Road 96 : Mile 0

Road 96: Miles 0 écran titre

Road 96 : Mile 0 est un jeu d’aventure narratif indépendant développé par DigixArt et édité par Ravenscourt. Il s’agit de la préquelle du jeu Road 96, qui se veut cette fois-ci rythmé par la musique. Le titre est sorti le 04 avril 2023 sur PC, Nintendo Switch, PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox Series et Xbox One.

Ce test a été réalisé sur une version PC (Steam Deck).

Plot de Road 96 : Mile 0

(…) Dans ce titre publié par Ravenscourt, vous incarnez à tour de rôle Zoé et Kaito, deux adolescents aux convictions et aux parcours très différents. Ils vivent à White Sands, le complexe luxueux où réside l’élite de Petria et où travaillent les parents de Kaito.

Zoé est l’un des personnages de Road 96. Elle vient du quartier riche de la ville, et son père travaille pour le gouvernement. Kaito, qui est apparu pour la première fois dans Lost in Harmony, vit dans une zone moins privilégiée. Ils sont bons amis, mais cela pourrait très vite changer.

Ce qu’ils vont vivre dans Road 96 : Mile 0 va remettre en question leur relation et toutes leur convictions. On dit que l’argent ne fait pas le bonheur, pas plus que l’amitié non plus. Ces jeunes rêveurs vont apprendre quelle est leur place dans le monde. Resteront-ils amis ?

– Steam

Une autre victoire pour DigixArt

DigixArt est un studio indépendant français qui réside dans le sud de la France, à Montpellier. Leur premier jeu, Lost in Harmony, voit le jour en 2016. C’est d’ailleurs dans celui-ci que nous retrouvons Kaito pour la toute première fois. Vient ensuite 11-11 Memories Retold en 2018, et l’avant-dernier en date, qui a sans aucun doute mis énormément de lumière sur le studio en 2021 : Road 96.

Road 96 est la séquelle de Road 96 : Mile 0 et a été un tel succès qu’il a été récompensé de cinq Pégases, dont celui du « Meilleur jeu indépendant » en 2022.

Par le biais de Road 96 : Mile 0, DigixArt nous fait plonger dans les origines du jeu précédent, avec une histoire qui saura émouvoir même ceux qui n’ont pas joué à Road 96. C’est même l’occasion de découvrir des personnages que vous auriez rencontrés dans cet opus, mais cette fois-ci dans un contexte bien différent !

Embarquez sur votre skateboard dans Road 96 : Mile 0 !

Road 96 : Mile 0 est bercé par divers parcours musicaux. En tant que Zoé, ces parcours seront effectués sur des rollers, tandis qu’avec Kaito, ils le seront sur un skateboard.

Ces sections, en général en fin de chapitre, signent les choix, les décisions de nos deux personnages. Certains sont bien plus difficiles à expérimenter que d’autres… Ces parcours musicaux ont tous un paysage en accord avec les événements de Zoé et Kaito, et sont plus ou moins émouvants au cours de l’histoire.

Les bandes-sons qui accompagnent ces sections sont toutes aussi mémorables que les paysages qui défilent sur notre écran. Dès les premières minutes du jeu, l’effet est immédiat : on se sent rapidement transporté par la musique et les états-d’âme de nos personnages.

Certains parcours sont agrémentés de QTE, « Quick Time Event », où il sera essentiel au joueur d’appuyer sur une touche au bon moment sous peine de recommencer encore et encore.

Comme mentionné plus haut, le test a été effectué sur Steam Deck, et il n’y a eu absolument aucun souci technique durant la partie. Que ce soit durant la narration ou durant les parcours musicaux, tout s’est déroulé sans encombre.

Viva la revolución

Cette préquelle est essentielle pour comprendre pourquoi Zoé a fuit de chez elle dans Road 96. Elle nous met face à une histoire bouleversante, mais pourtant assez réelle puisqu’elle oppose les Résidents riches de White Sands, aux Travailleurs, la population la plus pauvre.

Petria incarne ce modèle patriotique, qui ne se soucie pas de discriminer les minorités, et certaines scènes du jeu sont d’ailleurs très irritantes à observer. Zoé étant la fille du Ministre du Pétrole, et Kaito le fils de Travailleurs, nous nous demandons comment ces deux adolescents peuvent être amis… Mais bien heureusement, Zoé est assez adulte pour se détacher des convictions de son père, et peu à peu, son regard sur Petria commence lui aussi à changer…

Le contraste entre la manière d’incarner Zoé et Kaito est assez flagrant. Les privilèges ne sont pas les mêmes, les conditions de vie non plus. Et en fonction des choix de Zoé, nous pouvons décider si oui ou non, elle souhaite joindre ses forces à Kaito et prendre conscience de toutes les atrocités que fait subir le gouvernement.

Des atrocités qui résonnent de près avec des événements qui l’ont traumatisée, mais dont elle se trompait sur toute la ligne.

Entre doute et certitude

Tout au long du jeu, nous pouvons choisir quels actes ou conversations peuvent avoir nos personnages. Cependant, cela a inévitablement un impact sur la suite de l’histoire.

Ainsi, nous pouvons décider par exemple si Zoé a un comportement plutôt anti ou pro Petria. Si par exemple, elle décide de taguer des affiches de Petria, elle se fera punir de sortie à un moment dans le jeu pour ses actes. Kaito quant à lui peut faire le choix d’être révolutionnaire ou non. Son côté révolutionnaire est plus direct et moins empathique envers Zoé.

C’est intéressant de voir les différences entre les choix, et nous pouvons même choisir d’être apolitique dans certains contextes. Néanmoins, il est plus amusant de ne pas rester neutre au cours de l’histoire, à condition d’en assumer pleinement les conséquences, car il n’y a pas de retour en arrière possible !

Un concentré de mini-jeux

En plus du jeu de rythme, il y a plusieurs mini-jeux pour varier le gameplay dans le jeu. On y retrouve notamment un où l’on cloue des planches, ou bien celui où l’on doit distribuer des journaux. Ces jeux ont évidemment un rapport avec le déroulement de l’histoire.

Ils sont parfaits pour se détendre un petit peu et faire une courte pause entre deux sections, dans le cas où, comme nous, vous feriez tout le jeu d’une traite…

Mon avis sur Road 96 : Mile 0

Pour ma part, je n’ai absolument pas joué à Road 96, mais cette préquelle m’a encore plus donné envie de me lancer dans cette aventure.

Je trouve cela encore plus intéressant de débuter l’histoire dès les origines, pour avoir un contexte précis sur ce qu’il se passe ensuite. Nous nous attachons énormément à Zoé (et à Kaito) dans ce jeu, c’est pourquoi je pense qu’il sera encore plus prenant de la jouer dans Road 96.

Cette préquelle est selon moi parfaite sur beaucoup de points. Déjà, bien que les parcours musicaux soient essentiels, ils ne sont pas redondants et sont tous uniques. Chacune des musiques reste d’ailleurs facilement en tête.

Il y a un bon équilibre entre le côté narratif et le côté musical du jeu. On ne s’ennuie jamais, et si on ressent le besoin de souffler un peu, les mini-jeux répondent présents !

Je n’ai d’ailleurs jamais réussi à battre Zoé au Puissance 4… Est-ce scripté ou suis-je simplement trop nulle ? En tout cas, c’était un coup de cœur qui me donne envie d’en découvrir davantage sur le studio, et sur la licence !

Pour conclure…

Dans Road 96 : Mile 0, vous découvrirez les origines des événements de Road 96, et tout ça en slalomant à bord de vos rollers ou de votre skateboard sur de fabuleuses musiques. Soyez au tout premier rang de cette révolution en incarnant Zoé, personnage de Road 96, ou Kaito. Deux amis qui n’ont rien en commun, excepté leur amour pour la musique.

La  note  de la  rédaction

5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Bon équilibre entre jeu narratif et jeu musical

Une bande-son entraînante

Un très bon plot principal

Les points négatifs

Aucun pour moi !

Vous devriez Lire aussi
Horizon Forbidden West : Burning Shores

Dans le même genre

Laisser un commentaire