Resident Evil : Village

Resident Evil : Village est un survival horror. Le jeu est développé et édité par Capcom. Il est sorti le 7 Mai 2021 sur Xbox One / Series, Playstation 4 / 5 mais également sur Windows et Stadia.

Le début

Avant de commencer, il faut savoir que Resident Evil : Village est la suite de Resident Evil 7 : Biohazard, sorti en 2017.

Dans cet opus, vous incarnez Ethan Winters, qui est à la recherche de sa femme Mia, disparue depuis 3 ans. Notre protagoniste finira par la retrouver dans une mystérieuse maison abandonnée qui s’avère finalement être habitée par un couple et ses 2 enfants ainsi qu’une vieille femme… Malheureusement, les occupants du domicile ne sont plus vraiment eux-mêmes, c’est le début du cauchemar pour Ethan. Notre héros finira par retrouver sa femme, tout rentre dans l’ordre et notre couple essaye de reconstruire leur vie comme si de rien n’était. C’est là que débute Resident Evil : Village, soit 3 ans après les événements du jeu précédent.

Et maintenant ?

Dès le début, nous pouvons apercevoir Mia qui lit une histoire à un bébé, pas n’importe lequel puisqu’il s’agit de la fille qu’elle a eu avec Ethan. Une maison, un bébé… La recette du bonheur. En effet, il est difficile d’oublier les événements passés, en particulier pour Ethan, et on le comprend un peu… Doit-on rappeler à Mia que son mari a traversé l’enfer rien que pour elle ?

Décidément, notre cher Ethan n’a pas de chance concernant ses mains… Rappellons que dans Resident Evil 7, celui-ci se fait couper la main par sa femme, Mia, à l’aide d’une tronçonneuse… Dans Resident Evil 8, notre protagoniste n’échappera pas à son triste sort. Heureusement, après un remède de soin, la main se recolle miraculeusement. Mr Winters, il va falloir nous donner votre recette miracle !

Malheureusement, Mia n’aura pas le temps de dire grand chose pour sa défense car, à peine 10 minutes après l’introduction, la jeune femme se fait soudainement tirer dessus. L’auteur de cette attaque n’est autre que Chris Redflied qui, il y a quelques années, était présent et avait aidé le jeune couple à s’en sortir de chez les Baker.

Resident Evil : Village

C’est donc l’incompréhension totale pour notre protagoniste, mais pas le temps de réfléchir. Après le meurtre de sa femme, c’est sous ses yeux que Rose, sa fille, se fait kidnapper. Ethan n’y échappera pas non plus puisqu’il sera également enlevé…

Nous retrouvons très vite Ethan dans un sale état… Le chauffeur du véhicule est mort, Rose n’est plus là… Notre héros se trouve donc de nouveau seul dans un village qui semble être abandonné… Cette fois-ci, il ne devra pas partir à la recherche de sa femme mais de sa fille. À défaut d’avoir une famille complètement givrée comme ennemis, Ethan va devoir faire face à différents adversaires dont une mystérieuse femme d’une beauté divine mais qui s’avère être particulièrement dangereuse…

Lady Dimitrescu est très certainement une cousine éloignée de Freddy Krugers…

Resident Evil : Village

Une pâle copie de son aîné ?

4 ans après sa sortie, la question est inévitable : Village est-il une pâle copie de Biohazard ? La réponse reste mitigée, le système du jeu est clairement identique. Heureusement, Capcom a réussi à introduire quelques nouveautés qui ne sont clairement pas désagréables.

Un Resident Evil sans énigme n’en ai pas un, on regrette cependant que celle-ci soit aussi simple.

Le duc, un ami de taille.

Vous aurez l’occasion de rencontrer “Le Duc”, qui n’est autre qu’un marchand ambulant qui vous proposera différentes possibilités :

Achats d’objets/munitions…

Resident Evil : Village

Que serait un Resident Evil sans armes et munitions ? Il vous sera donc possible de vous procurer de l’attirail grâce au Duc en échange de Lei (la monnaie du jeu). Le vendeur possède bien des choses dont de l’espace supplémentaire pour votre inventaire, ce qui n’est clairement pas négligeable car oui, les armes prennent beaucoup de place ! Pensez donc à économiser pour pouvoir porter un maximum d’objets sur vous.

Améliorations des armes

Resident Evil : Village

Ici, rien de particulier. Comme son nom l’indique, il vous sera possible d’améliorer vos armes. Inutile de vous préciser que vous devrez mettre la main au porte-monnaie si vous voulez faire de plus amples dégâts.

Vente d’objets collectés tout au long du jeu

Autre ajout du jeu, une monnaie appelée Lei. Celle-ci vous sera très utile, pensez donc à casser toutes les caisses sur votre passage. Les ennemis vous permettront également de gagner de l’argent. Il vous sera possible de trouver des objets tout au long de votre quête.  Certains d’entre eux seront composés de deux parties et il vous faudra les combiner pour qu’ils aient plus de valeur.

Cuisine, qui permettent d’augmenter vos capacités

Resident Evil : Village

Tout au long du jeu, il vous sera possible de croiser des animaux (cochons, corbeaux, poissons…). Il n’est pas question ici de vous transformer en Brigitte Bardot puisqu’il vous faudra les tuer. Une fois fait, vous pourrez récupérer de la viande sur leur corps. Il vous faudra l’apporter au Duc pour pouvoir augmenter vos capacités (moins de dégâts subis, plus de vie…) ce qui n’est pas négligeable si vous souhaitez survivre.

La carte était déjà disponible dans RE 7, mais dans l’opus 8, celle-ci sera différente.

Resident Evil : Village

La différence se fait également dans l’ambiance qui se joue en différents lieux. Le premier étant dans le village, l’ambiance se fait lourde, on y retrouve des corbeaux qui donnent l’effet d’un village abandonné. Mais l’est-il réellement ?

Dans le château, c’est une autre histoire. On pourrait presque croire que tout se déroule normalement et nous sommes presque émerveillés face à tant de beauté, mais il vous suffira de descendre dans le sous-sol pour vous rendre compte que tout n’est pas aussi beau… 

Le château de la Dame Dumitrescu sous tous ses angles

Bien heureusement, le jeu propose d’autres lieux que le village et le château, des lieux qui semblent être tout aussi effrayants. Mais d’ailleurs, y a-t-il un réel sentiment de peur dans Resident Evil 8 ? L’avis reste clairement mitigé surtout après Resident Evil : Biohazard.

Et si je vous disais que cette charmante demoiselle a l’honneur de porter la voix de Dorothée Pousséo ?

Resident Evil : Village

Dorothée Pousséo est une doubleuse française. Si son nom vous est inconnu, vous avez pourtant très certainement entendu sa voix plus d’une fois, que cela soit dans les jeux vidéos, les films ou les films d’animations : Tracer (Overwatch), Dee-Dee (Le laboratoire de Dexter), Vanellope (Les mondes de Ralph) et bien d’autres encore…

À mon goût, le sentiment de peur est moindre voire pas présent du tout. On pourrait sentir une sensation d’oppression face à un certain passage qui vous demandera de vous cacher face à une créature mais le jeu ne proposera pas vraiment d’autres séquences qui pourraient vous faire trembler de peur… De temps en temps, certains objets tomberont mais il n’y aura pas de quoi vous faire sauter au plafond.

Resident Evil : Village

Les Residents ne sont clairement pas réputés pour leur durée de vie. Une fois de plus, le jeu s’annonce être court, beaucoup trop court. Il vous faudra compter 8h en difficulté standard et en ayant pris le temps de bien fouiller le village. Bien heureusement, il vous sera possible de faire une nouvelle partie autant de fois que vous le souhaitez et, pour ajouter une durée de vie supplémentaire au jeu, certains défis seront disponibles, comme par exemple finir le jeu en moins de 3h.

Resident Evil : Village

Bien entendu, si vous souhaitez faire durer le plaisir, je vous recommande de choisir la difficulté hardcore, pas sûr que 8h suffisent à mettre à terre vos ennemis !

Pour conclure…

 Resident Evil : Village était sur ma liste des 3 jeux que je souhaitais à tout prix faire en 2021. J’ai tout simplement adoré le précédent épisode Resident Evil : Biohazard, il était donc impossible que je passe à côté de celui-ci. Vous vous en doutez donc, j’attendais beaucoup de ce jeu ! Mon avis reste très mitigé : durée de vie du jeu trop courte, des énigmes beaucoup trop simples… Village reste malgré tout un très bon survival horror ! Il ne faudra clairement pas s’attendre à avoir un jeu aussi effrayant que Biohazard cependant vous aurez l’occasion de passer un très bon moment sur ce titre. De plus, le jeu suit parfaitement son aîné. Si vous voulez en savoir plus, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Des antagonistes

Des énigmes façon Resident Evil

Une VF sympathique !

Les points négatifs

Beaucoup trop court (8h en difficulté standard)

Dans le même genre

Laisser un commentaire