SMITE – Le champ de bataille des Dieux

Smite est un jeu vidéo de batailles en arène en ligne multijoueur en vue à la troisième personne où les joueurs incarnent des divinités. Développé par Hi-Rez Studios, le jeu est sorti le 25 mars 2014. Le jeu applique un modèle économique free to play.

Dans cette cinématique, nous sommes témoins d’un combat en 3v3 opposant Bellone, Ymir et Loki, à Sun Wukong, Thor, et Neith. Durant cette bataille, l’équipe de Bellone affronte un puissant monstre de jungle qui donne un gros buff (bonus temporaire) appelé “Fire Giant”, le Géant de feu. 

Principe et objectifs

Le principe de Smite, ainsi que les objectifs présents dans les différentes parties, est semblable à tous les MOBA. Les joueurs s’affrontent seuls (mode duel) ou en équipe dans des modes de jeux variés. Ils sont aidés par des sbires (qui sont d’ailleurs plutôt balèzes pour certains) et peuvent obtenir des buffs de jungle qui leur fournissent un bonus temporaire. La victoire sera dépendante de la destruction du titan adverse, comme l’inhibiteur dans League of Legends, ou bien de la perte des tickets de l’ennemi dans le mode arène.

Une arène dans Smite avec Méduse
Interface lors d’une partie en Arène

Cependant, c’est un MOBA qui a tout de même ses particularités qui le rendent unique.

Les différents modes de jeux

  • Duel
    Mode de jeu = 1v1 classé / À débloquer =  niveau 30 / Environnement de la Map = Chinois comme pour la Joûte / Objectif = Détruire les tourelles, le phoenix, et le Titan adverses / Durée d’une partie = environ 15 / 20 min / Particularités = 1 lane.
  • Joûte
    Mode de jeu = 3v3 normal ou classé / À débloquer =  niveau 1 / Environnement de la Map = Chinois comme pour les Duels / Objectif = Détruire les tourelles, le phoenix, et le Titan adverses / Durée d’une partie = environ 20 min / Particularités = 1 lane.
  • Conquête
    Mode de jeu = 5v5 normal ou classé / À débloquer =  niveau 15 / Environnement de la Map = Gréco-Romain / Objectif = Détruire les tourelles, le phoenix, et le Titan adverses / Durée d’une partie = environ 40 min / Particularités = Map la plus grande, c’est le mode de jeu des championnats du monde et celui qui s’apparente le plus au 5v5 des autres MOBA.
  • Siège
    Mode de jeu = 4v4 normal ou classé / À débloquer =  niveau 1 / Environnement de la Map = Maya / Objectif = Détruire les tourelles, le phoenix, et le Titan adverses / Durée d’une partie = environ 20 min / Particularités = 2 lanes.
  • Assault
    Mode de jeu = 5v5 normal aléatoire / À débloquer =  niveau 1 / Environnement de la Map = Nordique / Objectif = Détruire les tourelles, le phoenix, et le Titan adverses / Durée d’une partie = environ 20 min / Particularités = Dieux attribués aléatoirement, 1 seule lane, aucune jungle.
  • Arène
    Mode de jeu = 5v5 normal / À débloquer =  niveau 1 / Environnement de la Map = Lovecraftien en ce moment / Objectif = Faire passer ses sbires dans le portail ennemi afin de réduire le nombre de tickets adverse jusqu’à 0 / Durée d’une partie = environ 15 – 20 min / Particularités = début au niveau 3 avec de l’or, arène de combat, fights permanents.
  • Conflit
    Mode de jeu = 5v5 normal / À débloquer =  niveau 1 / Environnement de la Map = Égyptien / Objectif = Détruire les phoenix, et le Titan adverses/ Durée d’une partie = environ 15 min / Particularités = seulement 2 lanes.
  • Entraînement Jungle
    Mode de jeu = solo ou à 2 PVE / À débloquer =  niveau 1 / Environnement de la Map = Gréco-Romain / Objectif = Entraînements divers /  Particularités = Accès à tous les dieux avec leurs skins et cosmétiques, possibilité de quitter quand on veut, réinitialiser les cooldowns, passer au niveau max, choisir son mode d’entraînement.
  • Modes de jeux changeants
    Mode Clash ou Grab Bag par exemple, généralement du 5v5 sur les Maps Conquête ou Arène avec des dieux aléatoires ou 2 dieux prédéfinis comprenant des réductions de cooldowns et beaucoup d’or au démarrage.
Le mode Entraînement Jungle dans Smite avec Cthulhu
Le mode Entraînement Jungle dans Smite avec Cthulhu

Les divinités dans Smite

Afin d’atteindre la victoire tant convoitée, le joueur incarne un dieu qui détient des caractéristiques et des compétences qui lui sont propre.

On retrouve dans Smite un large panel de personnages puisqu’à l’heure actuelle il y a plus de 100 dieux disponibles et des nouveaux apparaissent régulièrement. Le dernier en date est une divinité japonaise, le dieu de la lune Tsukuyomi, sorti en juillet de cette année 2020. Il est précédé par le dieu Cthulhu, issu des écrits Lovecraftiens et défini dans le jeu comme faisant partie de la mythologie des Grands Anciens, et Baba Yaga qui vient des croyances slaves. Ces derniers sont le symbole de l’évolution de Smite, qui a débuté par des dieux uniquement issus de mythologies et religions pour peu à peu se diriger vers des croyances et cultures plus larges comme celles représentées par Pélé (Polynésie), Tchernobog (Slave), Roi Arthur (Légende Arthurienne), Baron Samedi (Vaudou) ou encore Yemoja et Olorun (Yoruba – Afrique). D’ailleurs, les équipes derrière Smite prennent à cœur leur communauté puisqu’ils ont répondu à la demande générale de créer et proposer Baba Yaga comme divinité à incarner. 

La divinité Yemoja et son ultime dans Smite
L’ultime de Yemoja

Tous les personnages sont répartis dans 5 classes : chasseur, guerrier, tank, mage, et assassin. Vous pouvez avoir un aperçu des champions et de leurs particularités sur ce site.

J’aime beaucoup le fait que les croyances, les folklores, et la mythologie soient si bien intégrés dans un MOBA. Les histoires des dieux présentés sont intéressantes et c’est un bon moyen d’en apprendre plus sur certaines croyances et cultures tout en s’amusant.

Gameplay et particularités 

Une des principales particularités de Smite, au delà du fait qu’il mette en scène des divinités, est qu’il se joue à la 3ème personne avec la caméra placée derrière le personnage et un système de visée et de déplacement complètement indépendants. Lorsque, comme moi, on n’est pas habitué, cela peut donner du fil à retordre. Mais après avoir expérimenté une meilleure prise en main, je trouve que cela offre une meilleure immersion et dynamise grandement les parties, ce qui n’est pas désagréable pour un MOBA.

Aussi, le cross play est intégré dans Smite. Vous pourrez ainsi jouer sur PS4 / PC (Steam & Epic Games) / Xbox / ou Switch avec et contre des joueurs qui utilisent une autre plateforme. La recherche de match est donc très rapide. Pour avoir testé les deux (sur PC et Switch), je trouve que c’est plus facile de jouer sur le premier en termes de visée et de réactivité. Cependant, en mode classé, les joueurs PC ne pourront pas affronter ni jouer avec des joueurs qui utilisent une console.

De plus, le jeu propose aussi un système de Battle Pass comprenant une partie qui se débloque gratuitement au fur et à mesure du jeu, et une partie supplémentaire payante qui ajoute du contenu à ce que vous débloquez gratuitement. Ils proposent des skins, des coffres, des emotes, des skins d’écrans de chargement, des packs de voix et j’en passe.

Battlepass de Smite

En dehors des Battle Pass, Smite propose également des boosters (xp, skins, Battle Pass…) que vous gagnerez au fur et à mesure de votre progression ou que vous pourrez acheter. En effet, le jeu est gratuit et les joueurs ne souhaitant pas dépenser d’argent dans des contenus bonus ne seront pas désavantagés comparé à ceux qui le font puisque les contenus payants ne sont que des bonus qui n’influencent en rien le gameplay.

De plus, il est aussi possible de personnaliser les achats d’items et  et d’automatiser l’ordre des compétences pour chaque divinité. C’est très pratique, bien que ces deux choses dépendent extrêmement de votre partie et de vos ennemis. Pour cela, cliquez sur la divinité choisie puis allez dans l’onglet “outils création”. Vos choix apparaîtront automatiquement en jeu et vos compétences se débloqueront d’elles-mêmes selon les choix que vous avez personnalisé.

Enfin, d’un point de vue stratégique, c’est le même principe que dans tous les autres MOBA existants. Il faut choisir la meilleure composition, maîtriser son dieu, connaître les autres dieux / leurs faiblesses / leurs skills, trouver un bon équilibre entre domination par les kills et par le push, atteindre les objectifs de jungle, bien tuer les sbires pour se faire de l’or plus rapidement que les ennemis… Une autre particularité de Smite, à ce niveau-là, est que je trouve les sbires plus puissants que dans les autres MOBA auxquels j’ai joué. Le début de partie (early game) peut s’avérer difficile car vous risquez de vous faire rosser par les sbires ennemis.

L’évolution des graphismes

Smite est, rappelons-le, sorti officiellement en 2014, mais dont la première bêta fermée datait de 2012. Entre les premières images de 2011, la découverte du jeu via la bêta en 2012, sa date de sortie, et les maj qu’il a subi au niveau des graphismes, on y voit une évolution impressionnante ! J’avais moi-même fait partie des premiers joueurs mais n’avais pas accroché à l’époque.
Voici une vidéo intéressante qui montre l’évolution graphique du jeu au fil des ans.

Les graphismes sont agréables et colorés, les visuels des compétences également, et j’apprécie certains détails des maps comme celle de l’arène qui, en ce moment, fait la part belle à un background vraiment sympa sur le thème de Cthulhu !
Le design des dieux est également bien fait, je trouve, tant dans l’artwork qu’en jeu.

Enfin, les skins sont particulièrement originaux et certains sont vraiment beaux ou drôles.

Pour finir

Smite est un MOBA plutôt facile à prendre en main, que l’on soit débutant ou non. Bien que je trouve sa maniabilité plus aisée sur PC que sur console, notamment à cause de la visée avec laquelle je suis plus à l’aise via une souris, il se joue tout aussi bien sur les autres plateformes et le cross play est vraiment appréciable.

Son système de visée est dynamique et fluide, et de nombreuses options permettent de personnaliser votre expérience. C’est une mécanique qui lui est propre et qui le différencie d’autres MOBA tels que League of Legends, Dota II, ou encore Heroes of the Storm, bien que non comparables étant donné leurs différences.

C’est un free to play et non pas un pay to win puisque les contenus payants ne concernent que les cosmétiques.

Ce sont vos choix d’items, d’évolution de compétences, ainsi que vos connaissances des dieux, mécaniques et stratégies du jeu qui influencent les parties à l’échelle individuelle. Il est également important d’adapter son choix de personnage en fonction de la composition la plus adéquat.

Un des avantages de Smite est qu’il est impossible de communiquer avec les joueurs adverses pendant une partie. Le chat ne concerne que votre propre team, et cela réduit la toxicité que l’on peut trouver de manière générale, bien qu’elle existe aussi un peu ici aussi.

Le seul bémol, à mon avis, est le matchmaking parfois douteux. Il m’est souvent arrivé de tomber avec ou contre des joueurs n’ayant pas du tout le même niveau que moi, que ce soit en mieux ou en moins bien, et ce en normal comme en classé.

Smite a nettement moins de succès que LoL et pourtant il détient encore une communauté conséquente à travers le monde et les World Championships sont très intéressants. Il y a du niveau et de très bons joueurs streament des parties attrayantes et instructives. Je pense notamment à SamDaDude pour les Duels, Incon pour les Conquêtes, et IkerTV pour les guides FR.

Certes, si vous n’aimez pas les MOBA, vous vous lasserez sur la durée. Bien qu’il ne les révolutionne pas, Smite a sa place parmi les plus connus du genre.

La  note  de la  rédaction

5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Des graphismes attrayants

Système de visée dynamique

Un large panel de dieux issus de mythologies, croyances, et cultures

Différents modes de jeu

Free to play

Cross play

La personnalisation des items proposés IG et l’automatisation des compétences choisies

Des nouveautés régulières

Les points négatifs

Matchmaking parfois douteux

Des joueurs parfois toxiques

Dans le même genre

Laisser un commentaire