Red Dead Redemption 2

Red Dead Redemption 2 est un jeu d’action disponible sur PlayStation 4 et Xbox One. Le titre est développé par Rockstar Studios et édité par Rockstar Games.

Une narration réussie

Si Red Dead Redemtption 2 excelle dans quelque chose, c’est par la construction de son scénario et de sa narration. Il offre au joueur environ 100 heures de jeu à travers plusieurs missions principales et secondaires. Il est appréciable d’avoir une durée de vie conséquente afin de mettre correctement en place l’histoire, mais aussi le lien entre les personnages. Bien entendu, avec un contenu aussi colossal, certaines quêtes sont en retrait par rapport à d’autres et l’intérêt est moindre (on pensera aux missions demandant de chasser un animal en particulier), mais ces missions ont un but principal : faire avancer le récit. Le tout donne une histoire vraiment passionnante à suivre et dans laquelle on aime se perdre. La construction de cette dernière est faite autour d’un seul point : votre Bande. En effet, le héros du jeu vit avec d’autres personnes qu’il considère comme sa famille dans un camp reculé de la ville où ils luttent contre l’autorité, car oui, dans RDR2 vous incarnez Arthur Morgan, un hors-la-loi de profession.

Red Dead Redemption 2 est un jeu d'action disponible sur PlayStation 4 et Xbox One. Le titre est développé par Rockstar Studios et édité par Rockstar Games.

Les missions se dérouleront donc avec un ou plusieurs membres de votre Bande, ce qui vous permettra de mieux les connaître, mais surtout de vous attacher à eux. Vous aurez par exemple, une quête principale qui vous fera braquer une diligence avec un camarade, une demande d’objet par un personnage et une activité à faire, comme de la pêche ou de la chasse avec un compagnon du camp. Tout est construit autour de ce sentiment de famille afin que le joueur s’attache aux personnages et ressente ce sentiment fort qui les unit.

Red Dead Redemption 2 est un jeu d'action disponible sur PlayStation 4 et Xbox One. Le titre est développé par Rockstar Studios et édité par Rockstar Games.

Bien sûr, si vous avez fait le premier Red Dead Redemption, il est très agréable de redécouvrir John Marston et Dutch avant les événements du premier jeu. La construction et l’écriture des protagonistes sont très bien réalisées. Dans le lot, vous aurez les personnages secondaires ayant tout de même de l’importance pour l’avancement de ce dernier, mais tout naturellement, les personnages étant mis sur le devant de la scène sont les plus marquants. John Marston est un personnage un peu effacé, mais dès qu’il s’agit de sa femme Abigail ou de son fils Jack, il est le premier à monter à cheval, fusil en main. Dutch est selon moi LE personnage de ce jeu. En haut de la hiérarchie de cette bande, il dirige cette communauté comme un père. Essayant toujours de protéger ses fils (comme il les appelle), il est obnubilé par l’appât du gain, ce qui le fait parfois prendre des décisions dangereuses, voire irréfléchies. C’est à ce moment que le dilemme se pose : suivre les directives d’un père ou se rendre compte qu’il fait fausse route et douter de lui ? Tout l’enjeu de Red Dead Redemption se base sur ce point. Dutch est le roi, mais Arthur Morgan (le personnage que l’on incarne) est son garde-fou. Toujours présent pour douter du bien-fondé des choix de Dutch, il sera toujours là pour le bien de sa famille. Libre à vous de devenir la fine gâchette de l’Ouest, utilisant ses atouts pour braquer des banques, attaquer des diligences et faire régner votre loi ou être serviable, venir en aide aux nécessiteux, aider les personnes en détresse ou encore travailler en tant que chasseur de primes en allant chercher des avis de recherche aux bureaux des shérifs.

Ce choix est primordial, car il changera la vision que vous aurez du monde qui vous entoure. Si vous êtes un malfrat, vous serez bien entendu chassé par le shérif et ses hommes, mais également par des chasseurs de primes, mais la vie sera plus facile pour vous, car l’argent ne sera pas un souci. Dans le cas contraire, si vous êtes un homme bon, les gens n’auront pas peur de vous, vous vous ferez des amis, les commerçants vous feront des rabais. Ce choix d’alignement est important, car il modifiera votre façon de jouer, mais principalement, car interagir avec le monde de RDR2 est nécessaire. Pour accomplir toutes ses activités, vous devrez faire de nombreux kilomètres à cheval, trouvez des peaux (pour améliorer votre camp et votre équipement), de la nourriture pour améliorer la qualité de vie de votre famille. Pour cela, il faudra chevaucher pendant un bon nombre de temps et être un hors-la-loi vous mettra des bâtons dans les roues, car une prime sera active sur votre tête que vous pourrez payer si vous le souhaitez aux bureaux de Poste. Ce n’est pas tout, car il est plaisant de faire une petite pause pour boire un verre au saloon, jouer aux dominos ou au jeu du couteau, le monde est rempli d’activités que je vous invite à découvrir.

La façon d’interagir avec les autres membres de votre Bande renforce les liens, mais aussi l’immersion au sein du titre. Nous apprenons à mieux connaître les personnages, leur psychologie, leur passé, leurs goûts et je trouve que cela est un réel intérêt pour le titre. Cela permet de créer un lien très fort avec votre communauté et donc de voir les missions sous un autre angle, car les personnages ne sont plus des PNJ, on s’attache à eux et cela renforce l’intensité de certaines situations.

Des paysages somptueux

Lorsque l’on me parle de western, je pense à des contrées arides dans le sable avec la petite boule de paille qui vole sur la célèbre musique de « Il était une fois dans l’Ouest ». Red Dead Redemption 2 m’a étonné par la richesse de son environnement. Loin des plaines arides, le jeu nous offre un environnement assez verdoyant avec des plaines, des rivières, des forêts et des lacs, le tout plein de vie. Rajoutez à cela un jeu de lumière somptueux, laissant entrevoir les rayons du soleil à travers les feuilles ainsi qu’une atmosphère différente en fonction du moment de la journée, car les animaux vivants dans la forêt ne sont pas les mêmes de jour comme de nuit.

Ce qui est impressionnant, c’est que le monde de RDR2 ne se base pas sur un « copier/coller » d’assets. Pour être plus précise, vous n’avez pas de copie de zone, certes les forêts se ressemblent, car il y a des arbres, mais certaines sont près des montagnes, d’autres sont traversées par un cours d’eau, d’autres encore contiennent des rencontres fortuites et les animaux changent en fonction de la région. Fourmillant de détails, on prend plaisir à découvrir la carte et à se promener dans le monde du jeu, car il est vivant. Lors de vos chevauchées, vous ferez des rencontres fortuites, des missions éphémères où un personnage vous demande de l’aide, vous verrez des animaux, des PNJ, plein de choses qui apportent du dynamisme au titre. Tout naturellement, une fois la découverte effectuée, faire des allers-retours va vite devenir redondant, voire ennuyant. Pour cela, vous pourrez utiliser la diligence ou bien le train moyennant finance bien sûr. Si vous êtes sans le sou, Arthur peut se téléporter en interagissant avec la carte se trouvant près de sa tente dans le camp ou bien en utilisant le mode Cinéma lorsque vous êtes à cheval.

Un contenu colossal

L’open world que nous offre Red Dead Redemption est cohérent et d’une grande qualité. Avoir un monde ouvert, c’est bien, mais avec du contenu, c’est mieux ! Red Dead Redemption 2 vous offre donc la possibilité de faire des missions optionnelles dans votre camp, mais aussi de participer à la vie en communauté en coupant du bois, remplissant les tonneaux d’eau ou en nourrissant les chevaux. Dans les nombreuses villes disponibles, vous pourrez aller au saloon, faire des achats au magasin, aller chez le barbier pour changer votre coiffure et prendre soin de soi, aller à l’hôtel afin de prendre un bon bain, chez le tailleur pour vous acheter des vêtements, à l’armurerie pour acheter ou améliorer des armes, et pleins d’autres choses.

Il vous sera également possible de voir un spectacle ou une pièce de théâtre pour passer le temps si le cœur vous en dit. Parcourir le monde pour accomplir toutes ces différentes activités demandera une bonne gestion de vos noyaux. Ces derniers représentent votre vie, votre endurance et votre jauge de sang-froid. L’idée sera donc de chasser ou d’acheter des vivres pour pouvoir recharger ses noyaux dès que possible, car un noyau de vie presque vide est signe de mort imminente. Faire attention à ne pas être en surpoids ou en sous-poids est également un point important, car les noyaux de santé et d’énergie seront diminués, veillez donc à ne pas vous goinfrer, mais pensez quand même à manger. N’ayez crainte, ces noyaux peuvent être améliorés en faisant les défis proposés dans le jeu. Toutefois, votre cheval possède également des noyaux de vie et d’énergie qui sont soumis aux mêmes règles que les vôtres. Une mauvaise gestion de ces derniers peut entraîner la mort de votre fidèle destrier.

Quelques petits soucis de gameplay

Avec tant de bons points, Red Dead Redemption comporte également quelques mauvais points et nous les retrouvons dans le gameplay du titre. Soyons francs, de nombreuses améliorations ont été apportées par rapport à l’épisode précédent comme le fait de pouvoir choisir ses armes en interagissant avec la selle du cheval. Cela évite dans un premier temps de devoir choisir un seul fusil ou pistolet, vous avez votre panoplie d’armes sur votre cheval, vous faites votre choix en fonction de la situation (revolver, fusil rapide, fusil à pompe, fusil à lunette…).

Le Sang Froid permet de ralentir le temps et de cibler un ou plusieurs ennemis à différents endroits et d’une simple touche de les abattre rapidement. Ce procédé a été amélioré et permet maintenant de voir les faiblesses de votre cible grâce à des zones de surbrillance rouge, très utile pour abattre un animal sans détériorer sa peau.

L’Œil de Lynx quant à lui permet de pister un animal, très utile lorsque l’on chasse et que votre proie s’enfuit en vous voyant et en vous sentant. Les soucis rencontrés se situent au niveau des déplacements, Arthur Morgan ou votre cheval donne une sensation de lourdeur et de rigidité pour plus de réalisme, ce qui est déconcertant au début et qui entraîne des chutes ou des percussions contre un mur. Je ne vous narre pas le nombre de fois où je suis tombée avec mon cheval, car ce dernier ne tournait pas assez vite, mais on s’y habitue rapidement. La vue FPS, quant à elle, est une bonne idée, mais le gameplay ne s’y prête pas, il est difficile de chevaucher et de jouer avec cette vue même lors des affrontements.

Le point technique de Red Dead Redemption 2

Techniquement, le jeu est une véritable réussite. Munie d’une bande-son et d’un sound-design aux petits oignons, un doublage en VO sous-titré de qualité et des thèmes justement choisis, cette suite montre que le traitement apporté au jeu est minutieux. Lors de la présentation du jeu, je me suis dit que jamais le titre ne pourrait fonctionner correctement sur une PlayStation 4 sans que cette dernière ne fasse beaucoup de bruit ou de crash à répétition. Détrompez-vous, le titre fonctionne parfaitement sur la console de Sony avec un framerate plutôt stable et sans faire trop de bruit. Le jeu est très beau sur PlayStation 4 Pro malgré le petit filtre donnant un effet légèrement flou pour éviter les textures « escaliers ». La version Xbox One X du titre, quant à elle, est légèrement plus fluide et comporte des détails graphiques beaucoup plus fins. Les effets de lumière, les particules, les détails sur la veste d’Arthur Morgan, la fumée, les rayons de lumière à travers les feuilles sont magistraux sur la dernière-née de Xbox. Quelle que soit la console sur laquelle vous jouez, le titre de Rockstar est magistral aussi bien techniquement que dans sa réalisation, c’est une réelle réussite.

Pour conclure…

Red Dead Redemption 2 est un grand jeu de l’année 2018. Avec des graphismes bluffants, une bande-son magistrale, une stabilité à toute épreuve, on sent que l’équipe de Rockstar a peaufiné son dernier-né. Si vous comptez juste faire la trame principale, le jeu vous offre 50 h d’aventure, mais si vous décidez de vous intéresser au contenu secondaire, la durée de vie peut facilement être doublée, même triplée. RDR2 est une épopée que l’on prend plaisir à parcourir, car on se sent acteur dans l’histoire d’Arthur Morgan, mais également, car le scénario nous tient en haleine par ses nombreux rebondissements.

Dans le même genre

Laisser un commentaire