Scene Investigators

Scene Investigators, le jeu de déduction qui vous permet d’incarner un enquêteur en formation. Choisissez votre scène de crime et découvrez qui est mort, qui est le tueur pour remplir le questionnaire et valider votre examen. EQ Studio nous régale après The Painscreek Killings avec ce nouveau jeu mystérieux. Débarquez dans plusieurs scènes de crimes et cherchez tous les indices possibles pour résoudre le mystère.

Ce test a été réalisé sur une version PC fournie par l’Éditeur.

À propos de Scene Investigators

Qui n’a jamais enquêté en même temps que son héros préféré dans sa série policière adorée ? Nous sommes d’accord, on l’a tous fait et on a tous déjà crié à la fin qu’on avait découvert dès le début qui était le tueur. Dans Scene Investigators vous incarnez un enquêteur en formation. Pour valider vos acquis vous devez résoudre plusieurs scènes reconstituées en ne comptant que sur votre logique, votre déduction et vos recherches sur les scènes.

Soyons clair, ce jeu est typiquement un jeu pour les fans de polar, d’escape game et d’ambiance thriller. Autant vous dire que je suis aux anges.

Élémentaire mon cher Watson

Ici pas de partenaire, vous jouez en solo et vous commencez le jeu avec l’enquête préliminaire qui fait clairement office de tutoriel. Une salle digne d’un escape game éphémère. Des murs blancs, un tableau et des dossiers. En soi, ça ne vend pas du rêve et l’énigme est quand même assez dure quand on ne connaît pas le jeu. Alors qu’au final quand on trouve la solution on lance un « MAIS OUI ! je suis bête »

Bref, une fois le tutoriel passé vous allez pouvoir choisir une catégorie parmi « disparition », « le 4ème étage », « bain de sang » et la catégorie cachée.

Dans chaque catégorie, vous avez plusieurs scènes et si au début vous allez penser qu’il n’y a rien en commun d’une catégorie à l’autre, détrompez-vous. Regardez bien les dates quand vous jouez et vous allez vite comprendre que chaque catégorie parle d’une histoire mais sur plusieurs époques. Une ou plusieurs salles et la chasse aux indices commence. Tout peut être important pour votre affaire. Une date, un horaire, une photo mais surtout votre intuition ! L’aménagement d’une pièce par exemple, peut vous faire comprendre certaines choses.

Si dans la plupart des jeux d’enquête, il y a un petit bouton « indice », ici ce n’est pas le cas. Vous êtes seul face à la reconstitution et il ne faut pas hésiter à consulter le questionnaire et le remplir petit à petit pendant que vous découvrez les lieux.

La méthode 70/30

Dans scene investigators, 70% des indices sont à votre disposition et il faudra bien chercher. Mais 30% sont manquants et c’est là que votre sens de la déduction entre en jeu. Il va falloir réfléchir, faire des liens pour trouver la solution. Parfois l’adresse n’est pas clairement écrite mais si vous réunissez le nom d’une personne et un chèque encaissé par exemple, il se peut que l’adresse sur le chèque soit celle que vous cherchez.

Chaque détail compte

Les indices sont dans les journaux, les factures, les enveloppes et même les meubles. Mais regardez le corps au sol. La trajectoire de la balle et les éclaboussures de sang. Oui, même ça , ça va vous permettre de répondre aux questions. La trace de rouge à lèvre sur le verre ? Notre ami n’était donc pas seul ce soir-là ? Tiens tiens, crime passionnel ? Vengeance ? Dispute ?

Vous commencez à comprendre à quel point Scene Investigators n’est pas qu’un simple jeu de recherche et d’enquête ? Vous allez devoir vous creuser les méninges pour trouver les informations et parfois avoir confiance en vous.

Un jeu où il faut creuser à 100%

Si The Painscreek Killings était un jeu avec une histoire et un fil conducteur, ce n’est pas le cas pour Scene Investigators. Ici, vous allez faire vos parties sous forme de séquences et donc vous arrêter quand vous le désirez pour reprendre plus tard sans être perdu. Si vous pouvez jouer dans l’ordre que vous voulez (Les catégories), notez quand même que dans chaque catégorie les missions se suivent et vous allez vite découvrir  en quoi elles se réunissent une fois débloquées. Au final vos déductions dans la mission d’avant vous seront sûrement utiles dans la mission d’après.

Graphiquement très réaliste

Sans être dans un jeu type film, Scene Investigators nous offre un graphisme très propre, semi-réaliste. Une sorte de Sims à la première personne dans des maisons très détaillées qu’on a envie de fouiller dans leurs moindres recoins. C’est d’ailleurs drôle toutes les idées qu’on se fait quand on passe la porte. La silhouette du corps au sol, on se dit que le mort est sûrement Darling, la maman, et au final c’est son amant… Ah mais en avançant on se rend compte qu’elle n’était pas à la maison. Mais alors qui est mort ?

Les pièces sont très détaillées, que ce soit la lisibilité des titres de livres, les courriers que l’on peut consulter ou bien encore la boîte mail à fouiller. Le but étant d’observer et de fouiller, il est normal qu’on puisse trouver tout et n’importe quoi. C’est là que le graphisme entre en jeu et surtout… La scène de crime doit respirer l’ambiance de l’enquête. Lorsqu’on est dans une maison qui paraît normale, il est normal que petit à petit on découvre des choses qui vont donner une personnalité à cet endroit… La maison familiale deviendrait-elle un repère de drogués et de prostituées ? Peut-être.

Mon avis sur Scene Investigators

Une belle surprise pour moi. Fan d’escape games et de séries criminelles, j’ai vite été tentée par l’expérience. Si l’enquête préliminaire m’a un peu agacée, j’ai vite changé d’avis sur la suite. Déjà parce que le décor n’est pas le même. L’enquête préliminaire est sans saveur, sans décor et sans couleurs. Alors que celles qui suivent nous plongent dans le sujet. Le fait de découvrir au fil des enquêtes les liens entre les missions est top aussi. Je ne m’attendais pas, lors de la dernière mission de catégorie, à apprendre que les personnages étaient les mêmes que dans la mission une mais avec des années en plus.

C’est là que le cerveau se retourne et qu’on se dit « Mais non ! ». Scene Investigators est clairement le jeu à faire quand on aime les escape games et les enquêtes. Vous jouez seul mais rien ne vous empêche d’avoir des amis autour de vous pour vous aider. Cela peut même donner des soirées sympathiques.

Pour conclure…

EQ Studios nous offre un nouveau jeu digne d’un polar. Certes il n’y a pas de fil conducteur, mais le suspense et le gameplay suffisent en eux-mêmes. Enfilez votre veste de stagiaire enquêteur et résolvez les quêtes mises à disposition pour votre examen.

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Un design réaliste et propre

Des enquêtes complexes mais logiques

Une ambiance immersive

Plusieurs lieux disponibles

Les points négatifs

Aucune aide (Quand on tourne en rond ça peut vite rendre fou)

Une enquête préliminaire inutile

Un jeu compliqué si on n’a pas un bon esprit de déduction

Vous devriez Lire aussi
Neoverse

Dans le même genre

Laisser un commentaire