Shin Megami Tensei III : Nocturne HD Remaster

Shin Megami Tensei III : Nocturne HD Remaster » est un RPG développé par Atlus et édité par Sega. Il est disponible sur PC, Playstation 4 et Nintendo Switch depuis le 25 mai 2021. Voyons ensemble ce que vaut ce remaster.

Histoire

Commençons par situer Shin Megami Tensei III : Nocturne HD Remaster dans la série et son origine.

Megami Tensei

Tout d’abord, et malgré son nom, il s’agit du quatrième épisode de la saga Shin Megami Tensei. Cette dernière est une branche de la licence Megami Tensei (qui signifie “La réincarnation de la Déesse” en japonais). et dont le premier épisode est paru en 1987 sur la Famicom (la NES japonaise). Il faut savoir que les premiers jeux sont inspirés de romans de science-fiction, Digital Devil Story : Megami Tensei, de Aya Nishitani.

SMT III : l’origine

Shin Megami Tensei III est sorti sur Playstation 2 en 2003 au Japon, en 2004 aux USA puis en 2005 en Europe. Il est important de noter qu’il s’agit du premier jeu de la série à paraître sur notre continent et qu’il a en plus bénéficié d’une traduction française. Cette version européenne a été éditée par le studio Ghostlight sous le titre “Shin Megami Tensei : Lucifer’s call”.

Shin Megami Tensei III: Nocturne HD Remaster - Menu du jeu

Scénario

Comme à l’accoutumée dans les jeux SMT, l’histoire se déroule de nos jours dans la ville de Tokyo et met en scène un lycéen. Alors en visite dans un hôpital du Shinjuku pour voir son professeur, le héros assiste à la Conception, un cataclysme détruisant Tokyo et transformant ses habitants en âmes errantes. Les démons se sont échappés des enfers et les dévorent sur leur passage.

Notre jeune héros se voit alors confier un Magatama, un insecte ayant le pouvoir de le transformer en créature mi-humaine mi-démon. Il est ainsi chargé de finaliser la Conception et de faire renaître Tokyo.

Gameplay

Au niveau du gameplay, il ne faut pas s’attendre à ce que Shin Megami Tensei III bouleverse les codes de la série. En effet, c’est un remake, donc on aura les mécaniques classiques de la licence. Tout d’abord, les déplacements. Nous avons une carte en 2 dimensions avec un pointeur bleu symbolisant le joueur. On pourra se déplacer relativement librement dessus et rencontrer des âmes avec qui discuter. Les seuls endroits où l’on peut rentrer sont rouges. Une fois à l’intérieur, le jeu passe en 3 dimensions avec une vue à la troisième personne. Là encore, on pourra explorer la zone librement. Cependant, dans le cas de la carte comme dans le cas des zones en 3D, vous aurez un indicateur vous avertissant de l’arrivée imminente d’un combat.


Les ennemis ne sont pas visibles, donc les affrontements se déclencheront inévitablement. Ceci dit, ce radar vous permet de vous rappeler de vite soigner votre groupe si vous ne l’aviez pas fait avant. Un autre indicateur : les phases de Kagutsuchi. Un peu comme la lune, celui-ci a des phases, qui vont changer assez rapidement au fil du temps. Cela influencera les monstres, qui seront plus ou moins forts et plus ou moins belliqueux.

Lire aussi notre article : Tokyo Mirage Sessions #FE Encore

Les combats

Les combats se déroulent au tour par tour. Chaque allié ou ennemi agira l’un après l’autre. On pourra choisir une attaque physique classique ou bien utiliser une compétence. Bien sûr, on pourra aussi utiliser un objet ou fuir. Mais ce n’est pas tout. Dans SMT3, vous êtes seul et vous avez besoin d’alliés. Comment en recruter ? Tout simplement en discutant, séduisant, implorant ou encore marchandant avec vos ennemis. 

Une phase de négociation commencera alors. Si vous réussissez, le monstre fera partie de votre équipe et le combat est fini (même s’il y a d’autres adversaires). Certains ne seront pas faciles à recruter (notamment à cause des phases de Kagutsuchi), d’autres ne pourront pas l’être tant que vous n’aurez pas vaincu leurs amis à côté d’eux.

La gestion du groupe

Une fois vos démons recrutés, il faudra choisir lesquels invoquer puisque votre équipe est limitée à quatre personnages (vous inclus, donc trois alliés). Chacun d’eux dispose de ses propres compétences et gagne en niveau, tout comme vous. La différence est que le joueur peut choisir où assigner le point de statistique obtenu alors que c’est automatique pour les démons.

Lors d’un level-up, ils vous proposeront parfois de parler, vous permettant de gagner des objets. Il est aussi possible qu’ils évoluent. Mais tout comme dans les autres SMT ou même les Persona, vous pourrez surtout les faire fusionner. Cela vous permet d’en obtenir de nouveaux plus puissants et que vous ne pourriez pas avoir autrement. Il y a également la possibilité de sacrifier un troisième démon pour augmenter encore le niveau du résultat.

Les magatama

Les magatama sont des insectes que vous pourrez ingérer afin d’obtenir divers bonus, que ce soit de statistiques ou de résistances magiques. Attention car il peut également y avoir des malus. À chaque montée en niveau du héros, le magatama s’agite et peut autant vous soigner que vous donner une altération d’état (soignable) ou carrément une malédiction. Cette dernière ne sera soignable que contre monnaie sonnante et trébuchante à l’église.

Shin Megami Tensei III: Nocturne HD Remaster - les Magatama

Technique

Shin Megami Tensei III: Nocturne HD Remaster fait dans le remaster simple, c’est-à-dire augmentation de la résolution, amélioration des textures et un bon antialiasing. Il ne faut pas s’attendre à voir des modèles avec plus de polygones qu’à l’époque, cela reste tout aussi carré / triangulaire. Ceci dit, cela reste bien suffisant car le jeu d’origine a plutôt bien vieilli, ça ne pique pas du tout. Du coup, les graphismes sont plutôt bons, même si on ne les comparera pas aux derniers AAA bien sûr. Le jeu est fluide et les animations le sont tout autant. Notons que les cinématiques n’ont pas été retravaillées en revanche, c’est un peu dommage mais ça n’empêche pas d’apprécier le jeu.

Hijiri - Shin Megami Tensei III: Nocturne HD Remaster

Côté son, on est sur du Shin Megami Tensei, donc de bonnes bandes son. C’est agréable et entraînant. Les doublages sont disponibles en anglais ou en japonais, ce qui est toujours agréable (votre serviteur choisissant toujours la vo).Côté textes, on a le choix entre de nombreuses langues dont le français, comme dans la version PS2, et c’est tant mieux car il y a tout de même beaucoup de dialogues.

Shin Megami Tensei III: Nocturne HD Remaster - Démon
Pour conclure…

Shin Megami Tensei III: Nocturne HD Remaster est un bon RPG, remettant au goût du jour et sur de nouvelles plateformes un jeu dont on a pu passer à côté à l’époque. Cela permet au plus grand nombre d’en profiter, que ce soit en mode nomade avec la Switch ou sédentaire avec les versions consoles de salon et PC. Un bon jeu pour se remettre dans le bain des Shin MegaTen en attendant la sortie du cinquième épisode prochainement sur Nintendo Switch.

Attention toutefois, le jeu n’est pas à mettre entre toutes les mains. En effet, il est classé PEGI 16.

Il est disponible en deux éditions :

Standard à 49,99€

De luxe à 69,99€

Cette dernière version inclut les DLC disponibles.

Le jeu nécessitera 9,7 Go d’espace libre sur PC et 8,7 pour la Nintendo Switch.

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

SMT3 sur les plateformes récentes

Un bon remaster

Les points négatifs

Les cinématiques n’ont pas été retravaillées

Dans le même genre

Laisser un commentaire