Pokémon Sleep

Pokémon Sleep est une application sortie en 2023 permettant de mesurer ton sommeil chaque fois où tu vas te coucher ! Qu’est-ce que les pokémons ont à voir là dedans ? Eh bien, c’est en compagnie du Professeur Néroli que nous le découvrons. L’application est disponible sur Android et IOS, développée par Niantic et Select Button ainsi qu’édité par The Pokémon Company. 

Ce test a été réalisé sur un Mobile Android.

C’est quoi l’idée ?

Pokémon Sleep est un concept assez amusant qui transforme ce qui peut être désagréable en quelque chose de plus intéressant. Comme se coucher à l’heure, par exemple. Tout le monde sait qu’une nuit complète se fait en huit heures de bon gros dodo afin de se réveiller en pleine forme le matin ! C’est pour ça que l’application permet de mesurer jusqu’à huit heures de sommeil d’affilée. Pour vous résumer globalement ce que permet de faire l’application sur un aspect technique : elle peut enregistrer les sons que nous faisons pendant la nuit, je pense que c’est aussi sur les sons que l’application entend qu’elle peut mesurer quel type de sommeil nous avons durant la nuit.

Diagramme de "Pokémon Sleep".

Pour faire simple, l’application résume cela en trois types : petit dodo, bon dodo et gros dodo. Cela pourrait se traduire en sommeil léger, sommeil lourd et sommeil paradoxal. Bien sûr, il ne s’agit pas seulement de mesurer notre sommeil ! Mais aussi celui des Pokémons qui nous accompagnent et avec qui nous nous lions d’amitié au fur et à mesure de l’aventure ! Chaque semaine est un nouveau cycle où l’on étudie un nouveau Ronflex et les habitants Pokémons de l’île sur laquelle nous nous trouvons. Plus on dort bien, plus on a la possibilité d’observer des Pokémons qui viennent roupiller auprès de notre Ronflex de la semaine. 

"Ronflex" dans Pokémon Sleep.

Comment ça marche ?

Les instructions données par Pokémon Sleep sont claires et assez simples, bien qu’elles puissent être un peu longues pour une introduction. Une fois que c’est compris, c’est tout bon ! Il n’y a plus qu’à lancer : 

Tutoriel "Pokémon Sleep".
Tutoriel "Pokémon Sleep".
Tutoriel "Pokémon Sleep".

Il y a aussi la possibilité de ne pas enregistrer les sons que nous produisons lorsque nous dormons, cette fonctionnalité est simplement à cocher ou à décocher.

À côté de cela, il y a aussi la partie gestion des Pokémons qui est elle aussi relativement simple à comprendre. Les Pokémons avec qui nous nous lions d’amitié viennent nous aider sur la map en ramassant des baies et des ingrédients qui serviront à nourrir le Ronflex et à augmenter son efficacité ! 

"Pokémon" du jeu.
"Repas" du jeu.
"Ronflex" dans Pokémon Sleep.
Tutoriel "Pokémon Sleep".

C’est lorsque l’on dort que les Pokémons nous rejoignent. Une fois que nous sommes réveillés, il est temps de procéder à l’analyse des données et de découvrir quels Pokémons sont venus s’endormir avec nous ! C’est là que les différents types de dodo entrent en jeu, chaque Pokémon possède un type de dodo en particulier et nous ne trouverons ce Pokémon que lorsque son type de dodo est majoritaire dans notre nuit de sommeil ! 

"Ronflex" dans Pokémon Sleep.

Après l’étude des Pokémons endormis, on procède à l’heure du goûter où l’on nourrit les Pokémons pour se lier d’amitié avec eux. Aussi, lorsqu’ils deviennent nos amis et que l’étude est finie, on récolte des bonbons qui nous serviront à les faire évoluer à la manière de Pokémon Go.

"Tutoriel" du jeu.
"Pokémons étudiés" du jeu.

Quant au Ronflex qui nous accompagne, il change chaque semaine et notre progression sur son rang part avec lui. Nous gardons cependant tous nos points dodos (qui servent à acheter des items tels que des biscuits pour le goûter ou des encens…), nos découvertes dans le dododex, ou les données sur les recettes et baies trouvées. Donc malgré la perte du Ronflex, on continue de progresser dans le jeu !

C’est quoi l’histoire ?

C’est aux côtés du Professeur Néroli que nous effectuons notre étude, il nous suivra durant tout le début de l’aventure et c’est lui qui nous expliquera les choses suivantes : les Ronflex semblent avoir un pouvoir influant sur les Pokémons alentours les aidant à s’endormir. Il cherche à étudier ce phénomène plus en profondeur et c’est avec notre aide qu’il compte bien découvrir tous les types de dodos auxquels nous sommes capables de faire face ! Dans Pokémon Sleep, on nous apprendra aussi plein de petits faits sur le sommeil des Pokémons ainsi que des astuces sur le nôtre. 

"Professeur Néroli" de Pokémon Sleep.

Tout ça dans le cadre de plusieurs types d’îles qui sont déblocables au fil de l’aventure et des mises à jour.

Qu’est ce que j’en pense ?

Les graphismes sont évidemment un point fort de l’application, les Pokémons sont toujours adorables. Les deux îles que j’ai pu voir ont un design différent l’une de l’autre, ce qui donne un peu de fraîcheur quand l’ensemble devient redondant. On peut changer d’île chaque semaine, ce qui est un détail bienvenu. 

Îles de l'"application".
Îles de l'"application".

Les animations des Pokémons qui dorment varient entre quatre formes plus ou moins rares à trouver, encore plus de défis pour les collectionneurs ardus ! Le dododex les répertorie toutes. L’idée de changer les pokéballs en biscuits est aussi très intelligente en termes de design puisque nous n’attrapons pas réellement les Pokémons dans cette application. L’interface utilisateur est assez simple à prendre en main, et les mises à jours fréquentes en ce moment règlent les quelques problèmes auxquels on peut faire face assez rapidement. La luminosité de l’écran par exemple… Avant l’une des mises à jour, Pokémon Sleep mettait automatiquement la luminosité au max malgré mes réglages et après un bon gros dodo je peux vous assurer que ça ne me plaisait pas des masses. Mais ça s’est vite réglé et c’est appréciable ! À part ça, tout était plus ou moins réglable dès le départ, les sons de l’application (bruits des Pokémons, musique…) ou encore les horaires de coucher… C’était déjà plutôt complet ! 

"Paramètres" de l'app.

Il y a cependant quelques petites choses que je trouve dommage avec Pokémon Sleep. À commencer par le fait que la prise de notes est un élément premium. Pour beaucoup de gens, il est évident que le sommeil va de pair avec les rêves ! Et les rêveurs assidus aiment avoir un endroit où noter leurs aventures endormies pour les retenir et les relire. Si on ne paye pas, c’est impossible d’avoir la possibilité de noter.

"Pass premium"

Il n’y a même pas la proposition de visionner une pub pour ouvrir la fonctionnalité sur une session, alors que ça aurait pu être plutôt pratique ! Autre chose qui peut être dommage : nous ne pouvons pas choisir la musique qui nous accompagne dans le sommeil. Certes, on peut la couper pour avoir du silence, mais ça aurait pu être une bonne chose de laisser le choix de la changer. Et on arrive au point le plus discutable de ce que je trouve négatif sur ce Pokémon Sleep… Eh bien on ne peut pas quitter l’application durant la session de sommeil, sinon elle ne fonctionne pas. C’est sûr que le but est de dormir, pas de traîner sur son téléphone avant de dormir, c’est pour ça que j’avoue que cet aspect peut être discutable. Mais pour quelqu’un qui s’endort devant des vidéos par habitude ou qui a besoin de son (autre que la musique de l’application que je ne trouve pas particulièrement calmante), c’est désagréable d’être bloqué sur son propre téléphone. Ça, en plus du fait que je ne puisse pas y noter mes rêves, m’a assez rapidement lassé de cette étude de sommeil. C’est dommage ! L’application conviendrait donc mieux aux collectionneurs et à ceux qui ne sont intéressés que par les observations de leur cycle de sommeil ou entendre les bruits qu’ils font la nuit. D’ailleurs il aurait peut être été plus pratique de laisser les notes comme une fonctionnalité ouverte plutôt que de laisser les enregistrements sonores comme quelque chose de gratuit. Même si j’avoue que si j’avais payé seulement pour entendre des froissements de draps, j’aurai été peu ravi ! 

Pour conclure…

Pokémon Sleep est une application parfaite pour les collectionneurs fans de Pokémon et des petits détails de la franchise ! Les faits sur le sommeil et sur les pokémons sont amusants à lire et le jeu de gestion de ces petites créatures est assez divertissant. C’est facile de se prendre au jeu et de vouloir attraper notre Pokémon préféré ! Je ne saurais vous dire exactement comment fonctionne leur méthode d’analyse mais elle semble reposer sur l’utilisation du micro de votre téléphone. Ça évalue sans doute notre taux de mouvement pour voir si on bouge beaucoup (sommeil léger ?) ou non (sommeil lourd ?). En tous cas, l’application me semble assez juste (un test sans suivre leurs instructions a montré que j’avais eu un sommeil lourd tout le long de ma nuit, autant dire que c’était un coma par rapport à mes autres prises de données !). Bref, c’est une application amusante, surtout pour ceux qui se mettent au défi de se coucher correctement le soir et qui cherchent à rééduquer leur horloge interne. 

La  note  de la  rédaction

3/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Bon graphismes

Concept simple

Astuces intéressantes

MAJ rapides

Les points négatifs

Pas possible de prendre des notes

Le téléphone n’est jamais en veille

Vous devriez Lire aussi
Monster Energy Supercross

Dans le même genre

Laisser un commentaire