Oxenfree II : Lost Signals

Développé par Night School Studio récemment acquis par Netflix, Oxenfree II débarque sept ans après le premier opus sous l’édition du géant du streaming, Netflix Gaming.

Vous accompagnez Riley qui revient dans sa ville natale pour y mener une vie tranquille et raviver quelques souvenirs, mais des événements surnaturels vont la mener dans une aventure mystérieuse.

Si vous aimez l’ambiance Strangers Things vous allez être servi, Oxenfree II : Lost signal va vous faire découvrir cette escapade mystérieuse et sa Direction artistique magnifique.

Disponible sur Switch, Playstation 4, Playstation 5 et sur Steam pour 20€. Le premier opus est aussi disponible à prix mini alors n’hésitez pas.

Ce test a été réalisé sur une version PS5.

Précédemment dans … Oxenfree premier du nom

2016 sort Oxenfree et il faudra attendre sept ans pour avoir une suite sous le nom d’Oxenfree II : Lost signals . S’il n’est pas forcément utile d’avoir joué au premier pour comprendre le deuxième, il me semblait quand même essentiel de vous parler un peu du premier.

OXENFREE est un thriller surnaturel sur un groupe d’amis qui ouvrent involontairement une faille fantomatique. Incarnez Alex, une adolescente brillante et rebelle qui amène son nouveau demi-frère Jonas à une soirée nocturne sur une ancienne île militaire. La nuit prend une tournure terrifiante lorsque vous ouvrez involontairement une porte fantomatique issue du passé cryptique de l’île. La façon dont vous gérez ces événements, vos pairs et les créatures inquiétantes que vous avez déchaînées dépend de vous.

VOUS déterminez chaque aspect de l’histoire d’Alex en explorant l’île Edwards, en découvrant le sombre passé de la base et en changeant le cours de la vie de vos amis.

Vous l’aurez donc compris, Oxenfree part sur une ambiance thriller surnaturel mettant en scène une bande d’adolescents comme dans beaucoup de films et de séries. Ce n’est donc pas choquant que Netflix ait voulu soutenir le deuxième épisode puisque la plateforme de streaming comporte énormément de séries et de films du genre.

Le signal perdu

Cinq ans après les événements sur Edward Island, voilà que les événements recommencent. Vous incarnez Riley Poverly qui débarque sur Camena, sa ville natale qu’elle avait quittée. Elle apporte son aide à une association environnementale et met à disposition ses talents en escalade.

Si au début tout est calme, rapidement des évènements apparaissent. Équipée de votre talkie-walkie et accompagnée de Jacob, vous allez devoir percer le mystère de ces voix dans la radio, de ces failles spatio-temporelles et comprendre pourquoi votre passé refait surface.

Rapidement Riley et Jacob se lancent dans une mission sous la direction de leur supérieur. Installer des transformateurs. Mais un point bizarre s’affiche au loin et commence à créer des failles. Plus vous allez installer de transformateurs et plus vous allez permettre à l’environnement de retrouver une stabilité.

Si au début on est focalisé sur notre héroïne, on découvre rapidement un groupe d’enfants qui ne semblent pas si innocents que ça et notamment Olivia qui semble mener la danse. Au final, il semblerait que tout cela soit réel et affilié à l’existence de la secte locale.

Une randonnée envoutante

Oxenfree c’est beaucoup de marche, des aller-retours sur la carte mais pas si inutiles que ça. En tant que jeu narratif, il est nécessaire de trouver un moyen de connaître l’histoire et quoi de mieux que d’écouter nos personnages parler et échanger tout en marchant des kilomètres et des kilomètres ? Vous allez donc pouvoir avancer l’histoire tout en admirant la DA mais aussi en papotant. Attention toutefois à faire les bons choix. Il est souvent compliqué de faire plusieurs choses à la fois.

Chacun de vos choix influencera l’histoire, alors attention à ne rien louper durant les conversations surtout que, parfois, les choix sont temporaires. Si vous ne réagissez pas assez vite vous louperez l’interaction.

Niveau ambiance pas de gros changements, les paysages sont assez similaires et toujours aussi beaux, l’ambiance musicale apaisante et attention aux twists ! Durant votre balade vous serez surpris de tout ce qu’il peut se passer et des révélations que vous aurez.

Une histoire plus mature

Si dans Oxenfree nous avions au bout de la manette des adolescents un peu turbulents en proie à des choix compliqués, dans Oxenfree II : Lost Signals, ce sont des trentenaires que nous devons contrôler et ça, la bande de petits jeunes ne se gène pas pour nous le dire. Ce qui est assez surprenant car nous arrivons à avoir une ambiance Teenagers comme Netflix sait nous l’offrir mais avec des adultes. Le groupe d’adolescents bien que secondaire nous apporte la touche Teens tout de même.

Les bonds dans le temps nous aident à comprendre certaines choses et vont drastiquement influencer nos choix.

Camena et ses nouveautés

Si l’île et l’ambiance sont assez similaires, nous avons quand même le droit à quelques nouveautés fort sympathiques et notamment au niveau des radios et des mini-jeux. Au fil de l’histoire, vous allez devoir débloquer des passages ou résoudre des énigmes tout en jouant avec vos fréquences et cela sous forme de petits casse-têtes.

J’ai eu du mal à comprendre le fonctionnement des boutons rotatifs mais une fois la mécanique en main ça passe tout seul.

Vous allez aussi pouvoir passer quelques brèches mais à mon goût il n’y en a pas assez. J’aurais apprécié plus de brèches optionnelles afin de découvrir des petits secrets.

Contrairement au premier opus, cette fois vous allez pouvoir prendre le chemin que vous voulez. L’ordre de l’aventure est moins linéaire mais reste tout de même carré et le peu d’exploration possible est assez frustrant. Avec une carte aussi grande, j’aurais apprécié plus de cachettes.

Mon avis sur Oxenfree II : Lost Signals

Oxenfree II : Lost Signals est un jeu qui ne tient que par sa DA et son scénario. Retirez une de ces deux choses et nous avons un jeu fade sans intérêt. Se promener sur la carte d’un point A à un point B est agréable cinq minutes quand on admire le décor, mais si nous n’avions pas l’écriture scénaristique on passerait notre tour.

Je passe beaucoup de temps sur Netflix et j’ai donc vite apprécié le scénario digne de certaines de leurs séries. L’ambiance années 80, la petite île peu habitée et magnifique, les monstres spatio-temporels. On est clairement dans l’ambiance Stranger Things ou thriller à la Stephen King. Un groupe de jeunes qui défie les lois de la nature et se confronte à des monstres, c’est la base de pas mal de thrillers surnaturels et pourtant on ne s’en lasse pas. Le jeu a une écriture fluide et petit à petit le mystère se fait plus clair.

La direction artistique est magnifique et poétique ce qui donne une sensation d’apaisement et de randonnée bucolique malgré l’urgence de la situation. La musique s’y accorde parfaitement et le doublage des personnages est au top et sans fausse note.

À la base, nous ne connaissons rien de Riley et petit à petit l’aventure nous permet de la découvrir, ce qui fait qu’on va vite s’y attacher et… surprise ! On va aussi s’attacher à Jacob et aux autres personnages secondaires. Des bribes de leurs histoires nous arrivent aux oreilles et rapidement ce petit groupe se fait une place dans notre cœur.

Pour conclure…

Oxenfree premier du nom avait déjà marqué le cœur des joueurs indé, sa suite même si elle n’est pas directe et peut se jouer sans avoir touché le premier est tout aussi marquante et vous offrira quelques heures de jeu narratif des plus agréables.

Riley fera un bon guide pour vous faire visiter Camena et ses événements spatio-temporels.

La  note  de la  rédaction

4/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

DA magnifique

Ost douce et poétique

Des énigmes et mini jeux pour vous creuser la tête

La pâte scénaristique de Netflix

Un doublage VO parfait

Gameplay fluide

Les points négatifs

Des passages qui traînent en longueur

Des aller-retours parfois fatigants

Une exploration pas assez ouverte

Vous devriez Lire aussi
God of Rock

Dans le même genre

Laisser un commentaire