Nyaight of the Living Cat – Tome 3

Édité chez Mangetsu, Nyaight of the Living Cat continue son chemin avec le tome 3. Une fin du monde très mignonne puisqu’ici le virus ne transforme pas les humains en zombies mais en chats mignons et câlins ! Le moindre contact et pouf vous devenez un chat. Retrouvez-le dans vos librairies préférées pour 8,20€.

Cette critique a été réalisée avec un exemplaire fourni par l’Éditeur.

Précédemment dans le tome 2

« Tout humain qui se respecte est incapable de tirer sur un chat. »

Pour échapper à l’invasion féline, Kunagi et ses compagnons se réfugient dans un supermarché. Malheureusement, plusieurs chats s’y infiltrent et contaminent peu à peu les survivants ! Les plus hautes sphères du pays tentent de repousser ce nouvel envahisseur, mais se retrouvent vite à court de moyens face aux adorables boules de poils. Kunagi, quant à lui, est prêt à tout pour survivre, et il compte bien utiliser l’allergie aux chats de Tsutsumi pour changer la donne…

Mangetsu

Le tome 2 de Nyaight of the Living Cat nous menait dans un supermarché. Nos héros y trouvaient refuge face à une horde de chats mignons mais dangereux. Néanmoins, la cachette n’était pas si safe et nous assistions à la disparition de Tsutsumi. Même si elle était un atout dans l’équipe, elle était surtout une amie et sa perte a attristé le groupe. Nous avons également assisté à l’impuissance des hautes sphères du pays face àla menace grandissante.

Mad Max ? Mad Cat ?

« Un jour, hommes et chats marcheront de nouveau main dans la patte. »

Quelques mois après le début de la pandémie féline, le monde est tombé entre les griffes des chats et la civilisation s’est effondrée. Dans cette nouvelle ère sans foi ni loi, Kunagi et Kaoru ont trouvé refuge à Wendelstein, un bastion formé par une poignée de rescapés. Là-bas, ils apprennent à survivre dans ce monde impitoyable et se font de nouveaux compagnons, mais la vie loin des chats est difficile et les expéditions pour trouver des vivres deviennent de plus en plus dangereuses…

Mangetsu

Le tome 3 commence avec une belle référence à Mad Max et son univers de voyous maquillés qui attaque en voiture customisée ou en moto. Deux voyous prennent en chasse deux survivants qui tentent de cacher de l’herbe à chat et des photos et magazines de chats. Une chose dont raffolent les voyous (ne me posez pas de question, je n’ai pas compris moi-même).

Un petit résumé de ce qu’il s’est passé pour en arriver là et une horde de chats approche. Un des survivants réussit à se cacher et tombe sur l’équipe de Kunagi, Kaori et les autres. Rapidement, ils retournent au musée qui a été entièrement sécurisé et qui est sous le règne de GrandMa.

Opération survie

Le tome 3 tourne autour de deux sujets. La mission de GrandMa qui consiste à secourir un groupe envoyé en ravitaillement. Vous allez donc voir l’histoire de leur point de vue et comprendre ce qui leur est arrivé. Mais vous allez aussi découvrir la rencontre de Tsutsumi et Kaoru. Vous allez d’ailleurs apprendre aussi que Tsutsumi existe encore. Allons-nous la retrouver ? À vous de lire.

Deux timelines et en prime un petit bonus. L’auteur nous offre quelques planches de «  et si le thème était … » Ainsi vous allez découvrir quelques dessins de Nyaight of the Living Cat sous la forme d’une romance, de fantasy ou bien encore de documentaire. Un petit moment chill assez sympathique. Mais à choisir j’aurais préféré plus d’histoire.

Des minous partout !

Nyaight of the Living Cat continue son chemin en mode LNI ( Lecture non identifiée). Je trouvais l’idée du nom pas mal. On est sur un mélange de film apocalyptique et de chatons mignons. Une belle parodie pour le coup. La couverture est verte cette fois. On reste sur un fond coloré flashy et une image mignonne de chats. Ici trois boulettes qui se câlinent avec des chaînes. Un sous-titre « Mad Cats » encore une référence à Mad Max ? Je pense et même l’image avec les épaves d’engins derrière y fait allusion.

Niveau histoire c’est un peu dur de s’y retrouver en termes de timeline mais on s’y fait. Les chats sont beaucoup plus spéciaux. On en voit certains qui gardent un objet sur eux de leur vie d’avant. Des lunettes de soleil, une casquette…

Mon avis sur Nyaight of the Living Cat – Tome 03

J’apprécie toujours autant ce manga. Si au début je pensais juste trouver un manga décalé, je me rends compte qu’on est vraiment sur une parodie des films Z et ça j’adore. Premier indice, les sous-titres :

  • Tome 1 : Catpocalyspe Now – Apocalypse Now
  • Tome 2 : Le jour d’après les chats – Le jour d’après
  • Tome 3 : Mad Cats – Mad Max
  • Tome 4 : D-Rex l’effroyable chat – T-rex

Bref, rien que par le titre nous retrouvons un clin d’œil à de grands classiques du cinéma. En outre, nous avons le côté loufoque des chats qui dominent le monde et clairement, on a des planches de dessins qui sonnent comme un manga de zombie sauf qu’on a mis un MOD chatons mignons dedans. Je trouve ça hilarant. Mecha-Roots a fait du très bon boulot en termes de design.

Quant à l’histoire, je suis tout de même mitigée. J’ai l’impression que le manga nous envoie plein de choses à chaque tome mais qui ne seront pas utiles. On a vu le chat Persan dans le tome 2 mais là zéro nouvelle. Tsutsumi a disparu, on a juste une allusion à elle, rien de plus et là bah clairement je cherche encore hormis un médecin ce qu’on gagne dans ce tome.

J’attends donc avec impatience le tome 4 qui doit sortir le 13 mars 2024 d’après le site de l’éditeur.

Pour conclure…

Enfourchez vos motos et partez avec Kaoru et sa troupe pour survivre face à cette pandémie ronronesque. On garde le mélange de virus/chatons et on avance dans cette épopée. Qui est Grandma ? Méchante ? Gentille ? Le musée est-il safe ? Vraiment ? Pas mal de questions en suspens. Voyons ce que le tome 4 nous réserve en mars.

Vous devriez Lire aussi
Fortnite - Balade Royale : l’histoire d’un Bambi

Dans le même genre

Laisser un commentaire