Outriders

Outriders est un jeu vidéo de tir à la troisième personne développé par le studio People Can Fly et édité par Square Enix. Il est sorti le 1ᵉʳ avril 2021 sur PlayStation 4, Xbox One, PlayStation 5, Xbox Series, Microsoft Windows et Google Stadia.

Une histoire sur fond de fin du monde

L’histoire se déroule dans un futur très proche. Pour des raisons plutôt mystérieuses (du moins au début), la Terre est devenue un enfer inhabitable et les quelques gouvernements qui avaient encore la tête hors de l’eau ont pris la décision de s’unir sous une seule bannière, l’ECA (Enoch Colonization Authority) afin d’emmener une partie de l’humanité sur une planète habitable appelée Enoch. La construction de deux vaisseaux de colonisation, le Flores et le Caravel,  fut alors lancée, ayant chacun une capacité de 500 000 personnes, autant dire une infime portion de l’humanité choisie pour survivre (la grosse joie). Et pour en rajouter dans la pagaille, le Caravel fut détruit en plein milieu de sa construction. Le Flores, quant à lui, put décoller et c’est après un long voyage de 83 années qu’il arriva en orbite autour de la planète tant attendue, Enoch. C’est un petit groupe de soldats vétérans dont vous faites partie, les Outriders, qui débarqua en premier pour préparer le débarquement des autres colons. À ce moment-là, l’espoir renaissait : de grands arbres, de l’herbe verte, la faune encore inconnue qui fuit devant vos gros camions de colonisateurs. Les colons découvrirent leur nouveau paradis. Lors de votre exploration, vous découvrez un étrange signal. D’où peut-il provenir ? Soudain, les instruments s’affolent.  Vous notez à la va-vite la fréquence de ce signal sur votre main. En cherchant à comprendre ce qu’il se passait, l’un de vos compagnons marcha dans une substance noire. Il commença à vomir des flots de liquide noir. La planète se retournait peu à peu contre les nouveaux venus. S’abattit par la suite sur vous et votre équipe une immense et terrible tempête d’énergie que l’on nomma Anomalie. Dans votre fuite pour lui échapper, plusieurs de vos compagnons furent désintégrés par cette tempête. Il était évident que la colonisation ne pouvait se faire. Les Outriders ont tenté d’annuler le débarquement mais l’ECA en décida autrement en ordonnant l’exécution des Outriders. Un bref combat s’engage alors contre les hommes de main de l’ECA. Vous ne sortez pas indemne de ce combat et c’est blessé que vous êtes touchés par l’Anomalie. Chose exceptionnelle : vous y survivez. Mal en point et l’Anomalie menaçante approchant, il fallait battre en retraite. C’est une scientifique de l’ECA nommée Shrira, restée de votre côté, qui prit la décision de vous mettre, vous et les autres Outrider contaminés par l’étrange substance noire, en cryostase.

Donc un début d’histoire mouvementé n’est-ce pas ? J’espère que je n’ai perdu personne. Allez, on continue. Vous vous réveillez 31 ans plus tard et le paysage a bien changé. La colonisation d’Enoch fut un effroyable désastre. L’Anomalie a piégé l’ensemble des colons dans la vallée, les empêchant de sortir. Il ne fallut pas longtemps pour que des combats éclatent entre ce qui reste de l’ECA et ceux qui veulent la détruire, appelés les Insurgés. Et au milieu de tout ça, il s’avère que ceux qui arrivent à survivre à l’exposition à l’Anomalie tout comme vous ont développé d’étranges pouvoirs. On appelle ces personnes des Altérés. Déboussolé et en plein territoire Insurgés, vous essayez de vous échapper et de rejoindre ce qui reste de l’ECA.

Des tas de questions se posent à présent. Qu’est-ce que l’Anomalie ? Quelles sont ces capacités que vous possédez à présent. Que s’est-il passé durant votre sommeil ? Où sont les autres Outsiders ? Quel est ce signal que vous aviez reçu ? C’est à vous de trouver les réponses à toutes ces questions. Et Il vous reste toujours votre mission : découvrir un endroit où l’humanité pourrait vraiment se reconstruire.

Gameplay

Outriders est un TPS (Third Person Shooter) avec quelques mécaniques de RPG. On est sur un jeu full PvE. Vous commencez la partie avec la traditionnelle création de personnage. Elle reste assez basique, vous avez le choix entre un homme et une femme et les options sont peu nombreuses. On choisit les cheveux, le visage, la couleur des yeux et des cheveux, et c’est tout. Mais je vous conseille de faire un personnage dont vous apprécierez la tête car vous la verrez souvent… Votre personnage est un Altéré, et donc assez rapidement il va falloir choisir la nature de vos pouvoirs. Et c’est là le cœur de Outriders. Vous avez le choix entre 4 classes qui ont chacunes leurs pouvoirs et leurs arbres de talents :

  • L’Illusionniste : Le “Fufu” manipulant le temps et l’espace. Se téléportant directement derrière les ennemis pour les taillader de sa lame dans un grand flash bleuté, il offre un gameplay nerveux pour ceux qui ne tiennent pas en place et n’aiment pas rester planqués.
  • Le Pyromancien : Qui s’y frotte s’y brûle ! Adepte du combat à moyenne portée et manipulant le feu, son gameplay est basé sur le DPS et l’immobilisation des ennemis, ce qui le rend très utile contre d’autres Altérés. Vous entendrez la chair grésiller sur votre chemin.
  • Le Technomage : Défini comme la classe de soutien (je ne suis pas vraiment d’accord mais passons), il se caractérise par ses spécialisations en combat à longue portée et par l’utilisation de tourelles. C’est le seul à pouvoir soigner ses coéquipiers.  Contrairement au Pyromancien, qui s’axe principalement sur le feu, le Technomage utilise la glace et le poison combinés à ses gadgets.
  • Le Telluriste :  Affilié à un tank. Il sera utile à courte et moyenne portée. Et, comme son nom l’indique, ses pouvoirs seront liés à la terre. Empalez vos ennemis sur des pics rocheux ou renvoyez les balles tirées vers vous. Si vous aimez parcourir le champ de bataille un fusil à pompe à la main et transformer vos adversaires en brochettes, cette classe est faite pour vous.

Chaque classe a son utilité et permet vraiment de se compléter les unes les autres. Vous avez le choix de faire l’aventure seul ou dans une équipe de 3. C’est là un choix des développeurs qui peut étonner mais il semble que ce soit le nombre idéal pour ne pas rendre le jeu trop chaotique. Outriders vous rappellera sans cesse que vous n’êtes pas là pour faire dans la subtilité. Âmes sensibles s’abstenir et bienvenue à vous les amateurs d’hémoglobine et de viande collée sur les murs ! Ici, vous pourrez vous en donner à cœur joie. Il y a un système de couverture, vous pouvez vous planquer derrière des murs pour éviter les tirs. Mais attention, ici, pas question de rester statique. L’ennemi fera pleuvoir sur vous moult projectiles pour vous faire sortir de votre cachette. Et eux non plus ne resteront pas toujours sages dans leurs abris, ils tenteront de vous contourner ou de vous noyer sous de vrais tirs de suppression combinés. Personnellement, je ne compte plus le nombre de fois ou, ne voulant pas trop avancer, je me suis retrouvé acculé derrière un muret sans moyen de repli et les ennemis me contournant peu à peu…

Outriders est un jeu basé sur sa quête principale, à savoir trouver l’origine du fameux signal. Et autour de ça viendront rapidement se greffer des quêtes secondaires où vous devrez donner un coup de main aux habitants d’Enoch (pas gratuitement, faut bien s’équiper hein). Vous trouverez aussi des missions secondaires qui consistent à éliminer un adversaire particulièrement coriace en échange d’une jolie récompense. C’est tout un bestiaire qui vous attend. Non seulement vous aurez les Insurgés à combattre mais aussi bon nombre de monstres, donc pas question de roupiller.

Et si le challenge ne vous semble pas encore assez intéressant, sachez que l’un des points forts de Outriders est son système de choix du niveau de Monde. Au fur et à mesure de votre progression, vous débloquerez des niveaux de Monde. Plus celui-ci est élevé, plus la difficulté augmente. Et, bien sûr, les récompenses deviennent plus intéressantes si vous choisissez un niveau élevé.  Et tant mieux, car le nerf de la guerre, c’est bien sûr le loot !

Vous trouverez tout au long de votre périple armes et pièces d’armures. Le tout obéit à un système de rareté classé par couleur. Les armes possèdent des attributs qui offrent des bonus secondaires (dégâts critiques, augmentation des PV…) mais aussi des modifications d’équipement qui viendront renforcer vos compétences. Et si vous voulez récupérer ces modifications d’équipement pour pouvoir les utiliser dans un craft futur, il vous faudra détruire l’objet pour en récupérer les pièces. Le jeu possède ainsi un système de craft bien fait et simple à comprendre où vous pouvez modifier votre équipement, en changer la rareté, les modifications d’équipement et les attributs. Il y a vraiment moyen de perfectionner au maximum votre équipement pour qu’il réponde à vos besoins. Mais tout cela demande des ressources que vous devrez récupérer le long de votre périple ou en détruisant ce qui vous est inutile. Il faudra explorer Enoch en long, en large et en travers pour découvrir des caisses d’équipement et des gisements de ressources.  À vos marques ! Prêt ? Lootez !

L’Univers

Votre périple vous fera explorer la planète Enoch. Vous irez de zone en zone pour découvrir divers paysages : bunker dans les montagnes, volcans, carrière, villes et avant-postes. De plus, Enoch vous donnera aussi un aperçu de la guerre et du chaos qui y règne avec ses charniers et ses terres dévastées par le conflit. La planète ne veut pas de vous et elle vous le fait savoir à chaque instant.

Outriders s’appuie sur son histoire qui se veut profonde. Vous pouvez évidemment tracer comme des brutes mais je vous invite à fouiller consciencieusement les différents endroits du jeu pour trouver des documents qui vous donneront des détails sur l’histoire et les personnages du jeu. Un réel travail a été fait car chaque personnage, clans et lieu a son histoire. Et puis bon, un peu de lore ne vous fera pas de mal, si ?

La Technique

Graphiquement, on a rien de vraiment original. Ce n’est pas un reproche, loin là. Le jeu reste beau sans trop faire chauffer la carte graphique et c’est appréciable. La musique reste discrète sans prendre la tête et, de toute façon, vous entendrez surtout les balles fuser autour de vous et les effets de vos pouvoirs ainsi que de ceux de vos coéquipiers. Et il y quand même de jolies choses à noter qui montrent que les développeurs ont pris soin de leur bébé. Par exemple, votre personnage se raidit quand il est à couvert et qu’un tir atterrit près de lui, certains ennemis trébuchent quand ils sont touchés par vos tirs. L’ambiance est elle aussi bien travaillée. Par exemple, dans un avant-poste sous les bombardements, vous verrez morts et blessés et sentirez toute la misère qui y règne.

Un autre aspect qui vous fera peut-être tiquer, c’est le nombre de cutscenes. Beaucoup ont leur importance, mais d’autres sont… discutables. Je prends pour exemple qu’à un moment on doit descendre dans un volcan pour se battre. On a donc une cutscene où on voit seulement notre personnage descendre dans le volcan. On doit faire face à des ennemis (combat que j’ai beaucoup aimé d’ailleurs) puis on a une nouvelle cutscene où il y a uniquement notre personnage qui remonte le volcan. Je peut supposer que la présence de toutes ces cinématiques est pour palier au sempiternel écran de chargement en attendant que l’on passe d’un lieu à un autre.

Pour ce qui est des problèmes techniques que beaucoup de gens, moi y compris, ont subis lors de la sortie, notamment les problèmes serveurs, je ne m’y attarderais pas. Je tiens seulement à féliciter les développeurs de Outriders qui ont su résoudre cela tout en maintenant la communication (Twitter, site web) avec la communauté, ce qui a rendu les choses beaucoup plus simples (même si la frustration était là hein).

Mon Avis

Pour moi, c’est un grand oui. Outriders est un des jeux que j’attendais cette année et je ne suis pas du tout déçu car il fait ce qui était attendu : une histoire intéressante, un gameplay nerveux et surtout du challenge. Le système de niveau de monde apporte vraiment quelque chose et les classes sont toutes intéressantes et le mélange TPS avec des mécaniques de RPG est bien réalisé. Malgré la ressemblance avec d’autres jeux (The Division ou encore Gears of War), Outriders arrive quand même à sortir du lot. Et j’ai vraiment hâte de découvrir le end game !

Pour conclure…

Disponible chez notre partenaire InstantGaming à 47.99€, Outriders est idéal pour vous défouler un peu. Et maintenant que les problèmes techniques lors du lancement sont réglés, je vous invite chaudement à vous lancer dedans seul ou avec vos amis. Garderez-vous votre humanité en tant qu’Altéré surpuissant ? Découvrez-le vite avec Outriders.

La  note  de la  rédaction

5/5

Les notes de la rédaction

Les points positifs

Une histoire complexe

Une bonne durée de vie

Un beau challenge

Rejouabilité

Les points négatifs

Un peu trop de cutscenes

Quelques soucis de hitbox

Dans le même genre

Laisser un commentaire

  • J’ai adoré y jouer. Il m’a beaucoup rappelé Gears au niveau gameplay. Pouvoir se cacher, faire des roulades… Un vrai plaisir ?