Oaken

Oaken vient vous séduire par son univers mélodieux et féerique depuis le 20 juillet 2023 sur Switch, Playstation 4, Playstation 5, Xbox one, Xbox Séries et sur PC. Découvrez le monde mythique d’Oaken, un rogue-like héros hexagonal. Vous allez devoir agir avec stratégie mais aussi améliorer votre équipe pour venir à bout du jeu.

Disponible pour 20€, Oaken vous fera rêver.

Ce test a été réalisé sur une version PC fournie par l’Éditeur.

Synopsis

Le monde d’Oaken est un lieu mythique, existant dans un espace et un temps difficiles à définir. Il s’étire entre les branches du Grand Chêne. Ses habitants sont des esprits qui écoutent la même voix, appelée Oak Song.
La perte de cette voix déclenche une série d’événements menant à une lutte qui peut guérir ou détruire le Grand Chêne.

Goblinz Studio

Un voyage féerique et celtique

L’aventure Oaken commence, vous voilà livré à vous-même après le tutoriel que je vous recommande de bien suivre car le jeu peut être un peu dur à prendre en main au début. Vous allez devoir parcourir les différents chapitres en suivant le chemin que vous souhaitez pour gagner des améliorations, des feufolets ou bien vous soigner en milieu de voyage. Le concept est simple, si vous perdez vous recommencez à zéro mais en gardant vos améliorations (mais pas votre deck). Une fois par chapitre vous avez la possibilité de réveiller votre héros et de reprendre là où vous en étiez.

"Oaken" et ses couleurs vives vont vous faire rêver sur le jeu.

Vous allez parcourir plusieurs lieux et jouer sur des cases hexagonales pour combattre. Le tout sur une OST digne d’un voyage en contrée celte. L’OST est juste magnifique, un plaisir pour les oreilles et même si les musiques ne sont pas nombreuses, je n’ai personnellement ressenti aucune redondance et je me suis laissé transporter par le son.

Un aperçu de votre "Deck" en début de jeu

Visuellement on est sur une direction artistique adorable avec des personnages représentant les esprits du grand chêne tous aussi adorables les uns que les autres. Les couleurs vives mais mystiques rendent ce rogue-like très agréable à jouer et malgré le côté « je perds je recommence », le design nous donne une sensation d’apaisement et de chill dans nos runs.

Un rogue-like adaptable à tous

Le jeu vous propose deux modes. Un mode tel que le jeu a été conçu, c’est-à-dire dur et compliqué pour des joueurs novices. Mais, a contrario, vous avez le mode détente qui va vous permettre de profiter du jeu sans trop vous mettre la pression. Mais attention, même le mode détente peut se montrer compliqué à jouer.

Deux modes de jeu pour "Oaken"
Afin de facilité la prise en main pour les joueurs novices sur "Oaken"

Chaque chapitre est constitué de plusieurs points de départ. Choisissez-en un et ensuite à vous de choisir la suite en fonction de ce que le chemin vous propose. Des combats faciles ou difficiles pour avoir une carte, un nouveau compagnon à débloquer, un feufolet pour améliorer vos atouts. Tout ça c’est vous qui le choisissez.

Les "chapitres" du jeu
Un chemin a faire jusqu'au "Boss"
Chaque mapp à sa signature sur "Oaken"

La composition des chapitres est générée aléatoirement et les maps aussi. Il n’y a donc aucune chance que deux runs se ressemblent et en plus de devoir combattre les mauvais esprits, vous allez devoir combattre des boss mais aussi faire des choix lors d’évènements surprises.

Un Deck-like stratégique

Oaken est basé sur un Deck. Vous débloquez des cartes au fil de vos différents runs et à vous d’organiser votre main afin de pouvoir venir à bout du jeu. Vous allez pouvoir soigner vos cartes mais aussi les améliorer. Ne voyez donc pas vos défaites comme du négatif, mais plutôt comme un bon moyen de vous améliorer et de gonfler les atouts de votre deck pour venir à bout de tous les boss proposés.

La possibilité de "débloquer" des bonus
"La demoiselle" vous accompagne

Outre le côté combat, il y a une deuxième caractéristique, la stratégie. Vous allez devoir gérer vos points de vie et ceux de vos cartes, éviter de vous faire encercler par les ennemis mais aussi réagir face à l’environnement qui peut parfois être aussi dangereux que les monstres.

Et ce n’est pas fini !

Vous venez de terminer le jeu avec la demoiselle mais attention, vous avez la possibilité de recommencer le jeu avec Kidu qui a un tout autre niveau mais aussi une autre manière de jouer.

L'environnement sur "Oaken" peut étre dangereu.

La demoiselle fleurit les cases du jeu pour les purifier et affronte au corps à corps alors que Kidu, lui, est un magicien pyromane qui va surtout tout brûler sur son passage.

Une autre bonne raison de finir le jeu et de recommencer. Puisqu’encore une fois aucun run ne se ressemble.

Mon avis sur Oaken

À première vue Oaken n’est pas un jeu graphiquement fantastique et pourtant, il fait partie de ces petits discrets dont on parle peu mais qui vous réservent de belles surprises. Le graphisme est beau et apaisant, la musique est un plaisir à entendre. J’ai d’ailleurs déjà mis la playlist dans mon téléphone.

"Le reveil de la demoiselle"
une platforme "héxagonal" pour donner plus de difficulté

Lorsqu’on lance le jeu, c’est un monde de petits êtres de la forêt qui nous accueille et j’ai envie de dire que ça fait du bien. Un petit rayon de soleil dans la gamethèque entre deux histoires sombres.

"Oaken" et son interface

Les premiers runs sont un peu compliqués surtout quand on n’est pas habitué à ce genre de jeu. Il faut gérer l’orientation de votre personne sinon il ne pourra pas attaquer, gérer la stratégie, le déplacement calculé pour ne pas se faire piéger. Vous l’aurez compris, Oaken n’a rien d’un jeu chill, on peut même l’associer à une partie d’échec, il faut prévoir le coup avant celui de votre adversaire et envoyer le bon pion devant.

Des quêtes principales mais aussi secondaire vous attendent sur "Oaken"

Pour moi, c’est encore une surprise et un petit coup de cœur. Mon âme d’enfant Celte a été séduite par cette musique et cet univers. Je vous abandonne dans votre pluie et je retourne au grand chêne avec la demoiselle.

Pour conclure…

Oaken est un rogue-like hexagonal aux couleurs vives et à la musique celtique enivrante. Partez dans ce monde fantastique et venez à bout des malheurs qui tombent sur votre monde.

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

OST Celtique incroyable

Graphisme coloré et digne d’un univers Fantaisie

Un Rogue-like adorable et stratégique

Ambiance d’inspiration Celtique et tribale

Génération aléatoire des cartes du monde

Combat technique, stratégique et dynamique

Les points négatifs

Compliqué à prendre en main au début

Interface un peu compliquée

Jouabilité manette pas top (je conseille le clavier-souris)

Vous devriez Lire aussi
Paw Patrol, la Pat'Patrouille : Grand Prix

Dans le même genre

Laisser un commentaire