accompagné d’une bande son angoissante et d’une présence qui pointera le bout de son nez de temps en temps…

Song of Horror

En ce qui concerne la vue, le jeu se passe à la 3ème personne et on retrouve une caméra fixe, ce qui pose problème à certains passages du jeu. Cela m’a valu de louper plusieurs portes à cause de cela. Pour moi, la caméra fixe est un véritable problème et je n’aime pas du tout ce système.

Retrouvez notre test de Outlast 2

Et la défense dans tout ça ? Contrairement au jeu Outlast, il vous sera ici possible de vous protéger, du moins en quelques sortes… La présence pointera le bout de son nez assez régulièrement et il vous faudra être rapide pour éviter celle-ci. Pour la combattre, il faudra combiner plusieurs touches, comme LT et RT (côté Xbox). Il vous faudra également être synchronisé ou encore au rythme du battement de votre cœur. Autant vous dire que vous ne devrez surtout pas paniquer au risque de mourir et de perdre votre personnage…

Song of Horror
Pour conclure…

Si vous lisez régulièrement mes articles, vous savez pertinemment que je suis une grande amatrice de jeux d’horreur… Quelle surprise en jouant à Song of Horror ! Il est vrai que la vue à la troisième personne et la caméra fixe m’ont tout de suite freinée mais j’ai très vite oublié ce détail une fois dans l’ambiance… Bien que le jeu ne soit pas digne de la qualité graphique du dernier Resident Evil, le titre a très vite su montrer ses preuves dans le domaine de la peur ! Je recommande vivement Song of Horror pour tous les amateurs du genre horreur. Ce n’est clairement pas le jeu de l’année mais il se fera une bonne place dans votre médiathèque !

La  note  de la  rédaction

3/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Atmosphère oppressante

Musique qui se fond parfaitement au jeu

Ambiance sonore parfaite !

Plusieurs chapitres

Idéal pour les nostalgiques

Les points négatifs

Points de chargement longs

Quelques bugs présents (notamment dans les escaliers)

Le pointage d’objets souvent difficile

Caméra fixe qui par moment est vraiment gênante

Dans le même genre

Laisser un commentaire