[Preview] Exilium

Exilium, un point’n click Atmosphérique nous fait découvrir les aventures d’Adam Wayne un exorciste qui chasse les démons dans une ambiance digne d’un comics. Lonch.me propose une ambiance qui rappellera les bons vieux films d’horreur tout en vous obligeant à creuser vos méninges pour ne pas vous faire avoir par le démon.

Cette preview a été réalisée sur une version Démo PC fournie par l’Éditeur.

Adam Wayne un exorciste parmi tant d’autres

Ce monde ne sera plus jamais le même, tout du moins à mes yeux. Peut-être que vous ne vous doutez pas combien de fois notre planète a failli être détruite… pour une raison futile. Que ce soit bien ou non, cela n’a pas d’importance. Seules les actions peuvent faire basculer la situation dans le bon sens. Ma mission est de maintenir l’équilibre, mais cela ne me réjouit pas, car elle est exténuante. Je suis exorciste.

Steam — Adam Wayne

Plus clairement dans Exilium , vous incarnez un exorciste qui a déjà pas mal de vécu et vous aidez les gens qui doivent faire face à des cas de possession et de phénomènes occultes. La démo nous permet de jouer la mission 1 qui se déroule sur cinq niveaux.

Une possession passée au crible

Durant cette démo de Exilium, nous n’avons accès qu’au chapitre un. Vous commencez l’aventure dans une maison que vous pouvez explorer de gauche à droite et pour monter ou descendre dans les lieux, il faudra prendre des portes. Jusque-là on n’est pas dans du compliqué. Ce qui va se corser après le tutoriel, c’est la présence de ce monstre au-dessus. S’il arrive dans la même pièce que vous c’est le game over.

Durant les niveaux vous allez donc découvrir qui est cette créature et comment elle est devenue votre ennemi. Autant vous dire que même si actuellement il n’y a pas de dialogues en français, le niveau d’Anglais n’est pas énorme et ne sera donc pas un frein à la compréhension du jeu.

À chaque niveau,  vous découvrirez donc ce qui s’est passé et comment la personne s’est retrouvée possédée.

Vade retro !

Qui dit possession dit exorcisme mais aussi, rituel magique. C’est là le but du jeu. Vous êtes deux dans la maison. La créature et vous. Il faudra passer de pièce en pièce sans le croiser et chercher des objets dans ce gameplay point’n click. Une fois les objets en votre possession, il va falloir s’organiser pour vos rituels en détruisant des objets, en brûlant des livres ou même en purifiant de l’eau. Mais comment ? Ah ça, il faudra le découvrir. Mais surtout attention à la bête.

Ambiance comics sombre

Lorsque vous lancez Exilium, ce qui va tout de suite vous marquer c’est son design incroyable. Simple mais efficace, il vous envoie directement dans un comics. Les scènes cinématiques sont sous forme de cases de bande dessinée et le dessin est très fin et coloré ce qui vous rappellera pas mal de comics du genre. On reste aussi dans une ambiance très ésotérique avec une musique d’ambiance au top.

Les promesses d’Exilium

La démo, comme dit plus haut, ne nous offre que le premier chapitre. Si on se réfère à ce qui est visible dans le menu, on aurait trois chapitres de disponibles à la sortie du jeu. S’il y à 5 niveaux à chaque fois ce ne sont pas moins de 15 chapitres promis. D’après les développeurs, on peut tabler sur cinq heures de jeu. C’est assez court alors à voir combien le jeu coûtera. Car même s’il est très beau, cinq heures ce n’est pas énorme et personnellement j’ai été frustrée à la fin de la démo. Je n’ai pas vu le temps passer et une fois le niveau fini, j’ai été très déçue de ne pas pouvoir continuer. Ce qui en soi est un bon point.

Actuellement, nous n’avons pas de date de sortie, le jeu est annoncé pour 2024 et clairement j’ai hâte.

Mon avis sur Exilium

Les roguelike et les jeux d’horreur ne sont pas mon seul type de jeu. J’ai aussi fait pas mal de point’n click et notamment True fear qui mêlait à la fois le genre click mais aussi l’horreur. Un pur plaisir. Sur Exilium, on reste dans l’horreur mais plus accessible pour les personnes dites sensibles. Le côté bande dessinée diminue l’effet glauque ou traumatisant et permet à tout type de joueur de prendre du plaisir.

Outre le genre Point’n click, nous avons aussi le côté Die and Retry car à chaque fois que vous allez croiser le démon dans la pièce vous allez mourir et il vous faudra mémoriser son trajet pour ne surtout pas le croiser.

Le concept m’a donc totalement séduite, en plus de son OST agréable et de son design captivant. L’histoire est certes intéressante, du moins dans cette démo mais elle reste assez banale si vous êtes du genre à avoir vu tous les films d’horreur possibles. Néanmoins, la recette prend bien et on se laisse vite happer par le sujet.

Je recommande donc vivement cette démo et en ce qui me concerne, j’ai hâte de me lancer sur le jeu entier.

Pour conclure…

Exilium est un point’n click Atmosphérique qui vous séduira de par son ambiance sombre qui contraste avec son design coloré digne d’un comics. Aidez Adam Wayne à vaincre les démons en réalisant des rituels tout au long de cette aventure.

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Ambiance supernatural

Design topissime en mode bande dessinée / comics

Une mécanique de jeu bien rodée et stratégique

Une histoire intéressante et dévoilée en finesse

Les points négatifs

Une démo bien trop courte (quand on aime, on en veut encore plus)

Un timing des fois casse-pieds (à un millième de seconde près le monstre peut vous voir si vous arrivez dans la salle quand il sort)

Pas de VF

Vous devriez Lire aussi
Skullgirls

Dans le même genre

Laisser un commentaire

En savoir plus sur GeeksByGirls

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading