Mother Parasite – Tome 2 & 3

Mother Parasite est un thriller psychologique mettant en scène Ryôta, un gamin manipulateur et malsain en quête de la mère parfaite. Satô Hirohisa qui nous a déjà régalé avec Shigahime, nous offre un livre qui crée une ambiance familiale très malsaine. Un enfant qui cherche la mère parfaite au point de vouloir voler celle d’un autre enfant. Ce manga semble nous réserver pas mal de surprises. Le 21 Février, le tome 2 est sorti et le 17 avril 2024 le tome 3. Geeks By Girls vous en parle maintenant.

Cette critique a été réalisée avec des exemplaires fournis par l’Éditeur.

Attention, ce manga est destiné à un public averti. Certaines scènes peuvent choquer.

Précédemment dans le tome 1

Sanae Miki et son fils Ryôta vivent en parfaite harmonie. Pourtant, Sanae semble constamment chercher l’approbation de son enfant, avec une pointe de terreur dans le regard… De son côté, la mère de Kaoru Kasai, un camarade de classe de Ryôta, se morfond chez elle, inquiète de ce qui pourrait arriver à son fils quand il s’absente de la maison. Un petit jeu que Ryôta, intrigué par cette mère « exemplaire », observe de près.

Mangetsu

Mother Parasite tome 1 nous faisait rencontrer Ryôta, un adolescent bien sous tous rapports. Adopté par Sanae, le jeune Ryôta est un élève studieux et apprécié de sa classe. Il se rapproche de Kaoru Kasai un camarade un peu malmené par ses copains à cause de la surprotection de sa mère. Rapidement, nous avons découvert que Ryôta avait un lien étrange avec sa mère adoptive et qu’il adoptait un comportement tout aussi étrange avec la mère de son camarade.

Tome 2 : Un rapprochement calculé

Accueilli par les Kasai pour la nuit, Ryôta ne parvient pas à trouver le sommeil. Il est bien trop occupé à résoudre un mystère : comment trouver la mère idéale ? Sa réflexion l’amène finalement à une seule conclusion… Rika Kasai en est la parfaite incarnation… Mais se rapprocher d’elle prend du temps et Ryôta n’en a plus pour Sanae, sa mère adoptive. Terrifiée à l’idée d’être rejetée, Sanae commence à perdre pied, jusqu’à aller trop loin…

Mangetsu

Ah la jalousie ! Ce sentiment est dangereux. On a été prévenu dans le trailer en fin de tome 1. Sanae va aller trop loin et c’est chose faite. Elle ne supporte plus de voir Ryôta se rapprocher autant de Madame Kasai. On passe d’ailleurs un cap, après la tétée de sa mère adoptive, voilà qu’il lui demande encore plus. Mais le résultat n’est pas ce que voulait le jeune homme et ça angoisse Sanae.

Le tome 2 va donc se focaliser sur le pétage de plomb de Sanae et la manipulation de Ryôta sur les Kasai. L’étau se referme sur la pauvre et fragile Sanae et Ryôta gagne une première bataille.

Tome 3 : Tel est pris qui croyait prendre

Ryôta met son plan à exécution : en invoquant la légitime défense, il fracasse le crâne de Sanae avec un vase et la plonge dans le coma. Rika, qui a pitié de lui, lui propose alors de s’installer chez elle, le temps que sa mère se rétablisse. Mais ce soir-là, Kaoru pense l’avoir vu sourire. Et même s’il n’en est pas certain, cela suffit à faire naître un malaise en lui. Effrayé par le comportement de son ami, Kaoru fait part de ses doutes à sa mère, mais celle-ci semble déjà ne plus voir son propre fils.

Tandis que Ryôta continue à parfaire son plan machiavélique, une troisième mère fait son apparition…

Mangetsu

Et voilà Sanae a été évincée et Ryôta continue dans sa quête de la mère parfaite. Sauf que là, il commence à éveiller des soupçons. Kaoru, son camarade de classe, l’a vu sourire quand il a frappé Sanae et cela est à l’origine de sérieux doutes. Il tente de prévenir sa mère mais en vain. Seulement une autre personne se méfie de Ryôta. La mère de Nakamura, celui qui harcèle Kaoru, cible rapidement le parasite infantile et elle compte bien lui faire comprendre qu’elle sait tout.

Ryôta va-t-il réussir à la remettre en place ? Allez savoir. En tout cas, il sait se montrer convaincant et il cible les points faibles des gens sans soucis.

Graphiquement toujours aussi puissant et malaisant

La couverture de Mother Parasite est toujours aussi percutante, le côté bande noire sur les yeux des mamans en faisant de simples objets. Ce côté un peu matériel de la maman peut aussi faire écho à la réalité. Les mères sont importantes, elles enfantent et couvent et pourtant depuis la nuit des temps, elles passent dans l’oubli quand les enfants grandissent. Elles ne sont plus utiles. C’est un peu ce que je comprends en voyant les couvertures et si le tome 2 fait très photo de famille, le tome 3, lui, donne un côté plus lubrique à la mère cachée et c’est ce qui donne à ce manga un côté aussi glauque.

Mon avis sur Mother Parasite – Tome 2 & 3

Le tome 1 mettait mal à l’aise sur certaines scènes mais nous offrait la perspective d’une histoire à suspense. Eh bien ça continue. Le tome 2 amorce la fin de l’Arc de Sanae et l’ouverture de l’arc des Kasai. Le tome 3 quant à lui affiche une nouvelle intrigue et donc encore plus de possibilités. Là, nous avons pu voir que Ryôta n’est clairement pas un enfant charmant et il est même dangereux. Voire même maléfique. Jusqu’où est-il capable d’aller ? Peut-il tuer ? Qu’est-ce qui est arrivé aux autres mamans ? On découvre aussi son fameux barème et j’avoue que là je suis encore plus happée par l’histoire car ça peut aller très loin.

Le 21 août 2024 le tome 4 sort et la couverture est juste hallucinante. Madame Nakamura va être dans la sauce et au vu du design, je pense que les scènes de mamans nudes vont être là aussi. On découvre une Madame Nakamura en soutien gorge et bâillonnée. En tout cas, d’après le résumé, Ryôta va être dans la mouise.

Pour conclure…

Un thriller psychologique hallucinant, une histoire qui nous tient en haleine. Découvrez qui est Ryôta, cet enfant manipulateur qui collectionne les mères parfaites. Rendez-vous le 21 août 2024 pour la suite de ce manga haletant. Actuellement au nombre de 10 Tomes au Japon, il est toujours en cours.

Vous devriez Lire aussi
Réimp’! - Tome 11 & 12

Dans le même genre

Laisser un commentaire